SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Refuser la pression des extremistes religieux dans les Ă©coles
Article publié le jeudi 13 septembre 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Comment agir contre la stratégie nationale des obscurantistes?

Comme il y a 3 ans, depuis la rentrée, certaines écoles et collèges recoivent des parents, inquiets, agressifs ou inquisiteurs sur de prétendus cours d'éducation sexuelle délirants.
 
Cela fait référence à la circulaire visant à rendre effectives les trois séances annuelles d’éducation à la vie affective et sexuelle.
Pour s’opposer Ă  ces enseignements, le mouvement des « Justice et respect pour l’enfance », veut mettre en place une stratĂ©gie nationale d’opposition, mĂŞlant actions de terrain et diffamations. Ce mouvement s’était dĂ©jĂ  illustrĂ© en 2014 en s’opposant aux ABCD de l’égalitĂ©, et Ă  la prĂ©tendue diffusion de la « thĂ©orie du genre » dans les Ă©coles. MarquĂ©e par un complotisme tous azimuts, la dĂ©testation de la RĂ©publique laĂŻque, l’initiatrice de ce mouvement demande aujourd’hui Ă  ses sympathisants de se mobiliser autour d’actions concrètes, que nous voulons dĂ©tailler. 

 

Le détail des actions du mouvement intégriste et la réaction nécessaire :

1ère action : recruter des relais locaux Les vidéos délirantes de ce mouvement ont été vues des dizaines de milliers de fois sur Youtube, et ces relais sont amenés à en parler autour d’eux, notamment via les réseaux sociaux.

 
2e action : 
- mener des dĂ©lĂ©gations auprès des directeurs d’écoles et des chefs d’établissements, en respectant les points suivants (extraits des vidĂ©os) : - « Constituer des dĂ©lĂ©gations de parents engagĂ©s (avec un homme si possible). Pas de dĂ©lĂ©gation d’une seule personne, et choisir les personnes qui s’expriment le mieux et socialement les moins fragiles. 
- Demander un entretien aux chefs d’établissements, directeurs 
- Poser trois demandes :  
demande de communication des dates des sĂ©ances d’éducation sexuelle 
demande de communication du nom des intervenants extérieurs et associations avec leur numéro d’agrément
demande de communication du contenu de ces sĂ©ances en exigeant que deux parents soient prĂ©sents Ă  titre d’observateurs Ă  chaque sĂ©ance » 
Pour toutes ces questions, les délégations devront exiger une réponse par écrit et le compte-rendu sera envoyé à l’initiatrice du mouvement, qui ajoute que la prochaine étape « sera menée un peu plus tard, si Dieu le veut… » et finit en disant que « la première victoire sera d’avoir fragilisé les chefs d’établissements et directeurs d’écoles ». Comment réagir ?
 
Dans ce cas, il faut : 
- prĂ©venir son IEN ; 
- saisir le CHSCT (comitĂ© d’hygiène, de sĂ©curitĂ© et des conditions de travail) ; 
- informer sa section locale du SE-Unsa.

Notre syndicat considère que ce combat est prioritaire pour ne pas laisser l'école devenir l'otage des religieux extrémistes. Ne laissons pas la gangrène progresser.

 
 
 
 
ALC