SECTION SE-Unsa des PYRENEES ORIENTALES - 7 RUE DEODAT DE SEVERAC - 66000 PERPIGNAN
Tél. 04 68 50 70 32 - 66@se-unsa.org

 
Reprise du 11 mai dans le premier degr√© : vos questions, nos r√©ponses
Article publié le dimanche 3 mai 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Voici un relev√© non exhaustif des questions que vous nous avez pos√©es  et dont les r√©ponses peuvent aider un bon nombre d'entre vous. D'autres √©claircissements arriveront cette semaine. Nous vous tiendrons au courant.

 

J'ai trois enfants et j'ai peur pour eux, je ne souhaite pas les remettre √† l'√©cole ou chez la nounou, est-ce que je peux rester en t√©l√©travail ?

Nous n'avons pas cette information pour le moment. Nous avons réclamé plusieurs fois au ministère une circulaire de cadrage de la gestion des personnels avec une liste précise des personnes ayant le droit de rester en télétravail.

L'Inspection des PO n'est pas favorable à ce que les collègues puissent rester chez eux par choix.

Le SE-Unsa demande depuis le début de la crise que la présence sur site se fasse sur la base du volontariat. Nous n'avons pas changé de ligne.

 

Si la grande majorité des élèves de l'école ne reprennent pas d'ici les vacances d'été, serons-nous obligés de nous rendre sur notre école?

Nous n'avons pas cette information pour le moment.

Nous soulèverons ce point dès notre prochain échange avec le Dasen.

L'avis du SE : la r√©ouverture des locaux scolaires n√©cessite une grande maintenance. Les proc√©dures de d√©sinfection sont tr√®s lourdes. Nous nous rapprocherons des municipalit√©s afin qu'elles donnent √©galement leur avis. Revenir sur site dans le contexte sanitaire actuel sans √©l√®ve. C'est un peu stupide. Sachant que l'enseignement √† distance devra √™tre assur√©.

 

Si le temps de scolarisation de notre enfant ne correspond pas √† la p√©riode o√Ļ nous devons assurer les cours, sera-t-il pr√©vu de pouvoir continuer le t√©l√©travail?

L'Inspection souhaite que les enfants d'enseignant.e.s soient accueillis en priorité dans leurs écoles. C'est officieux et cela le restera car pour l'instant la seule priorité fixée par le ministère ce sont les enfants des soignants ( liste officielle en fin de mail)

L'avis du SE-Unsa : sans consigne du minist√®re il faut que les circonscriptions du premier degr√© donne toutes la bonne information aux √©coles afin que les coll√®gues ne soient pas inqui√©t√©s.

Je suis asthmatique. Est ce que je fais partie des personnes √† risques qui peuvent rester en t√©l√©travail ?

Voici la liste officielle des personnes consid√©r√©es comme personnes √† risque de la circulaire FAQ COVID du minist√®re de l'Education Nationale :

les personnes √Ęg√©es de 70 ans et plus ;
- les patients aux ant√©c√©dents cardiovasculaires : hypertension art√©rielle compliqu√©e, ant√©c√©dents d‚Äôaccident vasculaire c√©r√©bral ou de coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
- les diab√©tiques insulinod√©pendants non √©quilibr√©s ou pr√©sentant des complications secondaires √† leur pathologie ;
- les personnes pr√©sentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de d√©compenser lors d‚Äôune infection virale ;

- les patients pr√©sentant une insuffisance r√©nale chronique dialys√©e ;

les malades atteints de cancer sous traitement.
- les personnes avec une immunod√©pression cong√©nitale ou acquise : m√©dicamenteuse : chimioth√©rapie anti canc√©reuse, immunosuppresseur, bioth√©rapie et/ou une corticoth√©rapie √† dose immunosuppressive,

-infection √† VIH non contr√īl√© ou avec des CD4 <200/mm3, cons√©cutive √† une greffe d‚Äôorgane solide ou de cellules souches h√©matopo√Į√©tiques, li√©e √† une h√©mopathie maligne en cours de traitement,

- les malades atteints de cirrhose au stade B ou C de la classification de Child-Pugh ;
- les personnes présentant une obésité morbide (indice de masse corporelle supèrieure à 40 kg/m2)
- les femmes enceintes à partir du troisième trimestre de la grossesse.

