SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Maternelle et maturitĂ© physiologique : le SE UNSA interroge en instance l’administration
Article publié le jeudi 12 septembre 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Les IEN donnent en ce début d’année les instructions pour l’accueil des élèves à l’école maternelle, école obligatoire.

Si le SE UNSA approuve le fait qu'il soit rappelĂ© qu'il n'y aura qu'une rentrĂ©e scolaire en septembre et non un Ă©chelonnement des entrĂ©es tout au long de l'annĂ©e, nous contestons l’injonction d’accueil des Ă©lèves sans condition de maturation psychologique. En effet, il est stipulĂ© que la propretĂ© n'est pas une condition exigible.

Pour l'UNSA, si ces situations problĂ©matiques sont rares, les couches n'ont toutefois pas leur place Ă  l'Ă©cole maternelle.
Les enseignants n'ont pas à gérer les problèmes de propreté quotidiens des enfants et, clairement, l'école n'est ni une crèche ni une garderie. Attention, on ne parle pas ici d'un accident qui peut arriver à tout enfant au cours de sa scolarité ni de la période d’entrée à l’école qui peut déstabiliser les enfants.

Lors du CT du 5 septembre, le SE UNSA 63 a fait remonter les situations pouvant poser problème :

Que faire lorsque l'ATSEM est absente ?

La classe va t-elle rester seule si l'enseignant.e doit s'absenter pour changer la couche?

L'enseignant, homme ou femme, doit il déshabiller seul un enfant et nettoyer?

Ces gestes, qui en tant que parents sont anodins, ne le sont pas dans un cadre professionnel scolaire. Cela ne rentre pas dans nos missions et nous ne sommes pas habilités pour cela.

Les inspecteurs ont pris l’engagement auprès du SE UNSA, qu’en cas de souci, ils interviendraient auprès des parents.

L'apprentissage de la propretĂ© doit ĂŞtre un prĂ©alable Ă  la vie en collectivitĂ©. La bienveillance sur les petits incidents est de mise depuis longtemps dans l’école publique.
Cependant, alors que certains parents dĂ©posent et utilisent l'Ă©cole comme un mode de garde, suite logique de la crèche, le texte ministĂ©riel laisse les enseignants encore une fois subir les situations sans moyens d’agir.

Là encore, le directeur est dépossédé de tout moyen d’action ou de dialogue avec les familles.

Le SE UNSA rappelle son entier soutien aux Ă©quipes enseignantes et Ă  leurs propositions.

 
 
 
 
ALC