SECTION SE-Unsa des PYRENEES ORIENTALES - 7 RUE DEODAT DE SEVERAC - 66000 PERPIGNAN
Tél. 04 68 50 70 32 - 66@se-unsa.org

 
Audience DASEN du 18/2 sur la formation : formation initiale, stagiaires,contractuels, PEMF, conseil de formation, T1
Article publié le mercredi 19 février 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Mardi 18 février le Se-Unsa 66 a été reçu en audience à la DSDEN pour obtenir des réponses concernant l’organisation de la formation pour l’année à venir. Etaient présents le DASEN, l’IEN Adjoint et le secrétaire général.

  • Professeurs stagiaires M2 en 2014-2015

Le Se- Unsa 66 a demandĂ© des prĂ©cisions quant au dĂ©roulement de l’annĂ©e de stage pour les laurĂ©ats du concours rĂ©novĂ©. Deux modèles sont actuellement Ă  l’étude auprès du rectorat qui souhaite imposer une harmonisation acadĂ©mique :

  • 1 jour et demi en stage filĂ© (sur des dĂ©charges de directeur ou de PEMF), et les autres jours en cours Ă  la FacultĂ© d’Education.  A ceci s’ajouteraient 4 stages massĂ©s d’une semaine,
  •  ou bien 1 mi-temps en classe (ou 2 quarts qui permettraient de voir 2 cycles) et un mi-temps Ă  la FDE.

Madame le recteur devrait se prononcer fin mars.

Le Se-Unsa 66, quelque soit la décision de Madame le recteur, a souligné que cela engendrera des conséquences pour les collègues titulaires nommés actuellement sur des groupements de service. Pour le Se-Unsa 66, il s’agit de trouver un compromis entre le renouveau de la formation et la situation concrète des collègues.

  • Professeurs stagiaires issus du concours exceptionnel (ex C2A)
  1. Quel temps en classe ?

Il est désormais certain que ces PES auront un temps plein en classe.

  1. Quel accompagnement ?

Un accompagnement est envisagé pour eux. Cet accompagnement prendrait la forme de visites formatives puis évaluatives.

Le Se-Unsa 66 a rappelé à l’administration qu’elle a le devoir de mettre en place de la formation pour ces personnels, et ce quel que soit le problème de remplacement rencontré par la DSDEN.

Là encore, il nous a été répondu que des textes de cadrage étaient attendus. Néanmoins, l’administration n’a pas exclu la possibilité d’aménager des temps de formation sur les heures d’animations pédagogiques inhérentes au service, ou des temps de regroupement pour des apports théoriques spécifiques.

  1. Sur quelle classe ?

Les postes en Eclair seraient évités (dans la mesure du possible, et dans l’attente de textes officiels). Toutefois cette exigence impliquerait que les PES pourraient être amenés à s’éloigner de Perpignan. Les lauréats du concours exceptionnel participeront à un mouvement. Une liste de postes pourrait donc leur être réservée.

  1. Quel suivi ?

L’enjeu pour les PES Ă©tant d’obtenir leur titularisation, il nous paraĂ®t important qu’ils bĂ©nĂ©ficient d’un regard croisĂ© sur leur pratique de classe. C’est pourquoi le Se-Unsa 66 a revendiquĂ© un double tutorat :

  • un tuteur FDE et un tuteur PEMF pour les M2,
  • un tuteur CPC et un tuteur PEMF pour les PES laurĂ©ats du concours exceptionnel.

Le DASEN nous a assuré qu’il en serait bien ainsi l’an prochain.

  • PEMF

Le Se-Unsa 66 a interpellé le DASEN sur la situation des PEMF, et plus particulièrement sur l’organisation de leur service.

  • Les 6 heures de dĂ©charge dont ils bĂ©nĂ©ficient ne correspondront plus Ă  une journĂ©e de classe. Les Pemf seront donc dĂ©chargĂ©s 1 journĂ©e + 1 mercredi toutes les 4 ou 6 semaines (selon la durĂ©e de la journĂ©e de classe : 5H15 ou 5H30).
  • En ce qui concerne la proportion d’heures dues Ă  la FDE et la proportion d’heures dues Ă  la DSDEN, le Dasen est dans l’attente de textes et de la dĂ©cision acadĂ©mique. Il n’est pas certain que ce soit encore la DSDEN qui gère ce quota.
  • Le Se-Unsa 66 a revendiquĂ© que les PEMF fassent partie intĂ©grante de l’équipe de la FDE, et qu’à ce titre ils participent avec les Ă©quipes de l’ESPE Ă  l’élaboration de la formation, qu’ils soient reconnus comme des professionnels de terrain Ă  part entière.
  • Le Se-Unsa 66 a alertĂ© le DASEN sur les heures effectuĂ©es par les PEMF. Le DASEN nous indique qu’entre autres, une prise en compte des heures de communication avec les Ă©tudiants pourrait ĂŞtre mise en place Ă  l’avenir pour rĂ©pondre Ă  la rĂ©alitĂ© des missions des PEMF.
  • Pour rĂ©pondre au nombre croissant de stagiaires et d’étudiants, ainsi que pour diversifier l’offre de formation, le SE-Unsa 66 a demandĂ© que des postes de PEMF soient ouverts en dehors des Ă©coles d’application. Ces postes pourraient ĂŞtre regroupĂ©s dans des pĂ´les de formation qui mailleraient le territoire, particulièrement diversifiĂ©, de notre dĂ©partement.
  • Conseil de formation

Nous avons demandĂ© Ă  ce que le Conseil de formation, qui a eu lieu en juin l’an passĂ©, soit avancĂ© afin qu’il corresponde Ă  un vrai temps de concertation de tous les acteurs de la formation (Ă©tudiants, DSDEN, FDE, PEMF, reprĂ©sentants des personnels) et qu’il ne soit pas seulement une chambre d’enregistrement. Le DASEN s’est montrĂ© particulièrement favorable Ă  cette proposition qui pourrait se concrĂ©tiser Ă  moyen terme. En effet, il est dans l’attente de textes qui cadreraient ce dispositif.

  • Formation T1

L’administration nous a indiqué qu’il n’y aurait peut-être plus de formations T1 en 2015-2016. Le Se-Unsa 66 regrette la disparition de cette formation qui permettait aux néo-titulaires d’échanger sur des cas pratiques.

 
 
 
 
ALC