SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - [Mél.]

 
Hors classe
Article publié le jeudi 5 juillet 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Suite au travail syndical, les erreurs de barème ont été modifiées et nous avons fait retirer des bonifications indûment données.
Nous avions demandé que l'AGS puisse être utilisée pour départager les égalités de barème en lieu et place de l'ancienneté de grade. Cela a été refusé sur instruction du ministère et pénalise les anciens instituteurs.
Nous avons demandĂ© que les accords PPCR soient  respectĂ©s ( passage sur 2 grades pour tous, augmentation du nombre de promus…).
Le SE UNSA ainsi que le SNUIPP et SUD ont voté contre ce projet.

126 promus + 1 liste complémentaire
95 collègues au 11ème échelon
32 collègues au 10ème échelon 3ème année
Les collègues dont nous avons les coordonnées ont été avertis de leur promotion.

Sur les 985 promouvables :
22% ont eu un avis excellent
46% très satisfaisant
30% satisfaisant
1,7% Ă  consolider
Les IEN se sont engagés à recevoir tout collègue qui souhaiterait obtenir des explications sur son appréciation. Nous vous invitons, si vous êtes dans ce cas, à solliciter dès maintenant un rendez-vous.

Vous trouverez ci dessous la déclaration du SE-UNSA qui explique notre position et nos revendications.

 

 

 

DĂ©claration SE-UNSA 63 - CAPD 5 juillet 2018

 

Cette CAPD va étudier les passages à la hors classe. A la demande des 3 syndicats présents à la CAPD, l’étude des passages à la hors-classe a été reportée une première fois.

 Depuis, nous avons Ă©tĂ© reçus par le Recteur avec l’ensemble des DASEN, des secrĂ©taires gĂ©nĂ©raux et des reprĂ©sentants du SE-Unsa de l’acadĂ©mie le 27 juin dernier. Signataires du PPCR, l’UNSA est lĂ©gitime pour en faire respecter les principes et dĂ©noncer les problèmes liĂ©s Ă  l’application de la note de service du 19 fĂ©vrier 2018. Un groupe de travail a Ă©galement Ă©tĂ© organisĂ© Ă  l’inspection avec le SE UNSA le SNUIPP et SUD.

 Si le nouveau gouvernement a choisi de tordre le cou au PPCR en organisant des modalitĂ©s d’application injustes et inĂ©quitables, le SE UNSA, lui, dĂ©fendra ce qui avait Ă©tĂ© obtenu sous le prĂ©cĂ©dent gouvernement.

 Le SE-UNSA n’aura aucune gĂŞne pour dire que ce gouvernement fait ce qu’aucun gouvernement n’avait osĂ©, y compris sous Sarkozy. L’apprĂ©ciation soit disant au mĂ©rite, un mĂ©rite impossible Ă  mesurer, inĂ©galitaire sur le territoire en fonction de qui choisit ce mĂ©rite, du poste occupĂ©, de l’annĂ©e observĂ©e…bref une supercherie qui prĂŞterait Ă  rire si cela n’impactait pas Ă  hauteur de plusieurs milliers d’euros les collègues concernĂ©s.

C’est une rupture. Une rupture culturelle et de gestion.

 Pour commencer, en Ă©tudiant les fichiers de promotions fournis par l’administration, les Ă©lus du SE-Unsa 63  ont remarquĂ© des erreurs dans les barèmes car calculĂ©s au 01/09/2018 au lieu du 31/08/2018.

 Nous dĂ©nonçons le manque de professionnalisme du ministère qui demande que les CAPD soient tenues avant le dĂ©part en vacances alors qu'Ă  ce jour les contingents exacts ne sont toujours pas connus. Les arrĂŞtĂ©s de promotions ne pourront pas ĂŞtre signĂ©s Ă  l’issue de la CAPD. Le principe d’augmentation du nombre de passages Ă  la hors classe n’est pas respectĂ© globalement. Dans notre acadĂ©mie, seul l’Allier voit son nombre de promus qui augmente (passant de 72 Ă  86). Les 3 autres dĂ©partements constatent une baisse du nombre de passages, ce qui est contraire au principe du PPCR pour les PE.

 Le SE-Unsa 63 rĂ©clame une liste supplĂ©mentaire de 15 noms pour respecter ce principe, dans l’attente de la dotation officielle.

 Par ailleurs, le caractère dĂ©finitif de l'apprĂ©ciation mise par les IEN et le DASEN pour les collègues de la phase transitoire (sans rendez-vous de carrière) n’est pas acceptable. Le SE-Unsa est intervenu aux niveaux dĂ©partemental, acadĂ©mique et national afin que ces apprĂ©ciations soient rĂ©visables chaque annĂ©e, comme c'est le cas pour la classe exceptionnelle.

Le SE-Unsa 63 souhaite la prise en compte de l'AGS pour le départage en cas d'égalité et non de l'ancienneté dans le corps afin de ne pas léser nos collègues anciennement instituteurs.

 Le principe d’une carrière sur deux grades n’est pas effectif dans le tableau de classement. Le SE-Unsa 63 demande qu’une attention particulière soit portĂ©e aux enseignants proches de la retraite pour l’accès Ă  la hors classe.

 De mĂŞme, que penser de cette phase de transition oĂą l’administration a transformĂ© une note en apprĂ©ciation?

Que penserions nous si un enseignant disait à un collégien qu’il l’évaluera à distance, que son appréciation se résumera à un mot, communiqué sur un site internet , sans explication et sans cadre pour que l’élève puisse apporter des commentaires? En outre, à cet élève de 6eme cet enseignant lui dirait que cette appréciation sera celle retenue pour l’obtention du baccalauréat sans possibilité pour lui de la modifier.

 Dirions-nous que cette Ă©valuation est juste, formative?

Cessons l’hypocrise : ce que l’on fait à des professionnels comme les enseignants, nous n’oserions pas le faire à des collégiens. C’est inacceptable et intolérable.

Le SE-UNSA espère que chacun mesure bien ce qui se passe actuellement.

 Pour finir avec ce sujet, notre syndicat national vient de mettre en demeure le ministère.

Nous relayons son message.

Nous rappelons que le décret 2017-786 stipule que "l’enseignant peut saisir le recteur d’une demande de révision de l’appréciation finale de la valeur dans un délai de 30 jours suivant sa notification."

En conséquence, il vous appartient de notifier l’appréciation du DASEN en précisant les voies et délais de recours afin que les enseignants puissent formuler dès à présent si besoin un recours hiérarchique et saisir les CAP compétentes.

Nous vous demandons de le faire dès que la CAPD sera terminée.

 Nous vous remercions de votre attention.

 
 
 
 
ALC