L'asthme ne fait pas partie de la liste mais on le retrouve dans la liste du ministère de la santé.

L'avis du SE-Unsa : vous devez faire valider votre √©tat de vuln√©rabilit√© ou fragilit√© par votre m√©decin traitant. Votre circonscription n'a pas √† conna√ģtre les informations confidentielles de votre dossier de sant√©. De ce fait nous vous conseillons d'informer l'IEN de votre demande d'autorisation sp√©ciale d'absence au regard de votre situation de sant√©. Vous pr√©ciserez que les pi√®ces justificatives m√©dicales confidentielles ont √©t√© envoy√©es au m√©decin de pr√©vention des personnels le docteur De Jong nicole.dejong@ac-montpellier.fr


 

Je suis une personne √† risque. Y a-t-il un formulaire particulier √† retourner √† la DSDEN ? Quels sont les justificatifs que je dois fournir?

Pour l'instant il n'y a pas de formulaire norm√© par l‚Äô√Čducation Nationale pour faire reconna√ģtre sa situation personnelle de fragilit√©.

L'avis du SE-Unsa : nous vous conseillons de vous rapprocher de votre m√©decin traitant mais attendez encore pour d√©clarer quoi que ce soit. Il n'est pas exclu que le minist√®re communique sur le sujet d√®s lundi. Pour la proc√©dure d'envoi voir ci-dessus.

 

Je suis une personne √† risque est-ce que j'aurai le droit de rester √† la maison sans t√©l√©-travailler ?

Pour se faire il faut être placé en congé maladie ordinaire par son médecin traitant. Les démarches pour informer l'employeur sont les mêmes que d'ordinaire. Le jour de carence s'applique.

 

 

Je vis avec une personne √† risque. Est-ce que j'aurai le droit de rester √† la maison pour t√©l√©-travailler ? Quelles sont les d√©marches √† faire pour faire valoir ma situation ?

Nous n'avons pas de confirmation pour le moment.

L'avis du SE-Unsa : nous vous conseillons de vous rapprocher de votre m√©decin traitant mais attendez encore pour d√©clarer quoi que ce soit. Il n'est pas exclu que le minist√®re communique sur le sujet d√®s lundi.

 

Je suis directrice / directeur et personne √† risque reconnue. Est-ce que je peux rester directrice / directeur √† distance ?

Pour l'instant aucun texte ne prévoit quoi que ce soit là-dessus dans notre contexte de crise sanitaire. Usuellement pour qu'un interim de direction soit enclenché il faut que la personne en charge de la direction d'école soit en congé maladie. Pour une autorisation spéciale d'absence cela ne fonctionne pas.

L'avis du SE-Unsa : il est hors de question que la personne pénalement engagée et responsable dans toutes les décisions qui devront être pises sur site après la réouverture des écoles ne soit pas dans la structure. C'est bien trop dangereux pour le directeur / la directrice et pour la personne qui prendra l'interim. De plus, cela sèmerait le trouble chez les familles qui risquent déjà d'être fébriles.

 

Je suis charg√©.e de l'interim de direction de l'√©cole. Vais-je percevoir une indemnit√© ?

Oui les personnes en charge d'un interim perçoivent une indeminité avec une part fixe et une part variable en fonction de la taille de l'école ( différente en éducation prioritaire et dans l'ordinaire). Mais réglementairement pour percevoir ces indemnités il faut être officiellement en intérim qui est déclenché par un arrêt maladie ordinaire et pas une ASA.

L'avis du SE-Unsa : les coll√®gues qui auront la lourde t√Ęche de coordonner sur site la r√©ouverture des √©coles doivent √™tre reconnus officiellement en interim sinon nous les engageons √† ne pas prendre ce risque.

 

Si je reste en t√©l√©travail est ce que je me chargerai de mes propres √©l√®ves ?

Non pas n√©cessairement : l'id√©e c'est que les coll√®gues autoris√©s au t√©l√©travail puissent potentiellement g√©rer les groupes en t√©l√©travail et que les coll√®gues sur site g√®rent les groupes sur site.

