SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
MIGRANTS : Clermont va accueillir des refugiĂ©s. Le SE 63 demande un accompagnement du ministère.
Article publié le lundi 7 septembre 2015.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Ce week-end, monsieur le Maire, Olivier Bianchi, a annoncĂ© publiquement que la ville  de Clermont Ferrand allait accueillir des familles de rĂ©fugiĂ©s. Le SE-UNSA 63 est heureux de voir qu’une solidaritĂ© s’organise au niveau europĂ©en et local.

Au Comité technique de vendredi 4 septembre, le SE UNSA 63 était intervenu sur ce sujet pour demander une action rapide en faveur des migrants. Notre déclaration est en bas de page.

Cependant, nous demandons que l’accueil de ces familles se fasse dans des conditions dignes pour les réfugiés et sereines pour ceux qui les accueilleront.

Pour cela il faut :

- Une coordination entre  tous les services de l’Etat, les collectivitĂ©s et les associations qui agissent dans ce cadre.

- Des moyens débloqués en urgence pour que les écoles soient en capacité d’accueillir les enfants.

Dans le contexte de la carte scolaire actuellement, nous constatons que certaines écoles de Clermont sont à la limite de la rupture tant en maternelle qu’en élémentaire. Il faut que le ministère agisse et accompagne cette solidarité par quelques postes supplémentaires. L’accueil de réfugiés ne peut se faire comme une inscription ordinaire. Ces enfants non francophones ont vécu de terribles épreuves. Un accompagnement spécifique est nécessaire. Cela ne sera efficient que si une marge de manœuvre est laissée aux équipes.

-Les directeurs d’écoles de la ville doivent être consultés sur les lieux d’inscription et les moyens de la mairie qui en découleront.

Notre organisation demande donc à ce que ces conditions soient réunies et a écrit pour cela au ministère, au rectorat, à la préfecture, aux parlementaires du département et à la mairie de Clermont-Ferrand.

 

 Voici l’extrait de la dĂ©claration du SE UNSA 63 lors du CT :

Nous terminerons notre dĂ©claration par un sujet qui nous concerne tous en tant que  citoyens europĂ©ens, celui des centaines de milliers de personnes qui affrontent la mort pour rejoindre les cĂ´tes de l’Europe. On les appelle les migrants. DĂ©sespĂ©rĂ©s, prĂŞts Ă  tout, ils fuient l’horreur des guerres et des persĂ©cutions. Les enfants sont nombreux Ă  suivre leurs parents dans ce dĂ©dale d’horreurs et de dangers.

L’Europe a un devoir. Celui d’être solidaire et d’afficher comme priorité les valeurs humanistes à la base du projet Européen.

La France a un devoir. Celui de ne pas rester muette, paralysĂ©e par les peurs de certains de nos compatriotes et par l’instrumentalisation de partis politiques brunis par la haine. Rester muet serait l’aveu de notre dĂ©faite morale,  rester immobile serait la preuve de notre lâchetĂ©.

Nous Ă©tions dĂ©jĂ  intervenus en juin sur l’accueil des demandeurs d’asile et le travail interministĂ©riel indispensable Ă  une bonne coordination des services de l’Etat, des  collectivitĂ©s territoriales mais aussi des associations. L’afflux des migrants qui ne s’arrĂŞteront pas aux frontières tchèques ou allemandes nous impose de construire ce travail de rĂ©flexion localement.

 
 
 
 
ALC