SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - [Mél.]

 
Compte rendu du GT temps partiels
Article publié le mardi 16 janvier 2018.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Satisfaction du SE-UNSA 63 pour les enseignants Ă  temps partiels
 
 Pour la rentrĂ©e 2018, le groupe de travail n'a pas retenu la remise en cause du 80%, ce qui nous satisfait car c'est un rĂ©el acquis de notre organisation et nous y sommes très attachĂ©s. Pour Ă©viter de nouveaux recrutements de contractuels, l'administration s'interrogeait sur une limitation importante des temps partiels comme dans d'autres dĂ©partements.
 
Cela ne sera pas le cas et les temps partiels sur autorisation devraient ĂŞtre pour la majoritĂ© d'entre eux prĂ©servĂ©s. 
L'arbitrage est désormais du ressort de l'IA et la validation de la circulaire temps partiel se fera à la CAPD du 25/01.
 
Le temps partiels sur autorisation pour les directeurs en danger
 
Une seule situation pourrait Ă©voluer. En effet, le DASEN pourrait interdire les temps partiels sur autorisation aux collègues occupant un poste de direction. Ce type de poste leur semble incompatible avec un exercice Ă  temps partiel dans la mesure oĂą la responsabilitĂ© d'un directeur ne peut ĂŞtre partagĂ©e. L'administration rĂ©cupèrerait ainsi quelques postes. En effet, la mesure pourrait concerner 24 collègues du dĂ©partement, et permettre ainsi de rĂ©cupĂ©rer jusqu'Ă  6 postes. 
 
Les collègues directeurs qui souhaiteraient maintenir leur demande de temps partiel se verraient alors contraints de participer à la deuxième phase du mouvement et de libérer leur poste, sauf si un collègue se porte volontaire dans l'école pour un échange provisoire.
 
Le SE-UNSA 63 n'est pas favorable à cette mesure. En effet, cela pourrait d'une part fragiliser certaines équipes si des directions se retrouvaient proposées régulièrement à la deuxième phase du mouvement.
 
De plus, cette mesure est encore discriminante pour les femmes. Ce sont généralement elles qui font le "choix" de travailler à temps partiel par contrainte familiale. La mesure irait donc à contresens des dernières décisions visant à aller vers plus d'égalité femme/homme.
 
Enfin, notre organisation a pointé le fait que certain(e)s collègues pourraient renoncer à leur temps partiel ou en modifier sa quotité si leur école repassait sur un rythme à 4 jours. Nous avons donc demandé d'attendre de voir les conséquences de cette situation sur le nombre de demandes de temps partiel avant de pénaliser d'office certain(e)s collègues.
Pour le SE-UNSA, la formulation actuelle de la circulaire, qui prévoit déjà l'avis favorable de l'IEN sur la compatibilité temps partiel/direction est suffisante. Il convient d'étudier avec bienveillance et au cas par cas chaque situation, sans tomber dans des logiques purement comptables.
 
La date limite de dĂ©cision pour un retour Ă  4 jours Ă©tant fixĂ©e au 18 avril, si des collègues souhaitent revenir sur leur demande de temps partiel et l'annuler, ce serait possible jusqu'Ă  cette date. En revanche, aucune demande de temps partiel arrivĂ©e après la date du 30 mars ne sera Ă©tudiĂ©e. 
 
Nous avancerons à nouveau ces arguments lors de la CAPD du 25 janvier qui doit valider définitivement la circulaire temps partiels 2018/2019.
 
 
 
 
ALC