SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
CTPM du 21 décembre : l’Unsa-Éducation refuse de siéger
Article publié le mercredi 22 décembre 2010.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Après un premier boycott le 17 décembre, la délégation de l’Unsa Éducation a décidé de ne pas siéger au CTPM reporté au 21 décembre. Ce jour-là, sera examinée la question des moyens alloués à l’Education nationale pour la rentrée 2011.

Ce choix a pour objectif de dénoncer les conditions de préparation de la carte scolaire 2011. Les suppressions de postes qui ne cessent de s’accumuler sont destructrices pour notre système éducatif. Alors qu’il est à la dérive, notamment pour les élèves les plus fragiles, comme vient de le démonter la récente enquête PISA, le gouvernement s’entête à poursuivre sa politique dogmatique de destruction de l’emploi public, dégradant aussi les conditions de travail des personnels.

Cerise sur le gâteau, la représentation nationale vient de valider l’amendement Carle qui autorise le siphonage de 4 millions d’euros de crédits initialement attribués à l’École publique vers un enseignement privé déjà très choyé. Trop, c’est trop ! La Fédération Unsa-Éducation ne cautionnera pas, par sa présence en CTPM, cette provocation. Elle attend du gouvernement autre chose que ces petits arrangements entre amis qui favorisent les intérêts particuliers de quelques uns au détriment de l’intérêt général.

Pour la Fédération Unsa-Éducation, forte de l’appui des « 300.000 engagés » dans la récente pétition pour l’École publique, un changement radical de la politique éducative s’impose. Il est temps de redonner des couleurs à l’École de la République. 

 
 
 
 
ALC