L'avis du SE-Unsa : chaque √©quipe doit √™tre libre de choisir l'organisation qui correspond le mieux √† son contexte propre. Nous ne ferons pas autant et aussi bien que dans un contexte ordinaire mais √† l'impossible nul n'est tenu.

 

Dans ma classe seuls deux familles pr√©voient de remettre leurs enfants √† l'√©cole. Est-ce que cela veut dire r√©ellement que je dois revenir √† l'√©cole pour deux √©l√®ves ?

La façon dont le ministère conçoit le retour sur site est l'articulation entre un groupe d'enseignant.e.s toutes classes confondues et un groupe d'enfants toutes classes confondues. Le cadre traditionnel que nos connaissons n'est pas appliqué comme une rentrée normale. Les rotations des groupes et de leurs référents se feront en fonction du plan défini sur chaque site.

L'avis du SE-Unsa : nous comprenons l'incompréhension et les questions que cette cacophonie suscite c'est bien pour cela que le se unsa réclame au ministère que cette reprise soit repoussée car cette précipitation apporte plus de problèmes que de solutions.

 

Je n'ai pas de thermom√®tre √† distance dans mon √©cole. Est-ce que c'est tr√®s g√™nant ? Puis-je demander √† la mairie qu'ils ne commande un ? Est-ce que je le commande moi m√™me ?

Dans le protocole sanitaire page 60 sur la proc√©dure de gestion d'un cas suspect il est √©crit que la ¬ę Prise de la temp√©rature avec un thermom√®tre sans contact ¬Ľ fait partie des √©tapes obligatoires.

Actuellement il y a une grande pénurie à cause de la demande très forte depuis le début de la crise.

L'avis du SE-Unsa : c'est un outil indispensable √† la r√©ouverture. Pas de thermom√®tre, pas d'ouverture.

 

 

Concernant les dispositions entre √©l√®ves: le premier ministre a d√©clar√© que les enfants ne porteraient pas de masques en maternelle et primaire... Etant donn√© la difficult√© voire l'impossibilit√© de faire respecter les gestes barri√®res, en particulier la distanciation sociale, serait-il envisageable de leur fournir des visi√®res pour limiter quelque peu le risque de contamination,?

Il n'y a rien sur les visières dans les consignes du protocole sanitaire qui sera le texte qui fait foi. Pour les masques ce n'est pas interdit en élémentaire mais ils devront être fournis par les familles.

Pour les visières quoi qu'il en soit il y a de grandes ruptures de stocks...

 

Le ministre a dit quinze. Est-ce que c'est une blague ? Avec mes moyennes sections et mes petites sections c'est impossible. Sommes-nous r√©ellement oblig√©s d'accueillir 15 √©l√®ves de MS, PS ou les deux dans une m√™me salle en m√™me temps ?

Le protocole sanitaire est précis et doit être respecté. Quinze c'est un plafond.

La DSDEN a demandé à ce que chaque école se projette et prévoit un cadre d'accueil des élèves.

Le SE-Unsa conseille que les √©quipes p√©dagogiques d√©finissent ce qui leur para√ģt possible. Ne vous engagez pas √† accueillir plus d'√©l√®ves que vous ne le pensez g√©rable au regard de l'application des gestes barri√®res dans la structure donn√©e. En clair si vous estimez que dans chaque groupe uniquement 5 √©l√®ves √† la fois peuvent √™tre encadr√©s par un enseignant alors c'est ce qui sera arr√™t√©.

 

 

Est-ce que les activit√©s sportives et culturelles pour les enfants non accueillis √† l'√©cole vont √™tre mises en place ?

Les collectivit√©s territoriales ne souhaitent pas organiser des p√īles scolaires bis. Pour mettre en place ce genre de chose il faut avoir du personnel form√© et recruter sp√©cifiquement des animateurs. Tout ceci va prendre un certain temps. Peut-√™tre pour septembre.

L'avis du SE-Unsa : encore une fois pour s√©duire son auditoire le ministre a promis des choses irr√©alistes. Cela risque de cr√©er des tensions entre les familles qui devront g√©rer un retour au travail et les √©quipes p√©dagogiques qui auront d√Ľ fixer des jauges basses au regard de la configuration des lieux dans l'objectif de faire respecter les gestes barri√®res.

 

Est-ce que nous pouvons faire tourner les groupes sur des demies-journ√©es ?

