SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Evaluations nationales : encore un paravent du ministre…
Article publié le mardi 2 octobre 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Notre ministre ne cesse depuis son arrivée au gouvernement
de produire de la communication.

Elle ne s’adresse pas aux enseignants mais à l’opinion publique (Portable aux collèges, apprentissage de la lecture, ajustement des programmes …).

Le but premier est de masquer la politique globale de ce ministère : les suppressions de postes, la formation continue inexistante, la mobilitĂ© des personnels compliquĂ©e, la gestion catastrophique des « ressources humaines Â»â€¦

Avec les évaluations nationales version Blanquer, c’est un nouvel épisode de la propagande ministérielle.

Le SE-Unsa a vivement critiquĂ© ces Ă©valuations, sur le fond, sur la forme… Nous avons demandĂ© des amĂ©nagements (5 heures sur les 36 heures d’APC ont Ă©tĂ© obtenues).

Il ne nous parait pas utile, Ă  notre tour, d’alimenter le buzz sur ce sujet :
- Ne laissons pas penser à l’opinion publique que nous avons peur d’évaluer nos élèves
- Ne laissons pas occulter par ce sujet malgré tout secondaire des sujets plus importants.

***
L'avis du SE-Unsa 63

– L’objectif reste mystĂ©rieux : un outil de pilotage politique ou une Ă©valuation ?

Toute la mĂ©thode (injonction Ă  la rentrĂ©e, modalitĂ©s de passation, de saisie) va Ă  l’encontre de la confiance prĂ´nĂ©e par le ministre et laisse croire Ă  une opĂ©ration de mise au pas.

– Sur le contenu : c’est très mal fait.

Certains items sont clairement très mal calibrés, les durées de passation sont souvent inadaptées… On se demande comment le ministère n’a pu s’en rendre compte.

Dans ces conditions, Ă  chaque enseignant d’adapter la passation, dans l’intĂ©rĂŞt de ses Ă©lèves, pour tenter qu’elles soient utiles !

- Concernant la saisie : un modèle d’usine Ă  gaz !

Quel temps… pour tĂ©lĂ©charger chaque page !
Cinq heures, pour 5 ou 30 Ă©lèves, et ensuite, aucune lisibilitĂ© sur les rĂ©sultats !

Cinq heures, ce n’est pas suffisant. Le SE-Unsa demandera plus de temps.

Par ailleurs, nous dĂ©nonçons les nombreuses problĂ©matiques liĂ©es Ă  un serveur saturĂ©, ce qui a rallongĂ© le temps de saisie pour une grande partie des collègues. 

*
***
Que voudrions-nous ?

- Boycott or not boycott ?

Cette démarche peut apparaitre facile à porter pour un syndicat mais, mais comment ensuite garantir la défense des collègues mis en difficulté par rapport à la hiérarchie (IEN/Dasen), par rapport aux familles ?

Le SE-Unsa aidera au mieux les collègues mais nous ne donnerons pas une consigne qui mette les collègues en difficulté.

– Le SE-Unsa s’oppose Ă  la publication de rĂ©sultats permettant la comparaison entre Ă©coles et Ă©tablissements (Ce point semble garanti sur ces Ă©valuations-lĂ ).

– Le SE-Unsa juge nĂ©cessaire que le ministère dĂ©veloppe les banques d’outils d’évaluation diagnostiques, mises Ă  la disposition des enseignants qui s’en serviraient, en professionnels !

Mais surtout,

plutĂ´t que d’injonctions, il y a besoin d’amĂ©lioration des conditions de travail (baisse du temps de travail, amĂ©lioration de la mixitĂ© sociale et scolaire, bien-ĂŞtre des Ă©lèves et des personnels) 
et de moyens rĂ©els (en formation, en effectifs, en personnels spĂ©cialisĂ©s) pour amĂ©liorer la qualitĂ© du service public d’évaluation !

 

 
 
 
 
ALC