SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Rythmes : les enseignants ont leur mot Ă  dire
Article publié le mercredi 26 janvier 2011.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

La conférence nationale sur les rythmes scolaires vient de remettre son rapport d’étape. Il rend compte des multiples auditions menées au cours de ces derniers mois. Sans prendre position, il pointe des principes et trace des perspectives.

En soulignant l’incompatibilité de l’aide personnalisée, imposée à la hussarde, avec l’organisation équilibrée des rythmes de l’enfant, ce rapport rappelle que précipitation et absence de réelle concertation sont très mauvaises conseillères.

Ce travail, tout en mettant en exergue la complexité du sujet, pointe la volonté quasi unanime des différents acteurs de voir le système évoluer en plaçant l’enfant et ses apprentissages au centre du débat.

A travers ce document, chacun mesure que la question des rythmes ne se cantonne pas à des plages horaires ou à la durée des congés scolaires, mais qu’elle impacte le cœur du système éducatif en mettant sur la table la question des programmes, du travail personnel des élèves, ou encore celle des missions et du service des enseignants.

Pour le SE-Unsa, ce travail doit se poursuivre. Il doit concerner tout autant le collège et le lycée que l’école primaire. L’allègement de la journée, la réorganisation de la semaine, tout comme l’approche du rythme 7-2 de l’année scolaire doivent trouver des réponses concrètes et pragmatiques. Si un cadrage national général s’impose, il devra laisser la souplesse nécessaire pour répondre aux particularités territoriales.

Le SE-Unsa regrette que les organisations syndicales ne soient pas mentionnĂ©es parmi les acteurs dont le comitĂ© de pilotage s’entourera pour construire ses propositions. En effet, dans le « changement prĂ©parĂ© et le calendrier nĂ©gociĂ© Â» prĂ©conisĂ© par les rapporteurs, on ne peut pas ignorer les enseignants. Pour le SE-Unsa, amĂ©lioration du bien-ĂŞtre des Ă©lèves doit aussi rimer avec amĂ©lioration des conditions d’exercice des enseignants. 
 

 
 
 
 
ALC