SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Programmes maternelle : les cartes sont dans les mains des enseignants
Article publié le dimanche 5 octobre 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Un questionnaire sur le projet des programmes maternelle est actuellement soumis aux enseignants de maternelle. Pour que les programmes soient ancrés dans le réel, les équipes doivent absolument s’en emparer. Il est important notamment de faire remonter les besoins en outils professionnels et d’accompagnement.

Les ATSEM peuvent y participer à la demi-journée banalisée consacrée à cette consultation.

Le SE-Unsa s’est minutieusement penchĂ© sur ce nouveau projet de programmes et vous livre quelques points de repère :

  • mise en avant de la «place primordiale du dĂ©veloppement du langage oral», comme le prĂ©conisaient les enseignants      
  • «prĂ©paration progressive et proportionnĂ©e aux capacitĂ©s des enfants, aux apprentissages de la lecture et de l’écriture»

L’école maternelle est présentée en tant que cycle unique et fondamental pour la réussite de tous, adaptée aux jeunes enfants. Elle présente des modalités spécifiques d’apprentissage et repose sur l’éthique et le professionnalisme des enseignants. Les programmes sont décomposés en sept grands domaines présentés selon un schéma clair :
• définition générale du domaine d’apprentissage,
• objectifs visés pour les élèves et éléments de progressivité,
• conditions et moyens pour permettre aux élèves de réussir,
• les attendus de fin de cycle.

Des documents d’accompagnement viendront étayer ces programmes.
L’objectif d’une école juste pour tous et exigeante pour chacun est pousuivi. C’est dès l’école maternelle qu’il importe de s'attaquer aux inégalités de réussite scolaire.
Il nous semble, au SE-Unsa, que les propositions vont dans la bonne direction en insistant sur l’équilibre entre apprentissage et développement personnel, en valorisant la recherche et le tâtonnement, et en développant une approche de l’évaluation au service de l’apprentissage.
Mais c’est bien à chaque enseignant, professionnel expérimenté et expert, de donner un avis éclairé sur ce projet en s’appuyant sur une réflexion collective avec ses collègues du cycle 1. De l’investissement de tous dans la consultation dépendra la qualité des programmes et la réussite des élèves comme des enseignants.

 

 
 
 
 
ALC