SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Non-titulaires : l’enquête du SE-Unsa prouve le malaise
Article publié le dimanche 13 mars 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
  • Lnk_facebookLnk_googleLnk_twitter

Plus de 80% des contractuels de l’Education nationale estiment ne pas être respectés dans le cadre de leurs missions selon notre sondage réalisé auprès de plus de 700 personnels non titulaires : assistants d’éducation, AVS/EVS et enseignants.

Cette enquête pointe donc bien l’insupportable : même si les ANT (agents non titulaires) disent apprécier leur métier, la majorité dénonce la manière indigne dont ils sont traités. Et pour cause ! En première place de leurs préoccupations : le salaire. En effet, 68 % d’entre eux travaillent en temps partiel imposé avec, pour conséquence, une rémunération insuffisante. Plus de 80 % pensent ne pas être assez informés de leurs droits par l’administration, ils souffrent de l’isolement, ne savent souvent pas vers qui se tourner lorsqu’il s’agit de discuter de leur contrat, de la formation, de la validation des acquis ou de leurs conditions de travail. Les collègues dénoncent aussi unanimement le manque de reconnaissance de leur travail à travers la précarisation de leur contrat :
 « Après 6 ans d’aide éducatrice et 6 ans en tant qu’AVS, l’Education nationale va gentiment me mettre à la porte en septembre alors que les besoins subsistent », « Nous sommes traités comme des kleenex ».

 

 

 

Il est maintenant vital que l’Education nationale prenne tous ces éléments au sérieux. Au SE-Unsa, nous sommes déterminés à ce que les droits de ces personnels soient respectés. Nous serons d’ailleurs reçus à ce sujet à la DGRH le 4 avril prochain, une occasion de plus, pour le SE-UNSA, de faire entendre la voix des agents non titulaires afin que cesse la précarité au sein de l’Education nationale.

 

 
 
 
 
ALC