SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Morale Laïque : oui, mais...
Article publié le mercredi 12 septembre 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Remettre au goût du jour la morale laïque, faire partager aux élèves les valeurs éthiques qui fondent la République, leur permettre d'aiguiser leur sens critique... Chiche.
Passons sur les mots utilisés par le ministre, attachons nous au fond de ses propositions.

Au bon moment !
La laïcité est malmenée, on l'a vue diminuée, attaquée, instrumentalisée. Notre société est taraudée par l'individualisme exacerbé et en butte à la montée de l'intolérance et du communautarisme. La logique marchande s'attaque à ce qui permet le " vivre ensemble ".
Refaire de la laicite une des clés du monde de demain est pour nous essentiel. Et l'école, évidemment à une place importante dans la transmission de ces valeurs..
Ainsi, pour le Se-Unsa, il s'agit de faire partager des valeurs communes, des moments de solidarité et d'échange, de permettre aux élèves de construire leur sens critique, de confronter leurs idées, leurs convictions dans le respect de celles des autres.

Pas de passéisme désuet !
On ne doit pas cependant reprendre les formules du passé et la morale laïque doit s'inscrire dans le 21ème siècle, dans le fond comme dans la forme. Elle ne peut pas s'enseigner comme une autre discipline. On ne peut pas faire de la morale comme on fait un cours de sciences ou de littérature. Elle ne peut pas s'imposer comme un dogme, elle doit se vivre, s'expérimenter au quotidien de la classe en débattant avec tous, jusqu'à ceux qui la contestent ou qui lui opposent d'autres systèmes de valeurs.
Parce qu'elle transcende les convictions personnelles, y compris religieuses, elle ne peut pas juger, elle ne peut pas être normée, on ne peut donc pas la noter.
Cela ne peut donc pas être, pour le Se-Unsa, une discipline comme une autre, cantonnée à un créneau, nécessairement limitée, dans l'emploi du temps. La morale laïque ne peut pas se mettre en case.

Une exigence à faire vivre !
Au contraire, promouvoir ses valeurs, faire vivre la mixité sociale et culturelle, montrer que la laïcité libère les consciences et permet les croyances de chacun dans le respect de tous, tout cela doit irriguer tous les enseignements.
Il y a de place pour la morale laïque à tous les niveaux d'enseignement et dans toutes les disciplines. Les compétences déjà inscrites dans le pilier 6 et 7 du socle commun y concourrent fortement. Au ministre de les consolider et de donner aux enseignants les moyens de les développer chez les élèves.

Le SE-Unsa se tient prêt.
Repositionner la laïcité comme un élément consubstantiel de notre société démocratique, considérer que l’école, le collège et le lycée doivent être porteurs et promoteurs de ces valeurs est nécessaire. Il s'agit maintenant de former tous les enseignants, les nouveaux comme les autres, à ces problématiques et de construire des moments, des outils pour vivre au quotidien la morale laïque. La mission initiée par le ministre doit s'y atteler. À cela nous sommes prêts.

 

 

 
 
 
 
ALC