SECTION SE-Unsa des PYRENEES ORIENTALES - 7 RUE DEODAT DE SEVERAC - 66000 PERPIGNAN
Tél. 04 68 50 70 32 - Por. 06 70 49 09 50 - 66@se-unsa.org

 
Dernières nouvelles sur nos conditions de travail
Article publié le mercredi 16 décembre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Mardi 15 décembre 2020 au matin, a eu lieu la séance plénière du CHSCT 66.

C'est la réunion bilan des ces 3 derniers mois, septembre, octobre, novembre, qui expose toutes les situations d'alertes sur nos conditions et souffrances au travail.

C'est l'instance dans laquelle, nous, représentants de tous les personnels Education Nationale de l'Unsa-Education, pouvont défendre vos droits et exiger des réponses et des actes. Pour qu'aller au travail ne rime pas avec courir un danger!

C'est au travers de vos signalements, comme les Faits Etablissements (FE), le Registre Santé Sécurité au Travail (RSST), le Registre Danger Grave et Iminent (RDGI), que vos supérieurs hiérarchiques, le conseiller de prévention de votre circonscription, votre chef d'établissement (2D), votre employeur, vont apporter une réponse pour résoudre le danger.

N'hésitez pas à nous contacter, à nous envoyer vos alerte en copie pour agir mieux et plus vite: chsct.66@unsa-education.org

Nous partageons avec vous, ci après, ce temps de débats et de défense de nos droits.

En mémoire à Samuel Paty Observation d’une minute de silence

 

Approbation du bilan de visite du collège Cerdanya de Bourg-Madame

Discussion entre constats et volontĂ©; visite de l'Ă©tablissement la Perle Cerdane Ă  Osseja : observations et Ă©lĂ©ments liĂ©s au port du masque + Ă©lĂ©ments liĂ©s Ă  la sĂ©curisation des locaux. Il doit y avoir un gros travail de partenariat. ComplexitĂ© de l’établissement, manque de formation et manque d’un adjoint.

Mme Sicard (IEN ASH) : Formation et accompagnement, on ne les laisse pas tomber, on les appuie.

        Consensus pour dire que la situation ne peut pas rester en l'Ă©tat

        Gros travail qui doit se mettre en place avec la Perle Cerdane

        Rencontre des directeurs avec Sicard

        Rencontre de la principale pour travail de formation et projet

        Comment un Ă©tablissement du spĂ©cialisĂ© peut devenir un support pour la prise en charge des Ă©lèves CHP

        Travail d'accompagnement et de renforcement pour les enseignants et les Ă©lèves.

 

Réponse du DASEN; dans nos métiers la formation doit être constante et les gestes professionnels doivent être travaillés en fonction du contexte particulier et de l'évolution des choses.

Il conteste que les collègues qui arrivent sur ces postes ne sachent pas ce qui les attend.

 

Mise au vote : 4 abstentions. 2 pour (UNSA)

 

Point général de situation dans les 1er et 2nd degrés depuis le dernier CHSCTD

Point sur la situation sanitaire par D. Bergeron, agent de prévention académique.

Point covid  sur l'acadĂ©mie pour les deux dernières semaines du vendredi au vendredi :

349 cas élèves dans les établissements d'enseignement privé sous contrat, public, pour le 1er degré, 2nd degré et le supérieur. 28 cas confirmés dans les PO

42 cas pour les personnels (enseignants et administratifs). 9 dans les PO

évictions d'élèves: 1080 pour l'académie. 65 pour les PO

évictions de personnels: 132 pour l'académie, 2 pour les PO

Pas de fermeture d'Ă©tablissement dans les PO

 

 

Pas de possibilité de faire des tests dans les établissements car le taux de contagion y est trop faible.

LycĂ©e Maillol : tests prĂ©vus jeudi matin. Pool d’infirmières scolaires et libĂ©rales sont en train d’être formĂ©e.

 

Point d’information sur la distribution des masques transparents

Distribution des masques transparents reçus la veille des vacances d'automne. Certains ont été distribués début novembre, d'autres récupérés sur place.

La demande reste plus importante que les stocks. Information; une autre arrivée d'ici la fin de la semaine.

 

Point d’information sur les masques DIM

La toxicité supposée des masques DIM ont généré un nombre très important d'alertes au Registre Santé Sécurité au Travail.