Ce ne sera possible que s'il n'y a pas de transport collectif associé à l'école. Ce n'est pas le modèle que l'Inspection veut privilégier mais il n'y a pas d'interdiction formelle.

L'avis du SE-Unsa : toutes les organisations r√©fl√©chies en √©quipe doivent pouvoir se r√©aliser sous validation de l'ensemble des membres du conseil d'√©cole.

 

 

J'enseigne en ULIS. Mes √©l√®ves seront-ils confin√©s entre eux dans ma classe ou seront-ils int√©gr√©s √† leurs classes d'inclusion me lib√©rant ainsi pour g√©rer pleinement un groupe d'autres √©l√®ves ?

Il semblerait que l'Inspection demande à ce que les élèves d'ULIS fonctionnent en groupe classe clos.

L'avis du SE-Unsa : le retour en classe des plus fragiles n√©cessite une attention particuli√®re. Depuis le d√©but de la crise, les enfants EBEP ou en situation de handicap tout comme le million d‚ÄôAESH qui les accompagnent sont les grands oubli√©s des annonces et prises de parole minist√©rielles. Apr√®s des annonces pr√©sidentielles et minist√©rielles toujours aussi peu dissertes sur le sujet, et la parution de la note du conseil scientifique du 24 avril pr√©conisant une attention particuli√®re aux enfants en situation de handicap et une adaptation de l‚Äôinformation et l‚Äôapprentissage des r√®gles barri√®res de ces enfants, en prenant en compte leur handicap (visuel, cognitif, moteur‚Ķ), le SE-Unsa, dans ses √©changes avec le ministre et lors d‚Äôun groupe de travail consacr√© √† la pr√©sentation du projet de protocole sanitaire national a r√©it√©r√© avec force sa demande d‚Äôune doctrine sp√©cifique (absente du projet) pour ces enfants, ces jeunes, et les professionnels qui en ont la charge, enseignants comme non-enseignants.
La proximité physique inhérente à l’accompagnement, exige notamment des consignes explicites pour les enfants et jeunes accompagnés, leurs accompagnants et enseignants.

Cette doctrine d’accueil, adossée au protocole sanitaire national sera soumise au Comité technique ministériel qui se tiendra mardi 5 mai.

Le SE-Unsa restera vigilant et intransigeant sur les conditions de sécurité et de protection des enfants, des jeunes et des personnels.

 

Enseignante brigade, je m'interroge sur les modalités de la reprise des enseignants remplaçants et des décharges: continuerons-nous à passer de classe en classe, au risque de propager le virus à plusieurs établissements?

Nous n'avons pas la réponse.

L'avis du SE-Unsa : nous avons demand√© √† l'employeur que les TMB ne soient pas dans ce contexte ¬ę balanc√©es ¬Ľ au dernier moment dans des √©coles dont ils ne conna√ģtront pas l'organisation. Pour nous ces personnels doivent √™tre stabilis√©s afin de renforcer les √©quipes dont les personnels seraient absents en grand nombre. Pour les personnes sur des postes fractionn√©s dans la mesure ou les titulaires compl√©t√©s ont droit √† leurs d√©charges ils seront certainement contraints de respecter leurs affectations usuelles mais la question m√©rite d'√™tre pos√©e.

 

Est-ce que les remplacements concerneront uniquement le pr√©sentiel ou devront √©galement s'appliquer au distanciel ?

Les collègues TMB devraient avoir les mêmes travaux à effectuer que les adjoints.

 

Les deux dates initialement prévues pour la rentrée des maternelles et élémentaires (11 mai et 25 mai) n'ont plus été évoquées. Cela signifie-t-il que ce sont aux mairies de décider d'un échelonnement ou que tous les élèves rentreront le 11?

Non ce sont les équipes qui doivent décider de leurs plans de reprise indifféremment de ce qui avait été annoncé depuis le début.

 

Le maire de la commune dans laquelle je travaille n'est pas favorable √† ce que l'√©cole r√© ouvre. A-t-il le droit de prendre un arr√™t√© municipal pour fermer son √©tablissement √† partir du 11 mai ?

Normalement une fermeture d'école est validée par la municipalité, le préfet et le Dasen. Le maire peut prendre la décision mais le préfet peut le contraindre.

