SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Professionnalisation des AVS : les propositions du ministère ne sont pas Ă  la hauteur des attentes
Article publié le vendredi 11 avril 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

En août dernier, le premier ministre avait soulevé beaucoup d’espoir en annonçant la professionnalisation et la pérennisation du métier d’accompagnant de jeune handicapé. Pour le SE-Unsa l’avant-projet que vient de présenter le ministère le 11avril, est très en deçà des attentes. Le vrai métier est encore loin et la précarité toujours trop présente.

Le SE-Unsa a ainsi pointĂ© plusieurs problèmes :

  • Le statut proposĂ© : le projet de dĂ©cret acte le recrutement de nouveaux contractuels prĂ©caires au sein de l’Éducation Nationale. Six annĂ©es de CDD avant de pouvoir prĂ©tendre Ă  une Cdisation, une grille de rĂ©munĂ©ration avec  pour indice minimal le plus faible indice de la fonction publique (297) : on est très loin d’une professionnalisation digne de ce nom. Le SE-Unsa demande Ă  minima des contrats de  trois fois deux ans.
  • Le dĂ©cret ne prĂ©voit pas explicitement de prise en charge lors du temps pĂ©riscolaire ; le glissement d’accompagnement de « jeune Â» Ă  « Ă©lève Â» n’est pas que sĂ©mantique ; il circonscrit le champ d’intervention de ces personnels Ă  l’école, lĂ  oĂą la commission Komitès prĂ©conisait une prise en charge globale, dans et hors l’école, de l’enfant.

Quelques propositions vont dans le bon sens :

Nous portons un regard positif sur les propositions du MEN d’étendre la professionnalisation Ă  toute une catĂ©gorie de personnels jusqu’ici Ă©cartĂ©s du dispositif, en particulier les candidats ayant exercĂ© sous contrat CUI.  Ainsi, pourront prĂ©tendre Ă  un contrat d’AESH (Accompagnant d’Élève en situation de Handicap) :

  • Les candidats titulaires d’un diplĂ´me dans le domaine de l’aide Ă  la personne (EJE, Auxiliaire de vie sociale, Aide MĂ©dico-Psychologique, …).

Un nouveau diplôme, spécifique aux fonctions d’AESH, dont le pilotage incombe au ministère des affaires sociales est en cours d’élaboration, et devrait reprendre le référentiel de compétences du rapport Komitès.

  • Les candidats qui justifient d’une expĂ©rience professionnelle de deux ans dans le domaine de l’aide Ă  l’inclusion scolaire (donc les CUI).

Dès publication des textes officiels, ces candidats se verront ainsi proposer un contrat à durée déterminée, d’une durée minimale de 12 mois, renouvelable six ans, avec proposition d’un CDI au terme des six années.

Le dĂ©cret prĂ©voit Ă©galement dès sa parution des recrutements en CDI pour les candidats :

  • ayant exercĂ© 6 ans en tant qu’AED-AVS depuis le 1er janvier 2013, et Ă©largit le dispositif Ă  ceux d’entre eux ayant exercĂ© 6 ans antĂ©rieurement Ă  cette date : ainsi, une personne ayant exercĂ© ces fonctions de 2005 Ă  2011, sous rĂ©serve de n’avoir pas connu d’interruption de plus de  4 mois,  pourra candidater, y compris si ces services ont Ă©tĂ© accompli Ă  temps partiels.
  • Par ailleurs, les AED-AVS actuellement en poste basculeront dans cette nouvelle fonction avec une reprise d’anciennetĂ©

Cette reconnaissance des services accomplis, tant pour les « ex Â» CUI qu’AED-AVS est une bonne nouvelle.

Pour autant, dans son ensemble, ce projet est loin de traduire les espoirs suscités par le rapport Komitès. Le SE-Unsa portera ses exigences lors du CTM qui devrait valider ce décret le 13 mai prochain.

 

 

 
 
 
 
ALC