SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
L’aide administrative pour les directeurs, ça ne se discute plus !
Article publié le jeudi 9 septembre 2010.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

" Alors que l’aide administrative a besoin d’être stabilisée et professionnalisée, sa disparition conduirait au conflit. Le Ministre est désormais prévenu."
 

En cette rentrée 2010, l’aide administrative à la direction d’école est en partie suspendue dans nombre de départements comme dans le Puy de Dôme. La mesure menace d’être étendue d’ici le mois de janvier 2011. Le SE-UNSA s’y oppose fermement et a solennellement écrit à Luc Châtel pour lui demander le respect de la parole ministérielle engagée par le protocole d’accord sur la direction d’école signé en 2006.

Localement, nous sommes intervenus pour défendre les moyens alloués au fonctionnement des directions d'école et empêcher des glissements de mission de l'aide administrative vers l'intégration scolaire.
Déjà lancés dans la rigueur du budget 2011, des Recteurs, des Inspecteurs d’Académie ont gelé les recrutements afin de passer sous la toise de la diminution par deux des emplois aidés. Cette décision prise dans plusieurs départements aurait donc vocation à être généralisée d’ici quelques mois. Le SE-Unsa juge cette situation inacceptable pour les EVS comme pour les directeurs d’école.
Les perspectives économiques ne permettent pas de renoncer à une politique d’emplois aidés en abandonnant ainsi, sans ménagement, des dizaines de milliers de chercheurs d’emploi alors que les besoins resteraient sans réponse.
La nécessité de l’aide administrative enfin reconnue en 2006 par le ministère ne peut plus faire débat. Les tâches administratives et les demandes de l’institution se sont encore surmultipliées depuis, accroissant la charge et les responsabilités des directeurs d’école jusqu’à l’épuisement.
Alors que l’aide administrative a besoin d’être stabilisée et professionnalisée, sa disparition conduirait au conflit. Le Ministre est désormais prévenu.
 
 
 
 
ALC