SECTION SE-Unsa des PYRENEES ORIENTALES - 7 RUE DEODAT DE SEVERAC - 66000 PERPIGNAN
Tél. 04 68 50 70 32 - 66@se-unsa.org

 
Baisse du nombre de services civiques universels dans les Ă©coles : encore des moyens en moins pour fonctionner
Article publié le dimanche 8 septembre 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le SE-Unsa 66, saisi par plusieurs collègues, a fait le point avec l'Inspection académique au sujet des jeunes en SCU qui auraient dû arriver dans les établissements à la rentrée. Encore une fois il y a des moyens en moins attribués globalement alors que le manque criant d'adultes encadrant dans les écoles en soutien des professeurs se fait sentir depuis plusieurs années.

Les chiffres et la méthodologie :

Les Pyrénées-Orientales ont reçu 151 autorisation de recrutement soit une baisse de 21% par rapport à 2018 - 2019.

60% de l'envelloppe est affectée dans le premier degré.

La répartition entre les circonscriptions s'est faite au pro-rata du nombre d'élèves.

Chaque IEN a défini ses critères de répartition selon la connaissance du terrain éducatif, pédagogique et social de son territoire.

6% des autorisations de recrutement ont été fléchées vers des UPE2A.

L'accompagnement des collègues d'Education Prioritaire a fait l'objet d'une attention particulière car 30% des SCU affectés dans le second degré vont venir en appui des 6 collèges REP et REP+ de Perpignan.

La DSDEN a deux nouvelles contraintes de gestion sous forme de plafond de recrutement ce qui donnera sur le terrain des recrutements décalés dans le temps.

L'avis du SE-Unsa : sans homogéneïsation des critères de répartition des SCU des disparités pénalisantes se dessinent entre circonscriptions ou entre écoles d'une même circonscription, de quoi éveiller les jalousies et convoitises, pas toujours simple de travailler dans un tel climat...

 
 
 
 
ALC