SECTION SE-Unsa des PYRENEES ORIENTALES - 7 RUE DEODAT DE SEVERAC - 66000 PERPIGNAN
Tél. 04 68 50 70 32 - 66@se-unsa.org

 
P√īle Inclusif d’Accompagnement Localis√©s 2019 dans les Pyr√©n√©es-Orientales : o√Ļ, qui, combien, comment ?
Article publié le dimanche 8 septembre 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les PIAL s'installent dans les PO.

Qu'est-ce que c'est ? Une structure dans la structure... Avec un pilote et un coordonnateur qui peuvent r√©organiser l'accompagnement humain des √©l√®ves en situation de handicap. Nous regrettons que les PIAL, mesure phare de l'acte I de l‚Äô√©cole inclusive du nouveau ministre ne soient pas plus utilis√©s comme des p√īles-ressources de professionnels aptes √† r√©pondre aux besoins des √©l√®ves mais soient quasi-exclusivement destin√©s √† la gestion des accompagnants.

O√Ļ : les PIAL des PO sont exclusivement positionn√©s dans le second degr√© dans les coll√®ges de C√©ret, Ille-sur-T√™t, Bourg-Madame, Pons √† Perpignan, Le Soler, Canet, Thuir, Cabestany, Elne, Argel√®s-sur-mer, Pia, Saint Laurent-de-la-Salanque, Marcel Pagnol √† Perpignan et au lyc√©e Maillol.

Qui? : Tous les chefs des établissements cités ci-dessus ont été désignés comme pilote des PIAL. Au sein de ces collèges et au lycée les pilotes sont en train de définir qui sera coordonnateur du PIAL. On y trouve déjà des directeurs de SEGPA ou des collègues impliqués dans l'inclusion scolaire depuis quelque temps.

L'avis du SE-Unsa : nous respectons le savoir faire des √©quipes p√©dagogiques qui sont √† m√™me d'avoir un regard professionnel et d'√©valuer les besoins de leurs √©l√®ves au m√™me titre que les professeurs des √©coles. Nous attendons du rassemblement d'une √©quipe de professionnels autour des √©l√®ves inclu¬∑e¬∑s une qualit√© accrue dans l'accompagnement global. Nous restons vigilants car nous ne souhaitons absolument pas voir la MDPH se voir retirer son r√īle dans le processus d'√©valuation des besoins.

Combien? Pour coordonner leus PIAL, ces collègues gagneront une IMP ou une part d'IMP ( Indeminté de mission particulière) en plus de leur salaire ( 1250 euros par an). 14 IMP ont été attribuées au département pour cette mission. Les IMP sont versées selon le nombre d'AESH affecté·e·s dans l'établissement.

Pourquoi pas de PIAL premier degré chez nous comme c'est le cas ailleurs en France? Le Dasen n'a pas souhaité désigner des écoles PIAL car le ministère n'a pas donner de moyens en plus pour assurer cette mission dans le premier degré. En effet, la coordination d'un PIAL dans le 1D doit être compensée par un quart de décharge. Vous aurez bien suivi que la DSDEN n'avait pas les moyens sur la carte scolaire cette rentrée de mettre en place une telle mesure.

L'avis du SE-Unsa 66 : les écoles accueillant le plus d'élèves dans les PO et donc souvent, en proportion, le plus d'AESH sont des écoles dans lesquelles les directeurs sont déjà totalement déchargés. Il est hors de question pour nous, et nous l'avons dit au Dasen, que les PIAL s'installent sans décharge supplémentaire et sans indemnitaire ( visiblement les IMP ne peuvent être données dans le premier degré) dans des écoles dans lesquelles les directeurs et directrices croulent déjà sous le travail administratif sans parler de l'impulsion pédagogique.

Comment? : La premi√®re r√©union de mise en place pilot√©e par l'IEN ASH s'est tenue le 21 juin 2019. Les choses s'installent tout doucement. L'Inspection s'est engag√©e √† tenir un groupe de travail avant No√ęl afin d'informer les repr√©sentants du personnel de la CAPD sur la progression de l'installation des PIAL.

L'avis du SE-Unsa 66 : nous resterons vigilants afin que la mise en place des PIAL honore ses promesses et ne soit pas synonyme d'une moins bonne qualité d'accompagnement pour les élèves ou de conditions de travail pour les enseignants et les AESH.

 
 
 
 
ALC