SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Jour de carence : prĂ©carisation renforcĂ©e !
Article publié le mercredi 11 avril 2012.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le gouvernement a instauré un jour de carence en cas d’arrêt maladie dans la Fonction publique. Attention, pour les AED ayant moins de 4 mois de service, 3 jours de carence sont prélevés.

L’Unsa condamne fermement cette dĂ©cision ! Cette annonce s’insère dans le cadre d’une campagne de dĂ©nigrement des salariĂ©s qui, dès lors qu’ils seraient en arrĂŞt maladie, seraient automatiquement suspectĂ©s d’être tous des fraudeurs potentiels. Outre le caractère très choquant de cette accusation, qui fait peu de cas du professionnalisme des mĂ©decins Ă©dictant les arrĂŞts maladie, comme de la conscience professionnelle et morale des salariĂ©s, il s’agit très clairement de faire payer aux assurĂ©s sociaux malades la politique d’austĂ©ritĂ© dĂ©cidĂ©e par le gouvernement.
Ces répercussions sociales toucheront particulièrement les plus modestes et parmi eux les AED. Ils sont déjà payés à un indice très bas, avec peu d’espoir d’augmentation, ce jour de carence représente donc une nouvelle amputation de revenus. Précariser encore plus les précaires : triste programme de ce gouvernement ! L’Etat fait supporter de plus en plus aux malades le poids des dépenses de soins.
L’Unsa dit non à la punition des malades !

Signez et faites signer la pétition d'interpellation des candidats à l'élection présidentielle, lancée par l'Unsa éducation et tous ses syndicats, pour la suppression du jour de carence.

 

 
 
 
 
ALC