SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Les couches n’ont pas leur place √† l’√©cole
Article publié le mercredi 3 juillet 2019.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Maternelle : document acad√©mique
LES ENSEIGNANTS SONT DES PROFESSIONNELS ET NE CHANGENT PAS LES COUCHES.

Un document académique répond à des points règlementaires quant à l'obligation d'instruction à l'école maternelle.

Si le SE UNSA approuve le fait qu'il soit rappelé qu'il n'y aura qu'une rentrée scolaire en septembre et non un échelonnement des entrées tout au long de l'année, nous contestons plusieurs points.

Tout d'abord, ce document ne peut pas se substituer aux textes officiels. Ce sont les d√©crets d'applications qui d√©terminent ce que les enseignants peuvent faire ou non.

Premi√®rement, il est indiqu√© que l'am√©nagement du temps de l'enfant est possible (apr√®s-midi √† la maison pour les petits) mais qu'il n'appartient pas aux enseignants de formuler cette proposition aux parents.

A travers cette phrase, c'est le professionnalisme des enseignants qui est remis en cause.
Les enseignants en maternelle ne font pas de propositions d'am√©nagements sans raison valable. La situation de chaque enfant est √©tudi√©e et le document acad√©mique ne peut sous entendre que les enseignants seraient dans une automaticit√© des demandes d'apr√®s-midi lib√©r√©es pour les petits.

Comment interdire à un enseignant de discuter avec les parents sur la scolarité de son enfant, de sa fatigue, de son comportement, de ses réussites ou difficultés?
 
Le SE UNSA dénonce cette chappe de plomb mise sur les enseignants et demande aux collègues de continuer comme avant. Si vous subissez une pression quelconque, avertissez-nous.

La maternelle est une vraie école, les profs d'école de vrais professionnels.

Deuxièmement, il est stipulé que la propreté n'est pas une condition exigible.

Pour l'UNSA, si ces situations sont rares, les couches n'ont pas leur place √† l'√©cole maternelle.
Les enseignants n'ont pas à gérer les problèmes de propreté quotidiens des enfants et, clairement, l'école n'est ni une crèche ni une garderie. On ne parle pas ici d'un accident qui peut arriver à tout enfant au cours de sa scolarité.

Les couches à l'école posent plusieurs problèmes:
Que faire lorsque l'ATSEM est absente ?
La classe va t elle rester seule si l'enseignant doit s'absenter pour changer la couche?
L
'enseignant, homme ou femme, peut il prendre le risque de déshabiller seul un enfant et forcément de nettoyer des parties intimes?

Ces gestes, qui en tant que parents sont anodins et naturels, ne le sont pas dans un cadre professionnel scolaire.

Cela ne rentre pas dans nos missions et nous ne sommes pas habilités pour cela.

Il est essentiel que chaque parent sache que l'apprentissage de la propret√© doit √™tre un pr√©alable √† la vie en collectivit√©. Pour l'UNSA, la bienveillance doit √™tre de mise.
Cependant, alors que certains parents d√©posent et utilisent l'√©cole comme un produit de consommation courant il faut certainement rappeler chacun √† ces devoirs et responsabilit√©s.

 

 
 
 
 
ALC