SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Compte rendu du CTSD premier degrĂ© :
Article publié le lundi 30 janvier 2017.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Vous trouverez en pièce jointe la déclaration lue par les représentants UNSA Education lors de ce CTSD premier degré.

     Comme vous le savez, l'examen de la carte scolaire en tant que tel a Ă©tĂ© repoussĂ© au mois de mars.
Le CTSD de cet après-midi avait donc pour sujets la convention premier degré et la resectorisation de certains collèges.
 
Convention premier degré
 
L'UNSA, dans sa déclaration liminaire, a rappelé qu'elle n'était pas demandeuse de cette convention, qu'elle reste très vigilante et qu'elle demande des moyens conséquents si des projets liés à cette convention se mettent en place.
 
Plutôt que de prêcher dans le vide et de se voir imposer cette convention sur notre dotation ministérielle, l’UNSA avait demandé qu’une dotation spécifique soit attribuée pour mener à bien les plans de sauvegarde de certains territoires.
Cela sera le cas. MĂŞme si le nombre d’emplois est encore inconnu ( de 4 Ă  6 postes), ces postes « convention Â» viendront en supplĂ©ment de notre dotation de 10 postes.
C’est une bonne chose, mais il conviendra de sanctuariser par la suite un nombre de postes défini pour éviter les éventuels renoncements liés à des revirements politiques. Il ne s’agira pas de restructurer une école pour fermer l’année suivante.
 
L'UNSA a rappelé deux grands principes :
 
- le respect des instances qui traitent de la carte scolaire (CTSD et CDEN). la présence d’une convention et d’un comité de pilotage ne doivent pas se substituer aux instances officielles actant les mesures d'ouvertures et de fermetures dans le département.
 
- la concertation avec les enseignants : rien ne doit se faire sans les enseignants. Ceux-ci doivent être consultés et pouvoir intervenir dans les projets en amont. Un avis favorable de leur part est un pré requis indispensable.
 
L’UNSA s’opposera à tout projet qui irait à l’inverse des décisions des conseils d'écoles.
 
A noter : nous avons pris connaissance, comme dans d'autres instances, de deux avis déposés par FO directement lors de la séance, sans avoir pu même le lire avant le déroulement de ce CTSD.
Un avis, parfois appelé voeu ou motion, est un texte revendicatif soumis à vote. Il n'a aucune valeur réglementaire mais pose symboliquement un positionnement politique.
 
Demander aux autres organisatons syndicales de voter un texte inconnu, en 1 minute, relève pour nous d'un manque de respect des personnels qui divise plus qu'il ne rassemble.
On ne trouvera pas toujours un accord intersyndical mais agir ainsi c'est la volonté de ne jamais chercher l'unité syndicale.
 
C'est pourquoi l'UNSA et la FSU ont refusĂ© de prendre part au vote et demandĂ© que les avis nous arrivent au minimum 48heures avant  la tenue des instances pour que nous puissions consulter les Ă©coles ou personnes concernĂ©es par ces avis.
 
Nous prenons notre rôle au CTSD très au serieux et chaque prise de position ne s'improvise pas face à l'administration.
 
Nous continuerons Ă  dĂ©noncer de telles pratiques Ă  chaque fois que  la situation se prĂ©sentera.
 

Re sectorisations de collèges et mixité scolaire
 
Vous trouverez ci-dessous la liste des modifications validées lors de ce CTSD.
 
Ecole
Collège de secteur au 01/09/2017
Clermont Victor Duruy
Collège Blaise Pascal Clermont
Clermont Aristide Briand
Collège Blaise Pascal Clermont
Clermont Jules Ferry
Collège Jeanne d’Arc Clermont
Clermont Nestor Perret
Collège Jeanne d’Arc Clermont
Pompignat
(commune de Châteaugay)
Collège de Volvic
RPI Chambaron/Morge
Collège Riom Hospital
 
En lien avec ces modifications, une UPE2A  (classe d'accueil des Ă©lèves non francophones) pourrait ĂŞtre crĂ©Ă©e au collège Blaise Pascal. L'UNSA se rĂ©jouit de ce projet.
 
