SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
RĂ©sultats 2011 Ă©valuations CM2 : le ministre dĂ©croche le premier prix d’interprĂ©tation
Article publié le lundi 4 avril 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
  • Lnk_facebookLnk_googleLnk_twitter
Le ministère a mis en ligne lundi 4 avril les résultats des évaluations CM2 2011, résultats nationaux, académiques et départementaux.
Ces résultats sont marqués par une stabilité en français et une progression en mathématiques.
 
Les rĂ©sultats nationaux, avec rappel des rĂ©sultats 2009 et 2010 :
 
 
FRANÇAIS
 
 
2011
2010
2009
Acquis très solides (38 et +)
43%
43%
45%
Bons acquis
(de 28 Ă  38)
31%
30%
30%
Acquis fragiles
(de 17 Ă  27)
19%
20%
18%
Acquis insuffisants
( - de 17)
7%
7%
7%
 
MATHEMATIQUES
 
 
2011
2010
2009
Acquis très solides
 ( 26 et +)
38%
35%
35%
Bons acquis
(de 19 Ă  26)
32%
32%
30%
Acquis fragiles
(de 12 Ă  18)
20%
20%
20%
Acquis insuffisants
( - de 12)
10%
13%
15%
 
Quels enseignements peut-on tirer des rĂ©sultats de ces Ă©valuations et de leur Ă©volution sur trois ans ?
La plus grande prudence s’impose dans l’analyse. On se souvient de l’épisode quelque peu ridicule de l’an dernier. Le ministère, confrontĂ© Ă  des rĂ©sultats sensiblement en baisse, avait dĂ» appliquer un coefficient correctif, la difficultĂ© des exercices proposĂ©s ayant Ă©tĂ© mal calibrĂ©e par la DGESCO qui s’était auto-promue spĂ©cialiste de l’évaluation Ă  la place de la DEP. Sans parler de l’inadĂ©quation de certains items pour mesurer la compĂ©tence annoncĂ©e. Cette annĂ©e, la DEP est de retour. On peut donc espĂ©rer une approche plus rigoureuse et professionnelle du choix des exercices proposĂ©s.
Pour autant, peut-on tirer des enseignements de ces rĂ©sultats ? Dans quelle mesure les progrès enregistrĂ©s sont-ils liĂ©s Ă  une meilleure anticipation des typologies d’exercices proposĂ©es par les enseignants ? En quoi une meilleure prĂ©paration des Ă©lèves garantit-elle des acquis solides et structurĂ©s ? Les connaissances et compĂ©tences testĂ©es sont-elles vraiment celles qui doivent ĂŞtre absolument acquises ? La sĂ©lection effectuĂ©e risque d’avoir des effets pervers sur l’enseignement en focalisant le travail sur ces seules compĂ©tences au dĂ©triment d’approches culturellement plus riches et plus susceptibles de crĂ©er du sens et de la motivation chez les Ă©lèves.
Le ministre, lui, communique dĂ©jĂ  sur les progrès accomplis. Dans le Figaro datĂ© du 4 avril, il affirme pĂ©remptoirement : « C’est bien la preuve que notre recentrage sur les fondamentaux, français et mathĂ©matiques, Ă  l’école primaire est en train de payer. Â» Finalement, c’est sans doute lĂ  la principale fonction de ces Ă©valuations (que le ministre persiste Ă  prĂ©senter dans la presse comme « un outil pour le professeur qui, grâce Ă  l’aide personnalisĂ©e, peut remĂ©dier aux difficultĂ©s Â») : offrir au ministre l’occasion de communiquer sur la pertinence et l’efficacitĂ© de sa politique !
 
Les propositions du SE-Unsa
 
Le SE-Unsa propose des évaluations au service des élèves
 
1. Des Ă©valuations en dĂ©but d’annĂ©e scolaire
 
Pour le SE-Unsa, les évaluations doivent être passées en en début d’année. Leurs résultats peuvent ainsi servir à mettre en place des remédiations pour toute la classe ou pour quelques élèves. Elles sont aussi l’objet d’un travail d’équipe parce qu’à ce moment-là de l’année elle lie, à minima, l’enseignant de l’année précédente avec celui de l’année en cours.
  1. Au CE2 et au CM2, des évaluations ancrées dans la logique du socle commun
Pour le SE-Unsa, les Ă©valuations doivent se situer au dĂ©but du CE2 et du CM2 et aider Ă  l’acquisition du socle commun. Sur les compĂ©tences du palier 1, en dĂ©but de CE2, elles Ă©viteraient de faire peser une pression supplĂ©mentaire sur le CP et alimenter la tentation du redoublement. En dĂ©but de CM2, après deux annĂ©es passĂ©es dans le cycle, elles permettraient de valider une grande partie des compĂ©tences du palier 2 et envisager les Ă©ventuelles remĂ©diations en se donnant alors une annĂ©e entière.
 
  1. L’ Indemnité de Suivi et d’Orientation des Elèves (ISOE) pour tous les enseignants des écoles

Le SE-Unsa porte la revendication de l’ISOE pour tous les enseignants de l’école maternelle au lycée. Cette indemnité, perçue par les enseignants du collège et des lycées, correspond bien à une mission assumée par les enseignants du premier degré. Elle se substituerait à l’actuelle indemnité de passation des évaluations nationales qui ne favorise pas l’implication des autres enseignants.

 

 
 
 
 
ALC