SECTION SE-Unsa des PYRENEES ORIENTALES - 7 RUE DEODAT DE SEVERAC - 66000 PERPIGNAN
Tél. 04 68 50 70 32 - Por. 06 70 49 09 50 - 66@se-unsa.org

 
Lundi 10 janvier, protocole sanitaire Ă  l’Ă©cole simplifiĂ©.
Article publié le mardi 11 janvier 2022.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Hier, lundi 10 janvier, le Premier ministre s’est exprimé par voie médiatique pour annoncer trois mesures visant à simplifier le protocole sanitaire à l’Ecole et en particulier le schéma de dépistage des cas contact.

En modifiant une énième fois les règles de façon unilatérale et sans communication directe aux personnels, l’exécutif répond une fois de plus à côté des attentes des collègues, confortant pleinement l’appel à la mobilisation du 13 janvier.

Cette simplification clairement destinĂ©e et adressĂ©e aux familles concerne trois Ă©tapes du dĂ©pistage des cas contact : un dĂ©lai allongĂ© pour rĂ©cupĂ©rer son enfant Ă  l’école, un recours possible aux seuls autotests et la demande d’une attestation unique.

Les mesures de simplification

 

Un délai allongé pour récupérer son enfant à l’école

DĂ©sormais en cas de test positif dans une classe, les parents pourront attendre l’heure de fin de l’école pour venir chercher leur enfant, mettant un terme Ă  l’obligation de rĂ©cupĂ©rer ce dernier immĂ©diatement. 

Un recours possible aux seuls autotests

 

Le schéma de dépistage composé de 3 tests (1 PCR ou antigénique à J0 et 2 autotests à J2 et J4) pourra être réalisé via un recours unique aux autotests.

 

La demande d’une attestation unique

 

Une seule attestation sur l’honneur de test négatif pour l’ensemble du schéma de dépistage sera désormais exigée aux familles contre une pour chaque autotest actuellement.

 

Notre positionnement

Occultant totalement JM Blanquer et s’affichant comme celui qui a entendu les difficultés, J. Castex a renvoyé l’image d’un chef du gouvernement qui prend le relai d’une situation insuffisamment gérée pour y apporter des solutions.

Si techniquement et sur le papier, les mesures semblent simplifier le quotidien des parents et réduire les files d’attente en laboratoires et pharmacies, elles ne répondent en rien à l’exaspération et la colère de la profession sur la méthode de la gestion de crise depuis des mois.

Par ailleurs aucune attente rĂ©elle des personnels n’a fait l’objet de mesures : livraison rapide de masques chirurgicaux et FFP2, suppression du cumul prĂ©sentiel/distanciel, recrutement en nombre, suppression du caractère obligatoire des Ă©valuations de mi-CP, priorisation de l’accueil de leurs enfants, …

Comme Ă  chaque revirement de situation, un lot de questions suit : quel dĂ©lai de mise en Ĺ“uvre de ce nouveau schĂ©ma de dĂ©pistage, quels Ă©lèves concernĂ©s (1er et 2nd degrĂ© ?), quel modèle d’attestation unique ? Il nous faudra Ă  nouveau attendre une mise Ă  jour de la FAQ pour espĂ©rer des rĂ©ponses. Les informations recueillies auprès des journalistes indiquent que la mise en application se ferait Ă  compter de vendredi et pour le 1er et le 2nd degrĂ©.

Si l’objectif de l’exécutif était de rassurer et faire retomber la colère, force est de constater qu’il l’a fait grimper toujours plus chez les personnels, confortant plus que jamais notre appel à la grève de jeudi 13 janvier.

 
 
 
 
 
ALC