Sur la question de la mixité scolaire, l'UNSA a rappelé son positionnement.
 
A quoi bon mettre les moyens dans l’Education Nationale si c’est pour la fragiliser Ă  sa base ?
La mixité est la condition indispensable pour une école démocratique mais aussi juste et efficace.
 
Pour l’UNSA, l’école est le creuset rĂ©publicain. Elle doit ĂŞtre Ă  l’image de la diversitĂ© des citoyens. Elle doit accueillir dans un mĂŞme milieu, les Ă©lèves de toutes les couches sociales sans discriminations et avec la mĂŞme volontĂ© : en faire des citoyens Ă©mancipĂ©s.
Ce mélange social est salutaire, il permettra de faire reculer les idées nauséabondes instillées au quotidien. Mais la mixité, pour l’UNSA, c’est aussi l’accueil des enfants en situation de handicap, les enfants étrangers et la défense encore et toujours nécessaire de l’égalité hommes/femmes, comme le rappelle la cour européenne des droits de l’homme, qui condamne ceux qui privent les jeunes filles de natation avec leur classes pour motif religieux.
 
L’Ecole n’est pas un sanctuaire, elle prépare les futurs adultes à vivre ensemble dans le respect. Nous dénonçons donc la concurrence des écoles privées, qui, sous le prétexte du libre choix des parents, empêche la mise en place d’une vraie mixité sociale.
 
L’UNSA Education continuera son action pour que toutes les parties prenantes, collectivitĂ©s locales, Education nationale, parents d’élèves et enseignants dĂ©finissent un projet commun clair et sans faux semblants : celui d’une Ă©cole publique accueillant tous les enfants dans leurs diversitĂ©s.

Calendrier prévisionnel des instances à venir
 
mardi 7 mars 9h : groupe de travail carte scolaire
jeudi 9 mars 9h : CTSD premier degré (date de repli : jeudi 17 mars)
20 mars Ă  14h30 : CDEN
 
du 4 au 12 avril : saisie des voeux pour le premier mouvement
 
Nous invitons les Ă©coles Ă  nous faire remonter leurs effectifs avant ces dates afin que nous puissions vous accompagner lors de l'examen de la carte scolaire.
 

Aide administrative à la direction: l'UNSA opposé à leur suppression.
 
Le SE-UNSA avait obtenu seul l'aide administrative à la direction d'école en 2005. Depuis plusieurs années, les personnels affectés à ce travail sont de moins en moins nombreux.
 
Contingent : Ă  la rentrĂ©e, 270 CUI sont  disponibles contre 410 contrats l'annĂ©e dernière.
En plus de ces 270 contrats aidés, 70 de ces contrats ont pu être transformés en contrats de droit public public et donc CDIsables, ce qui porte le nombre total de contrats à 340.
 
Cette forte diminution a contraint à flécher ces postes administratifs sur des contrats d'accompagnement handicap pour les élèves qui en ont besoin.
 
Si nous ne pouvons que nous satisfaire de la diminution des emplois précaires, nous avons en revanche dénoncé la suppression progressive de toutes les aides à la direction d'école.
 
L'UNSA est attachée aux condition d'exercice de la direction d'école. Certaines écoles, qui ne bénéficient d'aucun secrétariat administratif, sont pourtant des structures de taille bien supérieure à certains collèges qui bénéficient de personnel dédié à ces missions.
 
L'UNSA milite pour que le travail de directeur soit clairement reconnu. Pour nous, ces  suppressions de postes sont un net recul. Nous regrettons que cela ne fasse pas partie des prioritĂ©s du gouvernement.
 

Mon choix, c'est l'UNSA !
 
Pour vous représenter, vous défendre, suivre votre carrière, nos frais de fonctionnement sont supportés par les seules cotisations de nos syndiqués. Les cotisations syndicales ouvrent droit à un crédit d'impôt égal à 66% du montant de la cotisation versée.
 
 
Plus d'informations sur le site du SE-UNSA 63 ou en nous contactant :
 
04 73 19 83 83 - 63@se-unsa.org

   decla CTSD 30_01   
(389.1 ko)
 
 
 
 
ALC