SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Retraites, emploi : appel de l’UNSA à manifester le 23 novembre
Article publié le mardi 16 novembre 2010.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
 
Appel de l’UNSA Puy-de-Dome à manifester le 23 novembre
 
Parce qu’il est légitime et conforté, le mouvement social n’est pas résigné !
 
La loi portant réforme des retraites même adoptée à la hussarde et même promulguée à la hâte, en faisant fi de l’opposition de millions de salariés et d’une majorité de l’opinion publique n’en demeure pas moins injuste et inefficace.
 
Le gouvernement et le patronat (MEDEF et CGPME) qui ont co-élaboré cette loi ne sont pas quitte pour autant des dossiers qu’ils n’ont pas voulu traiter en amont : les ressources pour les caisses de retraites, l’emploi en général, celui des jeunes et des seniors en particulier, la pénibilité et les différences d’espérance de vie selon les métiers exercés, les inégalités hommes/femmes, ...
C’est la raison pour laquelle l’heure n’est pas à la résignation tant espérée par le gouvernement. Dans la ligne du communiqué intersyndical national du 8 novembre, l’UNSA avec les autres organisations syndicales signataires (CFDT, CGT, FSU, Solidaires) continuera d’agir pour la réduction des inégalités, une véritable reconnaissance de la pénibilité et d’autres alternatives pour le financement du système de retraites par répartition. Ils réaffirment leur attachement au maintien de l’âge légal de départ en retraite à 60 ans et de l’âge du taux plein à 65 ans.
 
L’UNSA et les autres signataires nationaux constatent que la situation économique et sociale reste très dégradée et toujours préoccupante pour les salariés, les retraités, les chômeurs et les jeunes qui subissent toujours durement les conséquences d’une crise qui dure et dans laquelle ils n’ont aucune responsabilité !
Ils considèrent que la mobilisation d’un niveau exceptionnel depuis plusieurs mois a mis en lumière l’insatisfaction criante des salariés, leur exigence de justice sociale et leurs revendications en matière d’emploi, de salaires, de conditions de travail, d’inégalité entre les femmes et les hommes, de fiscalité et de partage des richesses. Ils décident d’approfondir leurs analyses et propositions sur ces questions afin d’interpeller le gouvernement et le patronat.
Ils décident de poursuivre la mobilisation dans l’unité en faisant du 23 novembre une nouvelle journée nationale interprofessionnelle de mobilisations multiformes.
 
Dans le Puy de Dôme, l’UNSA, la CFDT, la CGT et la FSU appellent à
 
une Manifestation le 23 novembre à 17h :
 Rassemblement place Delille
parcours rue Montlosier, place Gaillard, rue Fontgiève, Bd Berthelot
 (fin de la manifestation devant la permanence de Louis Giscard d’Estaing)
 
 
L’UNSA invite ses syndicats à rencontrer, dans les entreprises et les services, les autres syndicats pour organiser ensemble la mobilisation pour le 23 et les étapes suivantes (2 et 15 déc.) 
Les organisations syndicales s’engagent dès à présent à participer activement à la journée d’action Européenne du 15 décembre pour s’opposer aux plans d’austérité qui se multiplient en Europe.
 
L’intersyndicale nationale se réunira à nouveau le 29 novembre 2010 et l’intersyndicale départementale le 23 novembre à 14h pour préparer les actions du 2 décembre (meeting MEDEF) et du 15 décembre (journée d’action européenne).
 
 
 
 
ALC