SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Rythmes en maternelle : L’AGEEM rĂ©pond Ă  nos questions
Article publié le lundi 4 novembre 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Isabelle Racoffier, présidente de l’AGEEM, a accepté de répondre à nos questions au moment où le ministre se dit prêt à retravailler la question de la nouvelle organisation de la semaine en maternelle.

La mise en œuvre de la semaine de 4 jours et demi en maternelle essuie de nombreuses critiques (fatigue importante, enfants déboussolés,...). Ces critiques sont-elles justifiées ?

Pour mettre en place des nouveaux rythmes, il est nécessaire de s’appuyer sur les besoins de l’enfant.

Ce ne sont pas les 4 jours et demi qui sont critiqués à proprement parler, cette organisation qui existait voilà 4 ans ne provoquait pas le désordre d’aujourd’hui, ce sont les organisations inadaptées à de jeunes enfants et à leur vide de sens qui sont en cause.

Quelques exemples négatifs rencontrés sur le terrain :

- des temps périscolaires du matin de 1h30 à 2h, avant l’entrée de la classe (qui est passée de 8h30 à 9h)

- des repas servis à de jeunes enfants entre 12h15 et 12h30 (les plus jeunes ont besoin de repos en fin de matinée, ils s’endorment au cours du repas)

- des activités statiques qui sont proposées durant les Temps d’Activités Péri-éducatif.

Nous pouvons nous interroger sur le sens qu’un enfant peut donner au fait de terminer le temps de classe pour vivre un temps d’animation, très souvent rĂ©duit Ă  une demi-heure (après changement de salle et installation) et y pratiquer des activitĂ©s similaires Ă  celles de la classe avec du personnel peu formĂ© qui change (en raison de la prĂ©caritĂ© des statuts ou des absences).

Cela ne lui permet pas de prendre « son » temps et de développer l’activité dans laquelle il est engagé.

Quels sont les besoins spécifiques des jeunes enfants à respecter pour une organisation du temps scolaire de qualité ?

Ses besoins physiologiques, de mouvement, de jeu, de sommeil, de repos, de restauration, et les réponses doivent être adaptées à son développement. C’est par le mouvement, la sensation, la capacité à exprimer ses émotions pour construire sa relation à autrui que l’enfant élabore sa pensée.

Quelles recommandations feriez-vous aux différents acteurs (enseignants, collectivités, intervenants péri-éducatifs, parents) pour construire une organisation respectueuse des plus petits ?

Poser une rĂ©flexion Ă  partir des besoins de l’enfant avec tous les professionnels qui accompagnent l’enfant sur la journĂ©e.

Etablir une charte posant clairement la cohĂ©rence Ă©ducative (règles de vie, gestion des conflits, utilisation du matĂ©riel, langage oral, gestuel et l’approche psychologique) Ă  partir des besoins fondamentaux des enfants:

  • Quels types d’amĂ©nagement mettons-nous en place : dans l’école (salle de jeux, espaces moteur dans la classe) Ă  l’extĂ©rieur de la classe : cour de rĂ©crĂ©ation (une pour 3 classes) avec des prĂ©aux, des jardins potagers, vergers…, des espaces crĂ©atifs pour faire de la peinture, musique…) ?
  • Quelles formations relationnelles reçoivent tous les adultes pour apprendre Ă  s’adresser aux enfants que ce soit dans la classe, au restaurant scolaire dans l’ensemble du pĂ©riscolaire ?
  • Combien d’adultes pour accompagner l’enfant : pendant le temps de classe : un enseignant et une ATSEM par classe (emploi pĂ©renne) + un taux d’encadrement plus important durant la pose mĂ©ridienne afin :
    • d’accompagner les enfants Ă  respecter les règles d’hygiène (apprendre Ă  se laver les mains, Ă  ĂŞtre autonome aux toilettes), au restaurant scolaire (pour nommer les aliments qui sont dans leur assiette, pour apprendre Ă  utiliser des couverts de manière autonome),
    • d’organiser des temps de repos avec tous les enfants qui le souhaitent (de PS Ă  la GS si nĂ©cessaire) ,
    • d’organiser des temps de jeux libres, des moments de dĂ©tente, de loisir Ă  l’extĂ©rieur ou Ă  l’intĂ©rieur des locaux,
    • d’accueillir les enfants qui ont dĂ©jeunĂ© chez leurs parents.
 
 
 
 
ALC