SECTION SE-Unsa des PYRENEES ORIENTALES - 7 RUE DEODAT DE SEVERAC - 66000 PERPIGNAN
Tél. 04 68 50 70 32 - Por. 06 70 49 09 50 - 66@se-unsa.org

 
Une prime exceptionnelle pouvoir d’achat
Article publié le mercredi 30 août 2023.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Une prime exceptionnelle pouvoir d'achat : utile mais insuffisante
Le gouvernement a créé une prime exceptionnelle pouvoir d’achat pour les agents publics. Elle sera versée en une fois avant la fin décembre 2023.
Si votre rémunération brute est inférieure à 3 250€/ mois, vous devriez y avoir droit si vous remplissez toutes les conditions. Cette prime one-shot est d’un montant maximum de 800€. 
 
 
Quelles sont les principales conditions à remplir ?
 
  • Avoir été nommé ou recruté avant le 1er janvier 2023 ;
  • Être rémunéré par un employeur public au 30 juin 2023 ;
  • Avoir perçu une rémunération brute inférieure ou égale à 39 000 euros entre le 1er juillet 2022 et le 30 juin 2023, soit l’équivalent de 3 250 euros bruts/mois.
 
 
Quel montant dois-je percevoir ?
 
Cela dépend de la rémunération brute perçue entre le 1er juillet 2022 et le 30 juin 2023.
 
Inférieure ou égale à 23 700 €
(< 1 975 € bruts mensuels)
800 €
Supérieure à 23 700 € et inférieure ou égale à 27 300 €
(entre 1 975 € et 2 275 € bruts mensuels)
700 €
Supérieure à 27 300 € et inférieure ou égale à 29 160 €
(entre 2 275 € et 2 430 € bruts mensuels)
600 €
Supérieure à 29 160 € et inférieure ou égale à 30 840 €
(entre 2 430 € et 2 570 € bruts mensuels)
500 €
Supérieure à 30 840 € et inférieure ou égale à 32 280 €
(entre 2 570 € et 2 690 € bruts mensuels)
400 €
Supérieure à 32 280 € et inférieure ou égale à 33 600 €
(entre 2 690 € et 2 800€ bruts mensuels)
350 €
Supérieure à 33 600 € et inférieure ou égale à 39 000 €
(entre 2 800 et 3 250 € bruts mensuels)
300 €

 

Cas particuliers
 
Travail sur une partie de l’année seulement
Cas concret : j’ai été rémunéré 9 mois sur les 12 mois, le montant de ma rémunération est rapporté à 12 mois (18 000 € bruts sur 9 mois correspondent à 24 000 € si j’avais été rémunéré sur toute l’année).
Le montant de ma prime sera de 700 €.
 
Travail à temps partiel
Cas concrets :
 
1. Je suis enseignante au collège à l’échelon 6 de la classe normale.
Mon salaire brut annuel est de 37 200 € bruts/an. Je travaille à temps partiel avec une quotité de 70%.
Je suis concerné par la tranche la plus basse de la prime d’attractivité soit 300 euros. Mais, dans la mesure où je travaille à temps partiel, je percevrai 210 €, soit 70% du montant auquel j’aurais pu prétendre si j’avais travaillé à temps plein).
2. Je suis AESH à l’échelon 7 et j’ai un contrat de 62% j’ai perçu une rémunération brute de 15 000 € bruts entre le 1/07/2022 et le 30/06/2023.
Je suis concerné par la tranche la plus avantageuse 800€ mais je ne perçois que 62% de la prime soit 496€ bruts.
 
 
Quels éléments de ma rémunération sont pris en compte ?
 
L’ensemble des éléments de rémunération sont pris en compte à l’exception :
  • des heures supplémentaires,
  • des IMP dans le second degré,
  • de l’indemnité d’enseignement en milieu pénitentiaire,
  • des sommes perçues dans le cadre de la Gipa,
  • de la prise en charge des frais de transports domicile-travail et du forfait mobilité durable.
 
 
L’avis du SE-Unsa
 
Pour les plus bas salaires, cette prime est utile mais insuffisante. En effet, elle ne compense que très partiellement la faible augmentation de la valeur du point d’indice (1,5% au 1er juillet).
 
Par ailleurs, cette prime « exceptionnelle » ne vient compenser l’augmentation des prix que pour l’année 2023. Pourtant, même si l’inflation devait ralentir, cela n’empêcherait pas les prix de rester à un niveau très élevé.
 
Cette prime one-shot ne répond donc que très partiellement au problème de pouvoir d’achat des personnels concernés.

 

 

 
 
Pétition
 
Nos campagnes
 
Santé
 
Aides spécifiques
 
Mouvement
 
Conditions de travail
 
Concours
 
ALC