SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Groupe de travail sur l’ASH du mardi 8 novembre
Article publié le jeudi 10 novembre 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

 

 

Le 8 novembre, un Groupe de Travail consacré à l’ASH s’est réuni à l’Inspection Académique. Les représentants SE-UNSA étaient présents pour faire remonter vos nombreuses remarques et constats effectués, notamment lors de notre enquête de septembre dernier auprès de la profession.

 

L’administration a  commencĂ© la rĂ©union par un Ă©tat des lieux sur l’ASH dans le dĂ©partement. L’enseignement principal, qui n’étonnera personne, est l’augmentation très importante du nombre d’élèves Ă  besoins particuliers ces 10 dernières annĂ©es dans les Ă©coles et Ă©tablissements de notre dĂ©partement.

En effet, les changements importants apportĂ©s par les textes-cadres (loi sur le handicap de 2005 (sur l’égalitĂ© des droits et des chances)  et texte sur l’école inclusive en 2013) expliquent cette Ă©volution.

 

Le SE a donc porté un certains nombres de revendications. Celles-ci ont été aussi envoyées par écrit à l’inspecteur d’académie.

 

Carte scolaire

-          Comptabilisation des Ă©lèves d’ULIS dans les effectifs des Ă©tablissements

-          AmĂ©liorer les taux d’encadrement des Ă©tablissements faisant de l’inclusion.

-          Augmenter les nombres de postes dans l’ASH pour avoir des RASED complets partout, rĂ©duire leurs zones d’interventions, pour la gestion des publics particuliers ( autisme, dys, option A et B, Ulis … )

-          Recrutement d’enseignants rĂ©fĂ©rents . Nous demandons une participation du rectorat puisque les rĂ©fĂ©rents interviennent dans le second degrĂ©.

 

Formations et outils

 

            Formation continue

 

-          Demande d’une formation continue spĂ©cifique Ă  l’ASH. Cette formation devrait aller au-delĂ  du champ scolaire et se faire en partenariat avec d’autres ministres concernĂ©s par le handicap ou l’Educatif : santĂ©, social…

-          Cette formation continue pourrait ĂŞtre programmatique sur plusieurs annĂ©es sur le modèle des masters.

-          Formation pour les collègues accueillant des enfants Ă  besoins particuliers dans les classes ordinaires.

 

Formation initiale.

L’ESPE doit inclure plus de modules sur l’ASH : stages, formations communes 1er et 2eme degrĂ©. L’ESPE ne prend pas la mesure des changements du mĂ©tier.

 

Outils

Les enseignants ASH ou autres, peinent à trouver des outils pédagogiques adaptés. Nous demandons que des efforts de mutualisation et de diffusion soit faits. Tout ce qui existe dans les inspections, pôles ressources, doit être mis à disposition des collègues et libre de droits.

 

Recrutement

 

-          Permettre Ă  des jeunes collègues d’accĂ©der au CAPA-SH. Pistes possibles : Bonification plus importante de l’antĂ©rioritĂ© de la demande et du nombre d’annĂ©es dans l’ASH

 

-          Problème de la diffĂ©rence de classement entre la liste de dĂ©parts au CAPSH et la liste du mouvement. Poste berceaux ASH ? Le SE-UNSA 63  ne refuse pas le dĂ©bat. Nous constatons que certains secteurs sont toujours dĂ©sertĂ©s. Ce n’est pas vivable pour les collègues qui ne peuvent pas faire appel des psychologues, des maitres G ou E.

C’est une question concrète à laquelle il ne faut pas répondre par la langue de bois.

-          Grave problème sur les directeurs de SEGPA par intĂ©rim. PrĂ©caritĂ© de l’emploi, absence de perspective, consĂ©quences sur le second mouvement. Nous demandons la mise en place d’une liste d’aptitude pour stabiliser les Ă©quipes sur ces postes de direction mĂŞme sans DDEASS.

 

Fonctionnement  

Le nombre de dossiers et de prises en charges s’accroit.  Le temps passĂ© sur les dossiers et l’administratif prend le pas sur les interventions face Ă  Ă©lèves. Il faut en revenir au cĹ“ur des mĂ©tiers Ă  savoir la prise en charge et l’aide aux Ă©lèves.

-          Problème de l’enveloppe kilomĂ©trique qui s’avère insuffisante dans les secteurs ruraux.

-          Locaux – Les IEN doivent ĂŞtre plus fermes sur les conditions d’accueil des maitres du RASED dans les locaux scolaires. Un cahier des charges devrait ĂŞtre donnĂ© pour les nouvelles constructions prĂ©voyant une salle pour les RASED et un bureau pour le psychologue. Reconnaitre la lĂ©gitimitĂ© d’un personnel et de sa mission c’est commencer par lui donner les moyens de travailler.

 

 

Inclusion scolaire 

 

Le SE-UNSA est très attaché à la loi de 2005 qui met en avant l’égalité d’accès à l’école de tous les élèves au nom de nos principes républicains.

 

Toutefois, on le constate sur le terrain, l’égalité d’accès ne suffit pas à aborder la scolarité des élèves à besoins particuliers de façon satisfaisante et elle est parfois source de difficultés dans les classes. Les belles idées ont aussi besoin des moyens pour vivre.

 

De nombreux collègues se retrouvent dĂ©boussolĂ©s face Ă  l’évolution rapide de nos publics dans les Ă©coles : les problĂ©matiques se multiplient et se complexifient (troubles du langage, troubles psychiques, troubles du comportement, difficultĂ©s diverses etc…); et  les rĂ©ponses, si elles existent, ne sont pas simples.

Notre métier a donc connu une révolution structurelle importante durant les dernières années et pour y faire face, on peut malheureusement constater que ces changements n’ont pas été anticipés.

 

Cela passe selon nous nĂ©cessairement par des moyens supplĂ©mentaires :  en formation (initiale et continue), dans la prise en compte des particularismes des jeunes  dans les effectifs des Ă©coles (carte scolaire) , et dans la reconnaissance des enseignants qui Ĺ“uvrent auprès de ces jeunesses en difficultĂ©.

Pour le SE-UNSA, les moyens ont manqué depuis le début mais manquent encore et toujours pour espérer garantir à tous (professionnels et usagers), les conditions d’une école inclusive réussie.

 

Pierre Vallejo

Amandine Duvivier

Franck Pilandon

Le 8/11/16

 
 
 
 
ALC