SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Santé au travail
Article publié le vendredi 2 juillet 2010.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Le ministère de l’Éducation nationale renforce la prise en compte du bien être au travail pour ses personnels et recrute 80 médecins de prévention

 
Luc Chatel, ministre de l’Éducation nationale, porte-parole du Gouvernement, s’engage en faveur de la santé et de la sécurité au travail des personnels avec deux actions qui s’inscrivent dans le " pacte de carrière " initié à l’automne dernier :
Le lancement du plan santé et bien être au travail permet de recruter 80 médecins de prévention pour améliorer la surveillance médicale des agents et proposer aux personnels les plus exposés de bénéficier d’une aide et d’une surveillance adaptée. La campagne de recrutement des médecins de prévention concerne l’ensemble des académies. Chaque académie doit disposer d’un médecin de prévention coordonnateur et d’un médecin de prévention pour chacun des départements.

Le ministère lance une campagne de communication s’appuyant sur la diffusion directe d’annonces d’offres d’emploi sur le web et dans la presse médicale spécialisée, afin de recruter les 80 médecins de prévention.

Un bilan de santé sera proposé à tous les personnels l’année de leurs 50 ans, comme le ministre de l’Education nationale en a pris l’engagement. Il s’agit de mieux accompagner et soutenir les enseignants qui doivent faire face à des sollicitations et des exigences toujours plus variées et complexes dans l’exercice de leur métier.
Ce dispositif sera expérimenté dans six départements (Creuse, Hérault, Meurthe-et-Moselle, Rhône, Vendée et Yvelines) à la rentrée prochaine avant d’être généralisé en 2011.
Dans ces départements, le médecin de prévention recevra, avant la fin de l’année 2010, l’ensemble des personnels volontaires nés en 1960 et, à l’issue de cet entretien, déterminera, le cas échéant, la prescription d’examens complémentaires.
 
 
 
 
 
ALC