SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Rapport sur la refondation de l’Ecole : de bonnes bases Ă  confirmer et Ă  consolider
Article publié le mercredi 3 octobre 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

Le rapport sur la refondation de l’École vient d’être rendu public. L’Unsa Éducation se félicite qu’il fixe des objectifs ambitieux pour rendre notre École plus juste, l’adapter au XXIème siècle et permettre la réussite de tous.

L’Unsa Éducation approuve l’objectif d’un nouveau socle commun ainsi que l’affirmation du continuum de la scolarité obligatoire. La sortie nécessaire du « tout disciplinaire », le développement des compétences, l'appel à de nouvelles pratiques pédagogiques et à une évaluation repensée, ainsi que la valorisation de projets éducatifs de territoires associant tous les acteurs de l’éducation, vont également dans le bon sens. Dans cette logique, la formation initiale et continue est, comme l’Unsa Éducation le souhaitait, présentée comme un levier de la transformation.

A l’image même de la concertation, le lycée reste le parent pauvre des propositions. De même, de nombreuses questions restent à préciser comme la signification, pour les personnels, des évolutions sur les rythmes ou sur l’unification d’un service public d’orientation.

Pour l’Unsa Éducation, même s’il demeure moins précis quant aux mesures concrètes, ce rapport est une bonne base. Il faut maintenant passer de l’ambition à l’audace et il appartient au Ministre de fixer ce cap dans le projet de loi.

Avec l’acte II de la refondation qui s’ouvre aujourd’hui vient désormais le temps des personnels.

Un calendrier précis de négociations doit être fixé avec les organisations syndicales représentatives pour la mise en oeuvre de la loi et pour travailler sur ses textes d’application. Parallèlement, le ministère devra impliquer et mobiliser tous les professionnels de l’Éducation qui seront les véritables acteurs du changement.

 

 

 
 
 
 
ALC