SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Programmes de maternelle : trouver l’équilibre
Article publié le mercredi 5 février 2014.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

De la consultation sur les programmes de 2008, il ressort une demande forte de «redonner son identité à l’école maternelle», dans la «bienveillance, l’épanouissement, le respect du développement de l’enfant» et de «préférer l’épanouissement à l’évaluation». Les enseignants parlent d’exigences trop précoces, inadaptées en particulier dans les domaines «découvrir l’écrit» et «devenir élève».

Le ministre semble avoir entendu les demandes émer­geant de la consultation dans la lettre de saisine adressée au Conseil supérieur des programmes (CSP). Il met en avant la «place primordiale du développement du langage oral», comme le préconisent les enseignants et parle d’une «préparation progressive et proportionnée aux capacités des enfants aux apprentissages de la lecture et de l’écriture».

Alors que les programmes de 2008 oubliaient les spécificités pédagogiques de l’école maternelle que sont le jeu, la manipulation, l’imagination, le ministre demande que le CSP réfléchisse à la place du jeu et au sens des activités organisées et qu’il clarifie le domaine «devenir élève» pour qu’il ne soit pas «un dressage du petit écolier», comme on peut le lire dans les remontées de la consultation.

Le SE-Unsa souhaite que les différents domaines soient conservés mais plus resserrés, en prenant garde à toute «primarisation» mal venue. Il faut que tous les enfants puissent s’ap-proprier l’ensemble des apprentissages et vivent une première expérience scolaire positive pour garantir au mieux leur réussite au cycle II.

 

 

 

 
 
 
 
ALC