Le DASEN déclare qu'il y a une cellule au rectorat qui peut apporter une réponse en tant que telle. C'est une inquiétude qui date depuis la problématique des masques ANES mis à disposition pour les personnels et qui comportent un traitement avec zéolithe d'argent et de cuivre. Ces masques ont été enlevés et ne sont plus portés dans l'attente de l'étude pour évaluer le risque sur le produit. Il n'y a pas de souci par rapport à la taille des particules.

Un travail sur la toxicité a mené à une conclusion pour dire que les particules de zéolithe ne présentent pas de toxicité pour la peau et les yeux, ne sont pas sensibilisantes et pas cancérogènes.

Néanmoins quelques éléments montrent la toxicité chronique sur doses élevées. L'utilisation telle que annoncée par le fabricant ne met pas en avant de risque particulier.

Lavage préalable du masque et utilisation, port de x heures maximum avec changement si le masque s'humidifie.

Jean-Yves Melwig, Unsa-Education, déplore la gestion calamiteuse et la potentielle mise en danger des personnels.

Raymond Bot, FSU, dénonce le manque de réponse aux inquiétudes anxiogènes des collègues.

Nadia Faye,  Unsa-Education, dĂ©nonce l'humiditĂ© du tissu Ă  la rentrĂ©e Ă  cause des hautes tempĂ©ratures.

 

M. Bergeron dit que le nombre de fiches était important et c'était compliqué de répondre à tous.

Le DASEN dit que tout simplement les chiffres remontés sont le fruit de la synthèse des chiffres que nous avons et que les réponses aux collègues devaient être faites après l'enquête de l'ANES.

 

Présentation des signalements SST, DGI et Faits établissements

Sur 3 mois, on a dépassé une année de fonctionnement.

La question des masques a fait augmenter de façon importante les SST. (+ 53 en 3 mois contre 36 sur toute l'année dernière)

Augmentation des faits de parents sur les anti masques (remerciement aux services de police et de gendarmerie).

Les faits établissements sont suivis par une cellule juridique départementale et c’est positif.

Relations publiques tendues.

 

Pourquoi ?  dans le dĂ©tail on voit bien que la question des masques a fait augmentĂ© de façon importante les signalements.

  • mouvement anti masque des parents d'Ă©lèves : remerciements aux EMAS et aux IEN de circonscription.
  • prĂ©sence accrue des polices municipales et merci au procureur qui a suivi et soutenu nos demandes.

  • les plaintes dĂ©posĂ©es par les parents ont Ă©tĂ© Ă©videmment classĂ©es sans suite.

  • situations inadmissibles vis Ă  vis des directeurs ou IEN.

  • le DASEN a reçu un pseudo mouvement anti masques.

Pour les faits établissements deux phénomènes se conjuguent; accompagnement des directeurs par le service juridique et c'est une chance les réponses sont apportées en temps et en heure.
Cependant, le climat est très tendu, avec incertitudes et contexte psycho et social qui tend les relations entre le service public et les usagers.
  • des fiches d'alertes manquantes
  • les fiches DGI listĂ©es ne sont pas toutes prĂ©sentes: elles sont donc dans les circonscriptions!? Notamment trois fiches DGI de l'Ă©cole des Carioulettes Ă  Claira
Mme Batlle, Gestionnaire des affaires juridiques - CHSCT, nous informe qu'un complément de réponse globale émanant de Madame la Rectrice sera faite pour ce qui concerne les fiches DGI sur la dangerosité du port des masques DIM.
 
M. Bergeron fait un point d'analyse sur l'accès aux alertes inscrites au Registre SST dématérialisées.Registre piloté par les conseillers de prévention.
C'est encore en paramétrage, mais sous peu, tous les 15 jours, la plateforme sera accessible à tous les membres, représentants du personnel.
 
Analyse des tableaux RSST, DGI

DĂ©cès du professeur Ă  Picasso : Chute dans l’escalier d’un professeur.

M. Bergeron répond sur le traitement de l’accident: il se rend dans l’établissement. Il faut que la cause soit liée à l’activité pour diligenter l’enquête. Ici, c’est une circulation, il faut voir s’il est nécessaire de faire une enquête.

M. Tarbouriech ajoute: on en est au prétraitement administratif. Une enquête se mettra en place selon les premiers éléments.

Des vidéos ont été captées et diffusées par des élèves. Les personnels ont demandé à ce que les vidéos soient retirées.

