SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
3000 bougies pour les RASED
Article publié le lundi 20 décembre 2010.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Un rassemblement pour la dĂ©fense des Rased a eu lieu, mercredi 15 dĂ©cembre, Ă  proximitĂ© du ministère de l’Education nationale, Ă  l’appel des organisations syndicales* dont le SE-Unsa, des associations professionnelles* et de la FCPE.
 
3000 bougies ont été allumées en mémoire de l’annonce et de la concrétisation des 3000 postes supprimés depuis 2008.
 
La dĂ©lĂ©gation, reçue par la Dgesco, a alertĂ© sur les suppressions importantes de postes d’enseignants spĂ©cialisĂ©s des Rased, la dĂ©gradation de leurs conditions d’exercice et leurs inquiĂ©tudes pour la prochaine carte scolaire ainsi que sur l’insuffisance des dĂ©parts en formation,.
Le collectif a demandĂ© Ă  ce que le travail engagĂ© l’annĂ©e dernière, et interrompu unilatĂ©ralement par le ministère, puisse reprendre et qu’un bilan rĂ©el puisse ĂŞtre fait sur l’état des RASED, des dĂ©parts en formation .

Elle a insisté sur les mauvais résultats de l’Ecole, mis une nouvelle fois en évidence par les enquêtes internationales. En effet, l’enquête PISA rappelle que notre école fait rimer origine sociale avec difficultés scolaires, reléguant les plus fragiles aux marges de notre société.

Les missions des réseaux d’aides spécialisées et leur présence sur le terrain doivent donc être confortées et renforcées.

"Il n’y a pas de volonté de supprimer les Rased" a réaffirmé le ministère. Cependant, dans le contexte budgétaire actuel, aucun signal n’a été à adressé aux IA et aux recteurs.
Le ministère souhaite rationaliser les moyens Rased, lĂ  oĂą la difficultĂ© est la plus importante, charge aux inspecteurs d’acadĂ©mie d’adapter les moyens aux contraintes budgĂ©taires, au plus près des besoins du terrain.
 
Aucune proposition pour les dĂ©parts en formations spĂ©cialisĂ©es. Les arguments avancĂ©s : l’avenir incertain des Rased, la mastĂ©risation, le manque de recul du ministère pour ne pas remettre en cause les choix acadĂ©miques..

Une reprise des discussions est envisagĂ©e. Les thèmes, les formes et les dates sont Ă  prĂ©ciser. L’ensemble des partenaires concernĂ©s attend rapidement des propositions.

* SE-UNSA, SNUipp, SGEN-CFDT, CGT Educ’action, SIEN-UNSA

* AFPEN, FNAREN et FNAME avec le soutien de l’ICEM, de l’ANCP, de l’AGSAS

 

 
 
 
 
ALC