SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Revalo 1er degrĂ© : la ministre rĂ©pond favorablement Ă  notre demande et dit vouloir rĂ©duire les inĂ©galitĂ©s entre le premier et le second degrĂ©.
Article publié le mercredi 1er octobre 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le dernier rapport de l’OCDE « Regards sur l’éducation 2014 » pointe, à juste titre, la faible rémunération des enseignants et personnels d’éducation dans notre pays, comparativement à nos voisins de l’OCDE. Cette enquête vient corroborer ce que le SE-Unsa dit depuis plusieurs années.

Ainsi, le SE-Unsa a adressé une lettre à la ministre en date du 10 septembre sur la nécessité d’une revalorisation générale pour l’ensemble des enseignants. Cela serait l’occasion de reconnaître la qualification et l’investissement professionnel des personnels.

Enseignants du 1er degré : un retard à combler

Si la revalorisation pour tous est incontournable, il y a surtout urgence à traiter l’inégalité de rémunération que connaissent les enseignants du premier degré par rapport à leurs homologues du second degré.

Depuis deux ans, des efforts ont été consentis avec la création de l’ISAE et l’augmentation du ratio de hors-classe des professeurs des écoles. Ils permettent d’amorcer un rattrapage, mais il convient désormais d’aller plus loin dans un souci d’équité.

La ministre semble avoir entendu le SE-Unsa : les propos qu’elle a tenus devant la commission des affaires culturelles de l’AssemblĂ©e le 18 septembre sont sans Ă©quivoque. Elle a clairement Ă©noncĂ© son intention de «rĂ©duire l’écart que les enquĂŞtes ont dĂ©montrĂ© Ă  nouveau rĂ©cemment entre le niveau de rĂ©munĂ©ration des personnels Ă©ducatifs du primaire et celui des personnels Ă©ducatifs du collège ou d’autres pays comparables».

Le SE-Unsa ne manquera pas de lui rappeler, dans le cadre de la priorité au primaire inscrite dans la refondation qui ne doit pas oublier les personnels qui vont la faire vivre et qui ne ménagent ni leur temps, ni leur énergie pour l’École de la République.

 
 
 
 
ALC