SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
DĂ©claration du SE UNSA Ă  la CAPD du 3eme mouvement
Article publié le mardi 29 août 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Mesdames et messieurs les membres de la CAPD.

Le SE-UNSA 63, a toujours considéré que les instances officielles de consultations devaient être le lieu central de la démocratie sociale. Si chacun défend légitimement son point de vue, le respect de la parole donnée est un élément non négociable. Le débat est toujours un préalable à la prise de décisions.

Cela n’est pas le cas actuellement dans les ministères. Les annonces se succèdent sans que les reprĂ©sentants des personnels soient consultĂ©s. Les mĂ©dias ont la primeur des annonces et les organisations syndicales se voient cantonner au rĂ´le de commentateurs de l’après coup. Que le ministre fasse attention  Ă  ne pas transformer le champ du dialogue social en champ de bataille oĂą plus d’un ont fini par reculer.
Tant sur la réforme des rythmes que sur le dédoublement des CP en éducation prioritaire, nous avons dénoncé la précipitation des mesures et l’approximation du cadrage qui ont perturbé les dernières semaines de juin.

L’Education nationale a besoin de stabilité et ne mérite pas ce contexte d’agitation perpétuelle.

En cette rentrĂ©e, le SE-UNSA 63  dĂ©nonce les futures mesures qui portent un coup aux personnels tant dans leurs conditions de travail que sur leur rĂ©munĂ©ration.

Sont annoncés, la remise en place d’un jour de carence, la hausse de la CSG non compensée, le report du PPCR, la suppression des emplois aidés, le gel du point d’indice….

Nous n’avions pas eu besoin de lunettes pour distinguer la différence de fond et de méthode entre la présidence Sarkozy et celle de François Hollande.

Nous n’aurons donc pas non plus besoin d’explication de texte pour comprendre que les fonctionnaires sont désignés par le nouveau gouvernement comme des boucs émissaires.

Le fonctionnaire bashing n’a pas lieu d’être. Nous ne sommes ni des nantis ni des privilégiés.

Alors qu’Emmanuel Macron annonce vouloir incarner le sens de l’Etat au-dessus des intérêts particuliers, ce sont les fonctionnaires et parmi eux les enseignants qui servent l’intérêt général au quotidien.

Offrir Ă  chaque enfant l’accès Ă  la connaissance, tenter de rĂ©tablir un semblant d’égalitĂ© rĂ©publicaine, chercher Ă   ressouder les liens dans une sociĂ©tĂ© touchĂ©e par l’émiettement communautaire...voilĂ  ce que nous essayons de faire modestement dans nos classes.

C’est donc dans un contexte de vigilance syndicale que nous abordons cette nouvelle rentrée.

Pour certains, ce sera la première d’une longue série, pour d’autres, celle du dépôt du dossier de retraite.

A tous, l’exercice de notre métier apportera ses joies et ses peines, beaucoup de travail, mais le sentiment que nous sommes utiles et déterminants pour l’avenir des nombreux jeunes qui passent dans nos classes.

Parce qu’enseigner est plus qu’un simple métier, parce que nous connaissons l’implication des enseignants et de tous les personnels de l’Education Nationale, nous leur souhaitons une bonne rentrée 2017.

Cette CAPD se réunit pour prononcer les dernières affectations des collègues de notre département. A l’issue de cette phase, tous les collègues restant auront été affectés. Notre département connait une situation historique de sous effectif et de nombreux remplaçants vont être bloqués sur des remplacements à l’année dès la rentrée, ce qui va tendre la situation du remplacement pour les absences passagères.

Nous espérons que cette situation assez inédite pour notre département n’aura pas à terme de conséquences sur les temps partiels pour les collègues.

La situation de déficit du Puy-de-Dôme est similaire dans de nombreux départements de France habituellement excédentaires. Ce problème national rend impossible de nombreux INEAT. Des collègues se voient, une année de plus, séparés de leur conjoint et dans une situation familiale compliquée. Si le SE-UNSA 63 se réjouit de la décision de laisser partir 5 collègues de l’Allier, il a également une pensée pour tous les collègues restés une année encore aux portes de notre département.

 

 
 
 
 
ALC