 

Secteur Collège A.Camus, Lycée J.Lurçat, Lycée P.Picasso: Travail de sécurisation des abords des établissements

Le DASEN nous renseigne que le groupe opérationnel avec forces de sécurité est déplacé en janvier.

Ces lieux font l'objet de toute l'attention; les EMAS ont constaté les difficultés. C'est un travail qu'on continue à mener mais cette longue période de travaux accentue les problèmes.

 

Questions

Quand la commission de rĂ©forme statuera-t-elle ? RĂ©ponse: le CHSCTD statue sur le potentiel danger pour les autres personnels.

Quid de la sĂ©curisation des locaux des Ă©coles ? Le DASEN rĂ©pond: en janvier pour Perpignan.

Quid sur le remplacement et le non-brassage ? Le DASEN rĂ©pond: Recrutement de contractuels. Un contracuel recrutĂ© pour le 1D

Unsa-Education demande; la DSDEN n'est-elle pas libre d'embaucher autant qu'elle souhaiterait ou autant que de besoins? Il faut être prêts si les situations d'absences se démultiplient. Réponse du DASEN: cela appartient au dialogue de gestion avec le rectorat.

Unsa-Education: ce n'est pas normal d'avoir à redispatcher les tâches des administratifs absents.

 

Collège A.Camus: problème qui concerne le courriers des parents?

Réponse: le courrier n'est pas communicable (c'est le cas en général, si des noms sont cités). Des réponses ont été apportées entre autres avec le principal adjoint.

Le nombre de faits établissements pour violences multiples, agressions physiques, verbales, la prolifération d’armes, situation paroxystique, climat très anxiogène qui touche tout le département.

Information: un travail est fait avec la préfecture lorsque les collègues décident de porter plainte.

Amiante Ă  l'Ă©cole primaire d'Opoul: Plafonds qui s'Ă©croulent

L'IEN, M. Saque et D. Alba, agent de prévention 66, nous annoncent que la municipalité va assurer les réparations complètes de la toiture pendant les vacances.

M. Saque assure que les personnels ne sont pas exposés, l'école est bien entretenue, a quelques défauts mais pas de problèmes particuliers.

 

Collège de Saint Cyprien:

Réponse: l'équipe a été reçue et une feuille de route a été donné à l'équipe de direction et un travail est mené et sera poursuivi en janvier


Maternelle Ludovic Massé, Cabestany:

conseil national de transition dérive sectaire

N. Faye, alerte sur la pertinence des choix de support pour les stagiaires affectés sur une école qui dysfonctionne.


Bilan des rapports de visite du CPAA

David Alba, agent de prĂ©vention dĂ©partemental pour l'Aude et les PO,  liste les 17 visites qui ont Ă©tĂ© faites, les motifs et les conclusions : accompagnement matĂ©riel ou humain sur saisines.

 
Questions diverses.
Les réponses données aux DGI "droit de retrait" du lycée de Canet du 5 novembre 2020
Les personnels ne saisissent pas dans le registre mais alertent le supérieur hiérarchique et se mettent en retrait. En terme d'accessibilité il faut régler cette problématique.
 

Trouver une date pour visiter le Lycée Jean Lurçat

 

 

AVIS de l'UNSA-EDUCATION

Avis 1 sur les masques de protection, demande que soit communiquer la composition et l'utilisation précise à chaque agent

Voté à l'unanimité

 

Avis 2 sur un temps de concertation, demande d'un temps institutionnel supplémentaire (1 jour banalisé pour le 2D, 1/2 journée pour le 1D) pour les personnels de direction et les enseignants pour organiser et mettre en place les protocoles sanitaires

Ne sera pas soumis au vote. Il faudra en faire la demande Ă  Mme la Rectrice.

 

Avis 5 sur les réunions régulières du CHSCTD, demande de réunion tous les deux mois, en plus des CHSCT extraordinaires, afin de mieux traiter les nombreux dossiers présentés en instance.

Le calendrier est déjà difficilement tenable des groupes de travail ont été proposés et actés par nécessité dans le cadre de la situation d'urgence sanitaire.

Le DASEN refuse la régularité et argumente qu'il est parfois difficile de tenir les délais et les réunions. Il refuse de modifier le calendrier. Il ajoute que nous avons des décharges sur le CHSCTD et nous pouvons donc nous réunir sur ces temps-là.

Fin de la séance.

 

 
 
 
 
ALC