SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
CDEN du 5 juillet : carte scolaire : aucun changement !
Article publié le mardi 5 juillet 2016.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Vous trouverez en pièce jointe les mesures prises à l'issue du CDEN du mardi 5 juillet.

Le CDEN se tenait ce matin à la préfecture.

A l'issue de ce CDEN, aucune modification de mesure n'a été faite pas le DASEN. Selon lui, il convient d'attendre la rentrée pour voir si les élèves sont présents.

Par ailleurs, contrairement aux engagements pris par l'ancienne DASEN, il n'est pas impossible que des fermetures soient prononcées à la rentrée. L'UNSA sera vigilante car ces mesures de fermeture tardive sont très compliquées à gérer pour les équipes juste après la rentrée scolaire.

Le CDEN s'est déroulé avec une manifestation de parents, d'enseignants et d'élus représentant les écoles de Chadeleuf/Pardines/Sauvagnat et de l'école d'Aigueperse demandant le maintien de leur poste ou une création.

L'UNSA Éducation soutient les actions de ces écoles. Elle a défendu tous les dossiers qui lui ont été confiés.

Notre organisation a fait des propositions d'ouverture et de non fermeture de postes au regard des prĂ©visions d'effectifs et des Ă©lĂ©ments qualitatifs remontĂ©s du terrain en cohĂ©rence avec le CT de juin.

Nous avons de nouveau montré notre soutien au dispositif plus de maitres que de classes et demandé son extension. Nous demandons que les projets d'équipe hors REP puissent etre acceptés. La souplesse pédagogique induite pour le PMQDC doit être la norme pour tous.

Les remontées en termes d’inscriptions semblent montrer un calibrage ministériel inferieur à la réalité.

Ainsi, nombres d’écoles ont des effectifs encore chargés et la moindre inscription durant les vacances sera problématique. Dans les RPI, les effectifs chargés rendent très difficiles les répartitions par classe. Si l’écart entre prévision ministérielle et effectifs réels se confirmait après le constat de rentrée, l’UNSA Education exigerait une dotation supplémentaire pour combler la différence.

La FCPE a clairement attaqué les enseignants sur l'annulation des fêtes d'écoles ainsi que sur les horaires choisis pour les conseils d'école. Cela a été considéré comme inacceptable.

L'UNSA a été la seule organisation enseignante à prendre la parole pour défendre les enseignants qui font cela sur leur temps personnel et qui n'ont pas à se substituer à des amicales laïques ou des associations de parents d'élèves.

Le choix des équipes n'a pas a être dénoncé devant madame le Préfet. C'est le droit des enseignants et nous défendons cette liberté de choix.


Un autre examen de la carte scolaire se fera à la rentrée 2016. L'UNSA suivra les situations qui lui seront confiées pour défendre les écoles.

 


 
 
 
 
ALC