SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Affectations stagiaires – Une formation, vraiment ?
Article publié le jeudi 4 mars 2010.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

La note de cadrage traitant de l’affectation des stagiaires à la rentrée 2010 est parue. Elle confirme toutes les craintes que le SE-UNSA nourrit depuis le vote de cette réforme.

Premier point, elle traite des stagiaires du public et du privĂ©. La confusion continue… Ensuite, elle acte un point de divergence fondamental entre le SE-UNSA et le ministère : la colonne vertĂ©brale de cette formation continuĂ©e rĂ©side dans le compagnonnage. Ce dernier s’inscrit dans un vocable plus gĂ©nĂ©ral « d’accompagnement Â», comprenant en plus une « formation Â».

Concrètement,  sur les douze semaines que reprĂ©sente le tiers temps de formation, quelques jours seront consacrĂ©s Ă  l’accueil. Ils se dĂ©rouleront avant la rentrĂ©e, seront donc facultatifs puisque les personnes ne seront pas encore fonctionnaires ! Ensuite,  les stagiaires seront nommĂ©s sur un poste de remplaçant. Pendant huit semaines environ, ils interviendront dans la classe de leur tuteur (EMF ou maĂ®tre d’accueil temporaire dans le premier degrĂ©, conseiller pĂ©dagogique ou maĂ®tre chevronnĂ© dans le second degrĂ©). Le reste de l’annĂ©e, ils devraient ĂŞtre nommĂ©s sur des remplacements longs.

Leur formation se terminera, pour les deux semaines maximum qui restent, par un ou deux regroupements Ă  l’universitĂ© ou dans « toute autre structure qualifiĂ©e Â». DĂ©licate pĂ©riphrase pour remettre dans le jeu les IUFM tant honnis et vilipendĂ©s ? Pour le SE-UNSA, ces deux semaines seront très insuffisantes pour que les stagiaires puissent bĂ©nĂ©ficier d’une formation digne de ce nom dans des domaines aussi importants que  l’apprentissage de la lecture (premier degrĂ©), la prise en charge des Ă©lèves en situation de handicap, la lutte contre les discriminations, la gestion des conflits…

 

Comme chacun peut le constater, la formation est dĂ©sormais rĂ©duite Ă  portion congrue. Il y a fort Ă  parier que ces stagiaires et leurs tuteurs seront plus occupĂ©s Ă  gĂ©rer un quotidien Ă©prouvant qu’à prendre le recul sur leur pratique professionnelle. Un dĂ©butant a besoin de pouvoir « se poser Â» afin d’analyser les situations auxquelles il est confrontĂ© et en tirer profit. LĂ , ce sera fort compliquĂ©.

De plus, cette note de cadrage ne cadre pas grand-chose puisqu’elle laisse toute latitude à chaque IA ou Recteur, en fonction des situations locales, dans la mesure du possible etc.

Pour le SE-UNSA et l’UNSA Education, le système est biaisé depuis le départ. Le concours doit se situer en fin de M1, permettant ainsi de faire de l’année de M2 une vraie période de professionnalisation, alternant stages sur le terrain et retour à l’université.

Tel qu’il est aujourd’hui conçu, le système mis en place avec l’abstention bienveillante du SNES lors du CTPM de juin 2009, fragilise l’entrée dans la fonction. C’est inacceptable.

 

Vous pouvez télécharger ci dessous la note de cadrage du ministère


   note de cadrage   
(397.7 ko)
 
 
 
 
ALC