SECTION SE-Unsa des PYRENEES ORIENTALES - 7 RUE DEODAT DE SEVERAC - 66000 PERPIGNAN
Tél. 04 68 50 70 32 - Por. 06 70 49 09 50 - 66@se-unsa.org

 
Entretien professionnel de titularisation
Article publié le mercredi 2 septembre 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

La substitution des épreuves d’admission par les épreuves d’admissibilité pour certains concours de recrutement de la session 2020 a conduit le ministre à décider seul d’un renforcement de la procédure de titularisation, avec la tenue d’un oral en 2021.

L’arrêté en fixant les modalités est paru le 28 août.

Ce que dit l’arrêté :

- Cet oral prendra la forme d’un entretien professionnel d’une durée de 30 minutes.

- Il sera organisé en amont du jury académique de titularisation, entre mars et juin 2021.

- Il doit évaluer certaines compétences qui sont habituellement vérifiées lors des oraux de concours : capacité d’argumentation, positionnement et capacité réflexive par rapport aux compétences attendues d’un professeur, d’un CPE ou d’un Psy-EN,  intégration des valeurs de la République et du service public de l’éducation.

- Chaque commission comprend un membre du corps d’inspection (n’ayant pas rencontré le stagiaire) et un pair, ou un chef d’établissement pour les stagiaires enseignants et CPE.

- Il ne nécessitera pas de préparation spécifique (il n’est pas intégré dans les maquettes des inspe).

- Il est bien une composante de la titularisation : les membres de la commission en charge de l’entretien professionnel émettront un avis qui viendra s’ajouter aux autres évaluations des stagiaires (avis IA-IPR ou IEN, avis chef d’établissement, avis INSPE).  Toutefois la commission ne disposera pas des appréciations portées au cours du stage par les inspecteurs et tuteurs, et ses membres ne pourront participer au jury de titularisation pour le même stagiaire. : cela permet notamment de garantir « l’étanchéité Â» de l’entretien professionnel avec les autres modalités de titularisation, .

L’avis du SE-Unsa :

Le SE-Unsa juge ce dispositif exceptionnel peu utile et chronophage pour les stagiaires comme pour les évaluateurs :

- Les compétences évaluées lors de l’entretien, directement liées à la pratique professionnelle auront déjà été largement évaluées par les tuteurs et inspecteurs.

- L’entretien a beau ne pas requérir de préparation spécifique, les stagiaires auront forcément à cÅ“ur de le réussir, et les tuteurs de les y aider, entraînant  stress et charge de travail supplémentaires.

- L’organisation de ces entretiens augmentera la charge de travail des inspecteurs (pour info la FSU a demandé le report des rendez-vous de carrière 2020-2021 ; elle l’a demandé seule).

 

 
 
 
 
ALC