SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Compte rendu de l’audience avec le DASEN
Article publié le vendredi 29 septembre 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
 
 
 
Contrats aidés
 
Lors de cette audience de rentrée, nous avons à nouveau porté ce sujet douloureux de rentrée ; en effet, nous avons rappelé l’impact de cette mesure du gouvernement :
- Sur l’aide administrative des directeurs ; cette aide, pour nous indispensable et dĂ©jĂ  rĂ©duite Ă  peau de chagrin ces dernières annĂ©es, connait, avec cette mesure, ses dernières heures dans le dĂ©partement. 
Avec 186 contrats aidés seulement contre 335 en 2016, le déploiement des moyens concernera quasiment uniquement l’accompagnement des élèves en situation de handicap
 
- Sur les personnels impactés par ces suppressions de poste, et notamment les personnes en situation de handicap. Alors que le ministère a tenu il y a quelques jours le premier Comité interministériel du handicap du quinquennat, la question de certains personnels qui voient leur emploi supprimé est plus que problématique
 
Le SE-UNSA, avec les autres organisations syndicales, appelle à un rassemblement mercredi 4 octobre à 15h devant la préfecture pour dénoncer la suppression massive de ces contrats aidés.
 
Les directeurs qui souhaitent faire une demande de service civique peuvent le faire. Un travail sera mis en place avec les circonscriptions pour établir une fiche de mission qui entre dans le cadre réglementaire du service civique.
Pour rappel, le contingent pour le département est de 365 emplois civiques. La problématique restant de trouver des candidats pour occuper ce type de poste.
Pour le SE-UNSA, le service civique ne peut absolument pas remplacer un secrétariat administratif pérenne que nous réclamons depuis longtemps. Malheureusement, la question ne semble plus faire partie des priorités gouvernementales. Le SE-UNSA agit nationalement pour demander une meilleure reconnaissance du travail des directeurs.
Pour plus d’informations sur la procédure de recrutement d’un emploi civique, contactez le SE-UNSA.
 
Recrutement de contractuels
 
Nous sommes revenus sur la situation exceptionnelle de déficit que connait notre département. En effet, n’ayant pas pu faire le plein sur les INEAT, le DASEN procède au recrutement d’une trentaine de contractuels pour occuper certains postes du département et libérer de nombreuses brigades bloquées déjà sur des postes depuis la rentrée. Certains stages prévus en septembre ont du être annulés et notre département risque de se retrouver rapidement sous tension dès les premières épidémies, ce qui n’est pas sans conséquence sur la formation continue des personnels, le remplacement des collègues malades et les demandes d’autorisation d’absence.
Le SE-UNSA a rappelé sa position : pour nous, il est inacceptable d’avoir recours à des personnels contractuels alors même qu’il reste une quinzaine de collègues sur la liste supplémentaire du CRPE. Le SE-UNSA défend des emplois statutaires et non précaires. C’est pourquoi, nous demandons que l’intégralité de la liste complémentaire soit appelée.
 
En audience avec la rectrice mardi 26 septembre, les organisations syndicales ont réclamé qu’une demande soit à nouveau faite au ministère d’ouvrir la liste complémentaire. Nationalement, nous agissons également et nous sommes adressés au ministre sur cette question.
Une pétition intersyndicale pour dire non au recrutement de personnels contractuels est consultable sur ce lien.
Nous avons par ailleurs rappelĂ© nos craintes par rapport Ă  ce dĂ©ficit en personnel pour notre dĂ©partement. En effet, il ne faudrait pas que cette situation perdure et que cela ait un impact sur les temps partiels des collègues. Le SE-UNSA sera vigilant dans les mois Ă  venir sur cette question et s’opposera Ă  toute remise en cause des temps partiels pour notre dĂ©partement. 
En l’état actuel des choses, les collègues intéressés par ces vacations seront reçus prochainement à la DSDEN, pour une prise de poste le 12 octobre.
 
