SECTION SE-Unsa des PYRENEES ATLANTIQUES - 12 RUE RENE FOURNETS - 64000 PAU
Tél. 05 59 82 57 40 - Fax. 05 59 82 57 45 - Por. 06 89 34 86 83 - 64@se-unsa.org

 
[Carte scolaire 1er degré] Résultats du Comité technique : rien ne bouge !
Article publié le jeudi 4 mars 2021.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ce jeudi 4 mars 2021 s’est tenu le Comité Technique Spécial Départemental sur la Carte scolaire 2021 sous un format hybride avec 1 représentant des personnels par organisation en présentiel et les autres membres, personnels des services 1er degré, représentants des personnels et  les IEN en visioconférence.

Les représentants de l’Unsa Education : Maya AROTCHAREN, Malvina LACAU, Cécile LARRIERE, Alain CHAILLET et Franck HIALE.

Voir la déclaration de l’UNSA Education en PJ.

Voir détail des ouvertures/fermetures en pj

La balance  préalable des postes validée lors du dernier CTA (Comité Technique Académique) a été évaluée à - 13 postes pour notre département. D'après les propositions envisagées par le Directeur Académique, ce ne sont pas moins de 63 postes classes fermés pour seulement 22 ouvertures. L'UNSA Education s'interroge sur l'utilisation importante de moyens qui font le jeu de lignes comptables et répondent strictement aux commandes ministérielles. Enlever des moyens devant élèves pour créer des moyens en personnes ressource n'est-il pas contradictoire.

Le DASEN rappelle quelques priorités sur cette carte scolaire : le soutien aux directeurs d’école (décharges supplémentaires, création d’un poste de référent direction), la question de la ruralité qui reste avec des taux d’encadrement bien meilleurs qu’en zone urbaine, mesures ministérielles (dédoublement classe GS, CP, CE1) et taux d’encadrement à 24, efforts sur l’ASH (psychologue, personnes ressources élèves perturbateurs, UEMA, UPPE2A), mesures qualitatives (formation PEMF, plan maths et français), remplacement. Le P/E est très favorable.

Moins d’une dizaine de moyens semble rester disponibles pour permettre des ajustements de rentrée (remplaçants, effectifs chargés). Le DASEN souhaite pouvoir ne faire aucune fermeture à la rentrée.

Redécoupage des circonscriptions et conséquences : lire notre article ici 

Le DASEN explique la redéfinition de la carte des circonscriptions pour les rééquilibrer. La carte des brigades a été retravaillée, on compte actuellement 199 Titulaires remplaçants sur le département, certaines circonscriptions ont des besoins de remplacement plus marqués. Une attention a été réalisée sur les secteurs comprenant de nombreuses petites écoles. Les collègues remplaçants concernés recevront une information de mesure de carte et une priorité sur le poste réimplanté.

L’UNSA Education demande un groupe de travail sur l’utilisation des moyens de remplacements. Le DASEN est d’accord pour échanger sur le sujet.

Concernant les RASED, des modifications d’implantation seront également réalisées. Les collègues concernés recevront une information de mesure de carte et une priorité sur le poste réimplanté.

TRS :

Le DASEN explique qu’il a souhaité supprimer cette notion de « chapeau » et particulièrement sur les décharges de direction à 0,33. Ces TRS « chapeaux » deviendront des TRS circo. L'administration compte y trouver plus de souplesse pour constituer ces supports.

L’UNSA Education reconnait le besoin de souplesse mais regrette la déstabilisation des équipes au profit d’un choix technique et craint une mobilité subie des collègues concernés.

Le DASEN explique que la situation actuelle des TRS contribue à la perte de remplacement.

Création de 3 postes de « personne ressources situation complexe » :

Cela concerne les élèves qui passent à l’acte et mettent en péril les autres élèves, l’enseignant voire l’école. Les IEN ASH vont piloter le dossier et les personnels concernés. Le DASEN souhaite que ces collègues puissent intervenir sur les établissements dès la connaissance du problème et dans la demi-journée. Les collègues seront recrutés avec un appel à candidature et entretien professionnel. Une fiche de mission sera élaborée. Priorité accordée aux collègues titulaires du CAPPEI.

Déscolarisation – scolarisation à domicile :

Le nombre global de scolarisation à domicile est équivalent à 400 élèves de maternelle et d’élémentaire. La moitié de ces enfants vient de familles nouvelles. Plus de 100% d’augmentation.

L’UNSA Education alerte sur la non prise en compte de ces élèves qui pourraient revenir en classe, ainsi que sur celle des TPS. Cela  risque de poser des difficultés dans plusieurs groupes scolaires à la rentrée.

 

Mesures de carte :

Le DASEN précise que tout le réseau d’élèves du département perd des élèves à la rentrée prochaine, public, privé et ikastolas.

Le DASEN précise aussi qu’il a toujours reçu tous les élus qui ont souhaité le rencontrer.

Toutes les situations pour lesquelles nous avions été sollicités, ont été évoquées. Pour plus d'informations contactez-nous.

 

L’UNSA Education est intervenu concernant les écoles du nord de Pau pour lesquels les directives de répartition ne sont pas clarifiées par la mairie. Le DASEN indique qu’il ne souhaite pas faire revivre la situation de la rentrée précédente et qu’il reste ne lien avec la mairie sur ce sujet.

L’UNSA Education regrette que les contraintes du cycle 2 implique de fait des cycles 3 à effectif chargé.

Le DASEN ne souhaite pas prendre une décision aujourd’hui, cela sera fait lors du CDEN où quelques situations pourront être revues. Mais d’autres seront plutôt réétudiées en septembre.

Vote contre à l’unanimité.

L’UNSA Education regrette que ce CTSD n'ait pas pu faire évoluer certaines décisions.

L’UNSA Education ne manquera pas de revenir sur les situations abordées aujourd’hui lors du Conseil Départemental de l’Éducation Nationale (CDEN) du mardi 9 mars prochain en présence des élus et de M. le Préfet.

À la suite du vote unanime contre, un nouveau CTSD sera reconvoqué en respectant un délai minimal de 8 jours.

Autres questions :

Recrutements contractuels :

7 contractuels à l’heure actuelle ont été à nouveau recrutés. Le DASEN a la possibilité de recruter jusqu’à 17 personnes.  Le DASEN reconnait une très forte tension sur le remplacement actuellement.

Remplacements : aucun chiffre n’a été transmis

Tests salivaires : L’objectif est de faire monter en puissance le nombre de tests effectués. Maternelle comme élémentaire peuvent être sollicitées. Cette procédure est accompagnée par l’ARS. La problématique pourrait être la récupération des autorisations parentales. Une stratégie départementale est mise en place afin d’augmenter la participation des écoles, les IEN sont mobilisés et doivent se rapprocher des directeurs. L’ARS propose des sites et panels Ecole-collège-lycée sur les secteurs en tension.

Départs CAPPEI : Un calibrage de 4 départs a été validé: 2 sur le parcours Enseigner dans une Unité d’Enseignement et 2 autres sur le parcours ULIS.

 


   Récapitulatif mesures ca   
(280.8 ko)
   Déclaration UNSA Educati   
(559.8 ko)
 
 
 
 
Cliquez pour agrandir