SECTION SE-Unsa des PYRENEES ORIENTALES - 7 RUE DEODAT DE SEVERAC - 66000 PERPIGNAN
Tél. 04 68 50 70 32 - 66@se-unsa.org

 
Plan de protection des personnels : alors que le ministère ne s’engage pas Ă  fond restons exigents
Article publié le dimanche 15 septembre 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

De longs mois après #pasdevagues, le ministère vient de publier un plan de protection des personnels, axĂ© sur les sanctions, l’autoritĂ© et la sĂ©curitĂ©. Bien que nĂ©cessaire, la sĂ©curitĂ© ne peut ĂŞtre isolĂ©e d’autres leviers, notamment la prĂ©vention et la formation des personnels. Aussi, trois guides sont dĂ©sormais disponibles pour accompagner les personnels en cas d’incivilitĂ© ou d’agression dans le cadre de leurs fonctions (1er et 2d degrĂ©s) ainsi que pour accompagner les personnels faisant l’objet d’une plainte. Ces guides ne contiennent aucune nouveautĂ© mais constituent nĂ©anmoins des rappels utiles pour connaĂ®tre les dĂ©marches Ă  adopter (lire notre article ici).
 
Vous trouverez l'analyse et les informations sur ce dossier au niveau national ici.

Dans notre beau département des Pyrénées-Orientales, notre dasen a dit à la presse que nous n'étions pas plus touchés qu'ailleurs. Pourtant vous êtes nombreux dans le premier degré à nous avoir saisi l'année dernière dans des situations d'urgence liées à des élèves aux comportements hautement perturbateurs.

Pourquoi dans le premier degré? Sans assistant d'éducation , conseiller principal d'éducation ni assistante sociale ou autre personnels travaillant en complément des enseignants nous sommes bien démunis face à des élèves dont le comportement ne permet pas une scolarisation dans des conditions propices aux apprentissages pour tous. De plus, avec les consignes ministérielles au sujet des contenus de la formation continue des enseignants, la grande majorité des collègues ayant souhaité bénéficier de formations sur ces questions là ont vu leur candidature rejetée.

Ce que la dsden met en place : 

L'IEN de la circonscription de CĂ©ret est en charge de cette mission particulière qui lui a Ă©tĂ© confiĂ©e Ă  son arrivĂ©e dans le dĂ©partement. Tous les faits Ă©tablissement lui sont soumis. 

Un groupe de recherche visant Ă  crĂ©er des outils qui seront mis Ă  disposition des Ă©quipes pĂ©dagogiques a Ă©tĂ© mis en place l'annĂ©e dernière. Il s'agit de l'alliance Ă©ducative. 

Ce que le SE-Unsa 66 prĂ©conise : 

Nous vous engageons à prévenir la section départementale dès les premiers problèmes.

Nous vous invitons à prévenir par écrit sans attendre l'IEN de circonscription en relatant les faits le plus précisément possible et en nous mettant en copie. Si vous avez un élève qui essaie systématiquement de s'enfuir, étant donné que vous n'avez pas le droit de femrer la porte à clé, vous devez demander un écrit à l'IEN pour savoir quelle est la conduite à tenir.

Nous vous invitons lorsque les parents ne sont pas présents à rédiger une information préoccupante pour carence éducative. Même si les travailleurs sociaux dans le département sont en nombre insuffisant, la fermeté permet parfois d'éviter de s'enliser dans des procblèmes de communication qui se reconduisent d'une année scolaire à l'autre.

En cas de violence verbale et / ou physique de la part de l'enfant ou du parent nous vous conseillons de saisir la gendarmerie, le CHSCTD et de faire un fait Ă©tablissement de niveau deux.

Nous reviendrons vers le dasen très prochainemernt afin de faire le point sur ces questions.

 

 

 
 
 
 
ALC