Autorisations d'absence
 
Le SE-UNSA est Ă  nouveau intervenu pour demander de la souplesse sur les autorisations d’absence Ă  caractère mĂ©dical. 
 
PPCR
 
Le reclassement des collègues dans les nouveaux échelons, dans le cadre du protocole PPCR signé par l’UNSA et la FSU, a été fait dans le courant du mois de septembre. Les collègues peuvent consulter leur situation dans leur espace iprof (lien vers notre tuto ici)
Le SE-UNSA, qui a défendu cette amélioration salariale pour tous, souhaite prendre toute sa place dans la mise en place du nouveau dispositif.
C’est la raison pour laquelle, nous avons demandé à ce que des groupes de travail soient organisés localement pour discuter des modalités liées aux nouvelles inspections, aux boosts des échelons 6 et 8, aux barèmes qui départageront les candidats, tant pour attribuer les réductions d’ancienneté que pour les critères de passage à la hors classe ou à la classe exceptionnelle.
Le SE-UNSA profite de cet article pour tordre le cou Ă  une rumeur nausĂ©abonde vĂ©hiculĂ©e par des organisations non signataires du protocole PPCR et qui veulent sa disparition. En effet, certains s’amusent Ă  effrayer les collègues en racontant que l’IEN pourra dĂ©sormais demander l’avis des parents d’élèves et du maire avant l’entretien de carrière d’un collègue. Evidemment, il n’en est rien. La mise en place de ces nouvelles modalitĂ©s d’inspection et d’évolution de carrière doivent au contraire permettre de faire Ă©voluer le rĂ´le des IEN de circonscriptions vers une logique plus formative. 
 
Carte scolaire 2018
 
Nous avons, lors de l’audience, fait part de notre inquiétude quant à la carte scolaire qui s’annonce. En effet, les créations de postes semblent plutôt derrière nous et se dessinent dans la paysage le dédoublement des CP en REP et des CE1 en REP+. Cela va représenter un grand nombre d’emplois. Cela s’accompagne d’une annonce récente du ministre de préserver les écoles rurales.
Nous ne connaissons pas encore la dotation acadĂ©mique pour la carte scolaire 2018, mais il y a fort Ă  parier que le gouvernement n’abondera pas suffisamment l’assiette pour permettre une carte scolaire satisfaisante. 
Nous avons rappelĂ© que malgrĂ© les dotations positives des dernières annĂ©es, certaines Ă©coles n’ont vu aucune amĂ©lioration de leurs conditions de travail car l’utilisation des moyens s’est faite sur des domaines très spĂ©cifiques (prĂ©servation du rural, effectifs allĂ©gĂ©s et dĂ©doublements) 
Il conviendra donc d’être vigilants sur cette question.
Nous avons également interrogé le DASEN sur la convention départementale signée dans notre département. A l’heure actuelle, la convention est présentée aux différents maires du département. Ces réunions d’information se tiendront jusqu’en fin d’année civile.
Le comité de pilotage se réunira à nouveau dans l’année pour étudier les éventuels projets.
Le SE-UNSA 63 a précisé que le conseil d’école ne devait pas être vu comme une chambre d’enregistrement mais au contraire être partie prenante des éventuels projets et force de proposition. Au-delà du fait qu’aucune proposition ne pourra se faire sans l’avis favorable du conseil d’école, les professionnels que sont les enseignants doivent pouvoir apporter leur pierre à l’édifice, voire même être à l’initiative de propositions quand celles-ci peuvent être de nature à améliorer leurs conditions de travail et l’accueil des élèves.
Nous restons Ă  disposition des Ă©quipes qui souhaiteraient se lancer dans des projets pour les accompagner si besoin.
 
Action du Comité national d'action laïque
 
Le comité national d’action laïque, dont le SE-UNSA est membre, va lancer nationalement une action pour faire le point sur l’enseignement à domicile et les établissements hors contrat.
Dans cette optique, nous avons demandé qu’un point soit fait pour notre département lors du prochain CDEN.
 
 
 
 
ALC