SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Education prioritaire : l’inquiĂ©tude monte dans les RRS
Article publié le jeudi 17 octobre 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

La prĂ©paration des Assises de l’Education Prioritaire a fait naĂ®tre des inquiĂ©tudes importantes dans les RĂ©seaux de RĂ©ussite Scolaire (RRS), surtout ceux qui ne sont pas implantĂ©s dans les quartiers identifiĂ©s « politique de la ville Â». Les RRS ont disparu des discours ministĂ©riels depuis qu’ils ne dĂ©pendent plus que de la politique acadĂ©mique, la politique nationale se recentrant sur les seuls RAR, puis ECLAIR.

De là à imaginer leur disparition pure et simple dans un contexte où on parle constamment de recentrage des moyens, il n’y a qu’un pas que le SE-Unsa refuse de franchir.

La refonte de l’éducation prioritaire ne peut pas se limiter Ă  une redistribution d’une enveloppe qui serait maintenue Ă  l’identique. Les « moins dĂ©favorisĂ©s Â» paieraient alors pour les « plus dĂ©favorisĂ©s Â», ceux qui quitteraient l’éducation prioritaire perdant leurs (quelques) moyens supplĂ©mentaires au profit de  ceux qui y resteraient. Un abondement de l’enveloppe est pour nous indispensable si la politique d’éducation prioritaire veut vraiment faire une diffĂ©rence.

Le bilan de l’éducation prioritaire montre que certains RRS prĂ©sentent des publics plus en difficultĂ© que certains ECLAIR. Il est donc important de retravailler la labellisation Ă  partir de critères partagĂ©s et transparents. Les dotations doivent ĂŞtre modulĂ©es en fonction du degrĂ© de difficultĂ© en Ă©vitant les effets de seuil, toujours injustes. Enfin, le SE-Unsa demande qu’il n’y ait aucune sortie brutale du dispositif : des mesures de transition doivent ĂŞtre mises en Ĺ“uvre, le cas Ă©chĂ©ant, sur plusieurs annĂ©es.

 

 

 

 

 
 
 
 
ALC