SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Mercredi 9 Mai : rassemblement pour une autre politique Ă©ducative, annulation des 14000 suppressions d’emplois
Article publié le jeudi 26 avril 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Pour une autre politique Ă©ducative

Annulation des 14 000 suppressions d'emplois

Les politiques publiques menées depuis plus de 10 ans constituent une dégradation sans précédent de la maternelle à l'université pour les élèves comme pour les personnels.

Année après année nous dénonçons la longue suite des secteurs fragilisés, des dysfonctionnements, des atteintes à la continuité du service public en matière d'éducation. 85 000 postes ont été supprimés à tous les niveaux d'enseignement, dans tous les services sociaux, de santé et administratifs durant le quinquennat qui se termine. De cela il ressort une dégradation des conditions de travail et d'étude pour tous, une quasi disparition de la formation professionnelle des personnels, une augmentation du nombre de salariés précaires, une charge de travail qui s'alourdit régulièrement, partout une perte du sens de nos missions au service de la jeunesse et un renforcement de logiques managériales étrangères à ces mêmes missions.

L'Ă©ducation nationale a subi le pire plan social du quinquennat.  La rentrĂ©e 2012 prĂ©vue par Sarkozy, Fillon, Chatel est encore catastrophique avec 14 000 suppressions supplĂ©mentaires. Nombre d'enfants des classes populaires sont les victimes assurĂ©es de ces politiques de rĂ©gressions scolaires.

Plus de 500 postes supprimés dans l'académie en deux ans

Dans notre académie 286 postes ont été supprimés à la rentrée 2011 et 270 nouvelles suppressions sont prévues pour la rentrée 2012. Et tout cela quand les effectifs d'élèves se maintiennent voire augmentent

Partout les effectifs d'Ă©lèves ont augmentĂ© dans les classes. La rĂ©forme des lycĂ©es gĂ©nĂ©raux, technologiques et professionnels a supprimĂ© des dizaines de postes dans nos quatre dĂ©partements. Les services administratifs, sociaux ou de santĂ© doivent faire sans cesse davantage avec toujours moins. La prĂ©sence des collèges est fragilisĂ©e en milieu rural de mĂŞme que le maillage du territoire par les Ă©coles primaires et maternelles. Dans les quartiers populaires il n'existe plus « d'Ă©ducation prioritaire Â» et seul le dĂ©vouement des personnels tient encore les choses debout. La scolarisation des jeunes enfants est en recul, les RĂ©seaux d'aide dĂ©mantelĂ©s, les missions de l'Adaptation Scolaire et du Handicap sont fragilisĂ©es.

Le 9 mai, au lendemain de l'Ă©lection prĂ©sidentielle, les personnels de l'Ă©ducation souhaitent Ă©mettre un message clair :

Nous voulons une autre politique éducative qui cesse les attaques contre l'école publique. La saignée de postes doit être stoppée. Le droit à l'éducation pour tous doit être réaffirmé.

Nous demandons en urgence pour la rentrĂ©e 2012 :

-la restitution des 14 000 postes supprimés

-le retrait des textes sur l’évaluation des personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation

-la diminution de la part de service des professeurs stagiaires devant les élèves.

Pour cela les organisations syndicales

CGT Ă©duc'action, FSU, SE-UNSA, SUD Ă©ducation

appellent Ă  un  rassemblement

Mercredi 9 mai Ă  17H30 devant le Rectorat de Clermont-Fd

 

 
 
 
 
ALC