SECTION SE-Unsa des PYRENEES ORIENTALES - 7 RUE DEODAT DE SEVERAC - 66000 PERPIGNAN
Tél. 04 68 50 70 32 - Por. 06 70 49 09 50 - 66@se-unsa.org

 
Saisine du Dasen en tant que président du CHSCTD suite à la valse des FAQ
Article publié le lundi 8 février 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Suite aux publications du 02/02/21 nous avons alerté le Dasen entant que président du CHSCTD sur les potentiels points de tension et points de vigilance que l'Inspection doit garder en tête. la sasine détaillée est ci-dessous. Des réponses nous serons apportées en audience le lundi 15 février. Entre temps la FAQ a été mise à jour et de nouvelles questions se posent.

- Masques des élèves et conformité avec la nouvelle exigence : masque de catégorie 1
Il n'est nullement √©crit dans les documents de cadrage que les personnels doivent v√©rifier que les masques des √©l√®ves fassent partie de la bonne cat√©gorie. Nous vous demandons d'informer les personnels sur la conduite √† tenir si les familles ne respectent pas les nouvelles consignes. Nous vous demandons √©galement d'√©valuer le surcro√ģt de travail occasionn√© par cette nouvelle mesure. De m√™me nous attirons votre attention sur le fait que ce nouveau changement peut tendre les relations entre l'√©cole et les familles. Pour finir, nous tenons √† souligner que cette gestion occasionne certainement un nouveau surcro√ģt de travail et de responsabilit√© pour les directrices et directeurs d'√©cole.

- A√©ration des locaux toutes les heures pendant quelques minutes : depuis le 02 novembre et d'autant plus suite √† la mise √† jour du protocole sanitaire, l'a√©ration des locaux implique des probl√®mes d'ambiance thermique surtout dans les locaux mal chauff√©s et mal isol√©s ( rep√©r√©s potentiellement lors des visites du CHSCTD ou dans le cadre des saisines RSST). Il n'existe pas de texte de cadrage r√®glementaire. Nous souhaitons que la DSDEN se prononce pour savoir en dessous de quelle temp√©rature les personnels ne peuvent plus exercer leurs missions convenablement. Quel est le seuil d√©cent pour un accueil des √©l√®ves qui ne soit pas maltraitant? Pour information, l'OMS pr√©conise des temp√©ratures comprises entre 14¬įC et 30¬įC. Pour information √©galement le CHSCTD de l'Aude a r√©dig√© un protocole ambiance thermique avec mise √† disposition par l'administration de thermom√®tres qui mesurent √©galement l'humidit√© car celle-ci a un impact sur le ressenti.

- Campagnes de tests des √©l√®ves en √©tablissements : tel que le pr√©voient les textes nous vous demandons que toute campagne de tests des √©l√®ves en √©cole ou √©tablissement soit encadr√©e par des personnes ext√©rieures suppl√©mentaires. Nous souhaitons √©galement que les coll√®gues qui en feraient la demande ne soient pas dans l'obligation de participer au dispositif. Pour nous, la r√©alisation de ces tests sur les √©l√®ves sont des actes m√©dicaux et les personnels de l'Education nationale ne sont ni form√©s ni habilit√©s √† encadrer leurs √©l√®ves dans ces circonstances. Cela doit donc se faire sur la base du volontariat. Enfin, nous tenons √† ce que ces campagnes en √©coles se fassent apr√®s avis du conseil des ma√ģtres et non sur la seule volont√© du directeur / de la directrice ou de l'√©quipe de circonscription. 

- Obligations des personnels sur site hors temps de service : d√©faut d'informations claires
Suite au mail de l'IENA du 15/01/21 nous avons √©t√© interrog√© plusieurs fois sur les obligations des personnels hors temps de service mais sur site. Aujourd'hui de nombreux supports ont √©t√© cr√©es et mis √† jour mais ils ne sont toujours pas clairs. Encore une fois nous d√©non√ßons le manque de clart√© et de lisibilit√© : 
La fiche th√©matique sur la restauration, le passage suivant : " Les plages horaires et le nombre de services sont adapt√©s de mani√®re √† limiter les flux et la densit√© d‚Äôoccupation et √† permettre la limitation du brassage. Dans la mesure du possible, les entr√©es et les sorties sont dissoci√©es. Les assises sont dispos√©es de mani√®re √† √©viter d‚Äô√™tre face √† face voire c√īte √† c√īte (par exemple en quinconce) lorsque cela est mat√©riellement possible" ne permet pas d'√©valuer le nombre de personnes maximum pouvant d√©jeuner en salle des professeurs selon la surface de cette m√™me salle. Le passage sur la distanciation n√©cessaire entre groupes d'√©l√®ves √©lude les mesures √† appliquer aux personnels. 
Sur la foire aux questions page 13 sur les consignes propres aux pauses cigarette, le titre évoque bien les élèves et les personnels mais la conclusion du paragraphe ne reprend que les obligations des élèves qui doivent donc conformément à la loi et au plan Vigipirate fumer en extérieur en respectant deux mètres de distance. Il y a donc encore à notre sens un défaut d'information institutionnelles qui induit des problèmes qui pourraient être évités. Pour rappel, nous vous avions demandé la semaine du 11 janvier d'organiser une information des circos vers les écoles pour clarifier les choses.

- Mise en danger des agents face au d√©faut d'information des familles : les √©l√®ves de maternelle ne sont pas test√©s par les m√©decins. Les personnels des √©coles maternelle n'ont aucun moyen de pression pour que les parents gardent leurs enfants √† domicile lorsqu'ils ont des sympt√īmes tel que c'est pr√©vu dans les textes de cardage. Aujourd'hui un cas de variant implique que les adultes sont d√©finis comme cas contact mais aucun m√©decin ne fait tester les moins de six ans √† notre connaissance. De ce fait toutes les proc√©dures des fiches rep√®res th√©matiques "tombent √† l'eau" en quelque sorte.

- modifications et r√©adaptations constantes : les modifications incessantes de notre cadre d'exercice li√©es √† la "valse" des FAQ ont une incidence sur le stress au travail et engendrent des tensions dans les √©quipes et avec les parents. Dans ce cadre de nombreuses concertations ont √©t√© n√©cessaires et viennent s'ajouter √† la charge ordinaire. Afin d'all√©ger nous demandons une nouvelle fois la suspension du plan maths-fran√ßais.

- Etat des lieux du remplacement et non respect des consignes sanitaires : dans notre cadre d'exercice actuel au regard des d√©fauts de remplacement les √©coles sont dans l'incapacit√© de respecter les consignes sur le non-brassage des √©l√®ves. C'est insens√© de produire des consignes g√©n√©rales qui se retrouvent inapplicable par manque de ressources humaines. 
 

- Personnels vuln√©rables : si ces personnels doivent passer en t√©l√©travail lorsque les √©tablissements fermeront ( si cela arrive) il faut que l'employeur se mette en capacit√© de faire le point tr√®s vite pour que les agents sachent s'ils reprennent le suivi de leur classe ou si ce sont les brigadiers qui assurent le distanciel. 
 

 

 
 
 
 
ALC