Le Dasen a rencontré les représentants des maires plusieurs fois pour préparer les réouvertures.

L'avis du SE -Unsa: nous demandons aux directeurs de faire leur travail et uniquement leur travail : vous ne devez pas √™tre l'interface entre la DSDEN et la mairie surtout quand la situation est tendue. C'est aux sup√©rieurs hi√©rarchiques d'assurer ce r√īle.

Si on vous invite √† vous prononcer sur la validation de la r√©ouverture ou pas selon les conditions qui auront √©t√© list√©es nous vous encourageons √† refuser d'engager votre responsabilit√© en r√©pondant : ¬ę  je n'engage pas ma responsabilit√© personnelle, merci de vous adresser au repr√©sentant du ministre dans le d√©partement, l'I-A Dasen. ¬Ľ 

 

La communaut√© des communes de mon √©cole n'est pas en capacit√© d'assurer la reprise d'un service normal de cantine. Il n'y aura pas de repas livr√© pour les enfants. Les √©l√®ves qui reviendront √† l'√©cole devront amener un repas pique-nique stock√© en zone s√®che non r√©frig√©r√©e. Si un enfant a une intoxication alimentaire √† cause de la rupture de la cha√ģne du froid est-ce que je peux √™tre inqui√©t√©.e ?

Non ce sont les personnels encadrant les repas ( les animateurs de la communauté des communes ou de la mairie) qui prennent la responsabilité de servir un repas fourni par les familles. C'est donc leur responsabilité qui est engagée.

 

La mairie fait le forcing pour avoir les noms des √©l√®ves qui mangeront √† la cantine. Les parents veulent √† tout prix conna√ģtre pour lundi les niveaux de classe qui seront accueillis √† l'√©cole car les inscriptions cantine c'est jusqu'√† mardi 05 mai dernier d√©lai. Est-ce que je dois passer tout le week-end √† appeler les familles ? Dois-je me rendre au domicile des familles qui ne r√©pondent pas ?

Stop, nous évoluons dans un cadre temporel restreint contraint et inédit. Si la reprise a lieu l'ensemble des données seront fixées quand ce sera possible. Si mardi les listes ne sont pas prêtes la cantine attendra. S'il n'y a pas de service de cantine ( livraison des repas ) le 12 et le 14, les familles pourraient être incitées à donner un pique-nique à leurs enfants.

 

Les parents de l'√©cole doivent reprendre le travail en entreprise en grand nombre et font le forcing pour que leurs enfants soient accueillis en priorit√© n√©anmoins la surface des salles et le nombre d'adultes pour encadrer ne nous permet pas d'accueillir plus de 50 enfants. Est-ce √† nous de choisir quels √©l√®ves seront accueillis en fonction de la situation des familles ?

Attention les seuls enfants d√©finis comme prioritaires dans la foire aux questions du minist√®re qui vaut encore comme circulaire sont les les professionnels concern√©s par ces modes de garde sont : tout personnel travaillant en √©tablissements de sant√© publics/priv√©s : h√īpitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de sant√©, tout personnel travaillant en √©tablissements m√©dico-sociaux pour personnes √Ęg√©es et personnes handicap√©es : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD, les professionnels de sant√© et m√©dico-sociaux de ville : m√©decins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes √Ęg√©es et handicap√©es, les personnels charg√©s de la gestion de l‚Äô√©pid√©mie des agences r√©gionales de sant√© (ARS) des pr√©fectures et ceux affect√©s √† l‚Äô√©quipe nationale de gestion de la crise.

Dans ses discours publics le ministre a aussi beaucoup parlé des enfants qui sont hors de nos radars depuis le début et des enfants en situation de handicap. Il a aussi bien sur parlé plusieurs fois de permettre aux activités économiques de reprendre avec donc des parents qui peuvent reprendre leur activité professionnelle.

L'avis du SE-Unsa : sans consigne sp√©cifique il est important de ne pas d√©finir de priorit√© d'accueil hors des cat√©gories d√©j√† d√©finis par la circulaire. Si les familles √©voquent leur m√©contentement dirigez-les vers le sup√©rieur hi√©rarchique.

 

 

 
 
 
 
ALC