SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
49.3, notre démocratie politique en bien mauvaise santé.
Article publié le mercredi 4 mars 2020.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le gouvernement vient de décider d’actionner l’article 43.9 pour abréger des débats enlisés à l’assemblée nationale.

Alors que le gouvernement dispose d’une majorité historique à l’assemblée nationale, cette procédure est un aveu d’échec.

Sur un sujet aussi important que la réforme des retraites, le gouvernement aurait du laisser le temps à la représentation nationale de débattre puis amender le projet de loi.

Personne n’est dupe et l'usage du 49.3 est la rĂ©ponse extrème  Ă  une stratĂ©gie de dĂ©pĂ´t massif d’amendements par l’opposition. La stratĂ©gie politicienne l’aura emportĂ© sur un dĂ©bat pourtant fondamental pour l’avenir de nos retraites.

Il y a deux perdants, les salariés et notre démocratie politique.

Les salariés et fonctionnaires de notre pays sont inquiets sur le projet de loi porté par le gouvernement. Les questions de fond demeurent sur le niveau de pensions, les mécanismes de solidarité et le pilotage du futur système.

Pour le SE UNSA 63, ce 49.3 est un mauvais coup porté aux travailleurs qui réclament de la justice sociale et un véritable débat sur cette question fondamentale pour leur avenir.

Si ce sujet est anxiogène et génère des conflits, c’est que le gouvernement n’a apporté aucune garantie sur le niveau des pensions et la justice de son projet.

Il porte la lourde responsabilité du climat actuel de défiance.

Le SE UNSA 63 condamne donc fermement et sans ambiguïté l'utilisation du 49.3 par le gouvernement.

 
 
 
 
ALC