SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Conventionnement et carte scolaire, une expérimentation à encadrer
Article publié le lundi 14 novembre 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Conventionnement et carte scolaire, une expérimentation à encadrer
 
Le CTSD du 14 novembre abordait la question  du conventionnement qui se met en place dans notre dĂ©partement. Le conventionnement proposĂ© semble diffĂ©rent dans l’esprit des conventionnements dĂ©jĂ  existants sur les 3 autres dĂ©partements de l’acadĂ©mie car il prend en compte Ă©galement la question des Ă©coles urbaines.
 
Pour rappel, d’après l’inspecteur d’acadĂ©mie, le conventionnement est un contrat entre l’Education Nationale et les collectivitĂ©s locales visant Ă  prĂ©server malgrĂ© la baisse dĂ©mographique les dotations ministĂ©rielles.  Ce conventionnement, non obligatoire pour les communes qui ne le souhaitent pas, pourrait flĂ©cher un certain nombre de moyens  pour des initiatives visant Ă  maintenir le service public dans les zones rurales ou permettant l’innovation pĂ©dagogique.
 
 
L’UNSA Education 63 est très vigilante sur ce type d’expérimentation. Nous n’étions pas demandeurs de cela. Cependant, si cela peut permettre une dotation en postes plus importante, il convient de poser des gardes fous pour que l’Education Nationale reste maitre d’œuvre des dotations et des décisions.
 
Pour cela, nous avons insisté sur plusieurs points :
 
-          L’UNSA rappelle son attachement aux instances officielles qui traitent de la question de la carte scolaire : CTSD et CDEN. Pour nous, la prĂ©sence d’une convention et d’un comitĂ© de pilotage ne doivent pas se substituer aux instances officielles actant les mesures de carte scolaire dans le dĂ©partement.
 
-          Ce type d’expĂ©rimentation ne peut se faire que si elle apporte des postes supplĂ©mentaires.  Cela doit reprĂ©senter un plus pour notre dĂ©partement et ne pourra se faire avec une dotation Ă  la baisse. Cette convention doit sanctuariser un nombre de postes dĂ©fini quels que soient les revirements politiques qui pourraient intervenir.
 
-              Il ne doit pas y avoir de modèle unique. Les enseignants doivent ĂŞtre consultĂ©s et intervenir dans les dĂ©cisions qui pourraient ĂŞtre prises pour apporter un avis d’experts. L' UNSA ne veut pas imposer une vision commune Ă  tous les enseignants sans tenir compte de leurs contextes et de leurs aspirations. Certains collègues de petites structures nous confient se sentir isolĂ©s et demandent des rapprochements, d’autres en revanche y trouvent leur compte pĂ©dagogiquement et personnellement.  Il ne doit donc pas y avoir de rĂ©ponse toute faite et c’est la raison pour laquelle nous souhaitons que, si projet il doit y avoir dans certains bassins, les enseignants y soient associĂ©s.
 
Si l’UNSA Education assumera sa place dans toutes les instances et commissions mises en place, elle demande que les conseils d’école soient consultĂ©s en amont dans la construction d’éventuels projets. L’UNSA ne prĂ©tend pas dĂ©tenir la bonne parole et ne donnera pas aux collègues de discours prĂŞt-Ă -penser.
L'inspecteur d'académie nous a confirmé que seuls les projets avec avis favorable du conseil d'école rentreraient dans le cadre.
L'UNSA demande aussi que le conseil d'école soit consulté dès la genèse d'un projet. Les enseignants peuvent aussi être à l'initiative.
 
L’UNSA Education  est attachĂ©e au maillage du territoire et au maintien d’un service de qualitĂ© sur l’ensemble du dĂ©partement. C’est pourquoi, dans les bassins oĂą cela semble pertinent et oĂą les collègues y voient un intĂ©rĂŞt, nous pensons que la discussion mĂ©rite d’être ouverte. Certaines zones se dĂ©peuplent inexorablement. La dĂ©sertification de territoires entiers mĂ©rite un autre dĂ©bat que des slogans simplistes.
 
Nous ferons donc des propositions pour que l’équilibre soit trouvé entre maillage du territoire et équité notamment vis-à-vis des zones urbaines où la démographie et plus dynamique.
 
On pourrait se contenter de demander 200 postes supplĂ©mentaires au ministère. Mais que faire lorsque la dotation n’est que de 5 postes?  Fermer toutes les Ă©coles rurales fragiles qui ont moins de 15 Ă©lèves par classe? Masser plus de 30 Ă©lèves par classe en ville ?
 
Ne pas subir, c’est être force de proposition. Les enseignants du terrain ont des choses à dire.
 
Par ailleurs, l’UNSA Education 63 se fĂ©licite que la question des Ă©coles urbaines ne soit pas oubliĂ©e de la convention. En effet, la  pauvretĂ© existe  et se densifie Ă©galement dans les territoires urbains et une vigilance particulière doit ĂŞtre portĂ©e Ă  ces Ă©coles.
 
Une enquĂŞte sur l’indice social des Ă©coles devrait permettre d’avoir des chiffres concrets et de prendre en compte les particularitĂ©s de certains bassins. En effet, pour nous, il reste encore de nombreuses Ă©coles urbaines et rurales oubliĂ©es du dispositif « Ă©ducation prioritaire » et prĂ©sentant pourtant des caractĂ©ristiques similaires. Nous demandons que ces Ă©coles soient soutenues et aidĂ©es Ă  hauteur des publics accueillis. La convention a l’avantage de vouloir prendre en compte ces situations et Ă  ne pas limiter la carte scolaire Ă  une pure logique arithmĂ©tique. C’est un exercice difficile qui doit permettre de maintenir Ă   la fois un service public de qualitĂ© partout sur le territoire mais aussi Ă  respecter une Ă©quitĂ© entre les Ă©coles et les Ă©lèves.
 
Nous ne donnerons pas dans  la caricature et ne sèmerons pas la peur chez les collègues sur fond de crĂ©ations de « mĂ©ga structures ».
En revanche, nous serons vigilants sur les discussions qui seront ouvertes et veillerons Ă  ce que la parole des enseignants soit entendue.
 
L'UNSA sera à l’écoute des écoles et les accompagnera partout où ce sera nécessaire pour aboutir à un dialogue constructif et maintenir des conditions de travail de qualité pour les enseignants et leurs élèves.
 
Ensemble, soyons exigeants pour notre Ă©cole!
 
Si des discussions s'ouvrent dans votre secteur, contactez-nous pour que nous puissions vous accompagner et porter votre voix dans les différentes instances.
 
SE-UNSA 63
 
Maison du Peuple - 29 rue Gabriel PĂ©ri
63000 CLERMONT FERRAND
 
04 73 19 83 83
 
63@se-unsa.org
 
 
 
 
 
ALC