SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
"Moral des directeurs d’école" : les rĂ©sultats de l’enquĂŞte
Article publié le mardi 13 novembre 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
 
 
Les résultats de cette enquête de la Casden ont été publiés. Pour le SE-Unsa, partenaire de l’enquête, elle souligne la dégradation des conditions d’exercice des directeurs, la situation anxiogène dans laquelle beaucoup se trouvent et les nécessaires évolutions structurelles à envisager. Le SE-Unsa vous présente les principaux éléments de cette enquête.
   
 
Présentation de l’enquête
 
Cette enquĂŞte a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e par la Casden, sur le champ de son accord cadre avec le ministère*. 7404 directeurs ont rĂ©pondu. Ce panel est reprĂ©sentatif des directeurs d’école en terme de rĂ©partition :
  • homme / femme,
  • selon l’âge (-35 ans/35-50/50 et +),
  • de dĂ©charge d’enseignement octroyĂ©e,
  • maternelle / Ă©lĂ©mentaire,
  • Ă©ducation prioritaire / hors Ă©ducation prioritaire.
 
Missions
 
Une partie de l’enquête visait à classer les missions effectuées par le directeur entre celles relevant de sa fonction et celles n’en relevant pas ou moins.
Pour les directeurs, leurs missions prioritaires sont l’organisation pĂ©dagogique, les relations avec les parents et les rĂ©unions internes. A l’inverse, ce qu’ils considèrent comme relevant le moins de leurs missions sont la gestion des personnels, le règlements des conflits entre Ă©lèves et les rĂ©unions hors-Ă©cole.
 

 
 
Prise de dĂ©cision 
 
8 directeurs sur 10 considèrent que les dĂ©cisions concernant l’exercice de leur mĂ©tier sont « prises d’en haut Â» (pour 32% en 2004). 9 sur 10 soulignent Ă©galement que les changements sont trop frĂ©quents (rĂ©organisations, changements de structure, orientation Ă©ducative). 52% estiment que leur marge d’autonomie et d’initiative est peu satisfaisante.
 
 
 
Relations 
 
L’enquĂŞte distingue plusieurs types de relations :  
  • celles internes Ă  l’école, oĂą 9 directeurs sur 10 estiment que les Ă©lèves ont de la considĂ©ration pour eux.
  • celles externes Ă  l’école, oĂą 41% estiment que les relations avec les collectivitĂ©s territoriales se sont dĂ©gradĂ©es.
  • celles avec les parents, oĂą 8 directeurs sur 10 se disent ĂŞtre respectĂ©s par les parents mais d’une manière gĂ©nĂ©rale 43% considèrent que les relations se sont dĂ©gradĂ©es.
  • celles avec les enseignants, oĂą 8 directeurs sur 10 disent avoir le soutien des collègues en cas de difficultĂ© mais 24% disent avoir subi une mise Ă  l’écart d’au moins une partie du personnel de l’école.
 
Temps de travail 
 
91% des directeurs estiment leur temps de travail à 45 h et plus (5 sur 10 considèrent que la hausse s’est accentuée sur les 4 dernières années).
 
 
 
Intérêt et reconnaissance
 
82% trouvent du sens et de l’intérêt dans leur travail. A noter que dans ce champ que 8 sur 10 considèrent le travail en équipe satisfaisant.
 
 
Mais 6 sur 10 estiment ne pas ĂŞtre reconnus dans leur travail.
 
 
 
Bilan
 
66% déclarent un moral moyen ou mauvais.
 
 
60.33% des rĂ©pondants se plaignent de fatigue physique ; 38.32% se plaignent de lassitude cognitive ; 16.52% se plaignent d’épuisement Ă©motionnel.
 
 
 
Quelles pistes d’évolution ressortant de l’enquĂŞte ?
 
Pour clarifier les responsabilitĂ©s et les prises de dĂ©cision, 84.11% des rĂ©pondants considèrent que la structuration administrative de l’école doit Ă©voluer. 
 

 

"Pour clarifier les responsabilités et les prises de décision, faut-il que la structuration administrative de l'école évolue ? "
 
OUI
NON
84.11%
15.89%
Parmi les composantes de l’évolution nĂ©cessaire, les amĂ©liorations concernant les conditions d’exercice (dĂ©charge 19.13%, moyens matĂ©riels 8.16%, moyens en personnels 13.73%, simplification 8.02%) arrivent en tĂŞte et sont citĂ©s par 49.03% des directeurs.  Arrivent ensuite le statut du directeur citĂ© Ă  40.90% et le statut de l’école Ă  18.76%. Il y a une forte corrĂ©lation entre ceux demandant un statut du directeur et ceux demandant un statut de l’école, l’un n’allant sans l’autre.
 
 
L’avis du SE-Unsa
 
Les rĂ©sultats de cette enquĂŞte soulignent la dĂ©gradation des conditions d’exercice des directeurs et la situation anxiogène dans laquelle beaucoup se trouvent.  Les directeurs restent motivĂ©s par leurs missions mais apparaissent  surchargĂ©s.  C’est un Ă©lĂ©ment supplĂ©mentaire montrant l’urgence d’amĂ©liorer les conditions d’exercice mais aussi de construire une Ă©cole avec un cadre juridique spĂ©cifique permettant aux personnels de rĂ©aliser l’ensemble des missions confiĂ©es. Suite Ă  la demande du SE-Unsa Ă  travers la semaine de la direction d’école, le ministère a placĂ© la situation des directeurs dans l’agenda social. Des discussions sont ainsi prĂ©vues en 2019 : pour le SE-Unsa, le ministère doit prendre en compte le ressenti des directeurs pour aboutir Ă  des amĂ©liorations Ă  la fois sur les conditions d’exercice mais aussi sur les Ă©volutions du cadre juridique des Ă©coles.

 

 

 
 
 
 
ALC