SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Vers une meilleure continuité école-collège
Article publié le vendredi 20 septembre 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le SE-Unsa soutient la création des nouveaux cycles et du conseil école-collège. Son action au Conseil supérieur de l’Éducation s’est focalisée sur une simplification des projets ministériels pour une mise en œuvre qui tienne compte des réalités du «terrain».

La scolarité école-collège sera structurée en 4 cycles de trois ans : cycle des apprentissages premiers (TPS/PS, MS, GS) ; cycle des apprentissages fondamentaux (CP, CE1, CE2) ; cycle de consolidation (CM1, CM2, 6e) ; cycle des approfondissements (5e, 4e, 3e).

• Rentrée 2014 : cycle des apprentissages premiers

• Rentrée 2015 : première année des 3 autres cycles (CP, CM1, 5e)

• Rentrée 2016 : deuxième année des 3 autres cycles (CE1, CM2, 4e)

• RentrĂ©e 2017 : troisième annĂ©e des 3 autres mise en Ĺ“uvre des cycles (CE2, 6e, 3e)

Le programme de formation qui déclinera les compétences du nouveau socle commun entrera en application en même temps que les cycles. Cette année scolaire verra la consultation des enseignants sur ces nouveaux contenus. Le SE-Unsa a, d’ores et déjà, obtenu que du temps soit dégagé pour que les équipes puissent y travailler.

Les cycles de trois ans donnent un espace «large» sans orientation et sans redoublement pour une progression souple des apprentissages et un accompagnement du travail des élèves.

La maternelle retrouve son identitĂ© propre et le cycle de consolidation assurera une continuitĂ© et une cohĂ©rence des programmes entre Ă©cole et collège qui devraient contribuer Ă  rĂ©duire la fracture prĂ©judiciable aux Ă©lèves les plus fragiles, tout en respectant l’identitĂ© professionnelle des enseignants des deux degrĂ©s. Le SE-Unsa a obtenu que la structure du conseil Ă©cole-collège soit suffisamment souple pour s’adapter Ă  tous les cas de figure sur le terrain. Les enseignants qui y participeront seront proposĂ©s par les conseils de maĂ®tres et le conseil pĂ©dagogique. Ils seront Ă  paritĂ© entre l’école et le collège et les travaux seront prĂ©sidĂ©s conjointement par le principal et l’IEN. Des commissions sur des projets particuliers pourront ĂŞtre prĂ©sidĂ©es par des enseignants ou des CPE. Le dĂ©cret est un point d’appui pour revendiquer la reconnaissance de l’investissement des personnels dans les discussions qui s’ouvriront Ă  l’automne sur les missions et services des enseignants.         

PÉDAGO OUI, TECHNO, NON !

Tout ne se joue pas dans les textes mais dans leur mise en œuvre concrète au quotidien. En syndicat progressiste et responsable, le SE-Unsa a alerté le ministère sur la nécessité de ne pas construire de véritables «usines à gaz» en ajoutant des instances aux instances existantes, sans repenser l’ensemble des réunions statutaires des enseignants, en particulier ceux de collège qui appartiennent à de multiples équipes. Il a été entendu puisque le ministère a retiré son projet de conseils de cycle de conso- lidation et d’approfondissement qui faisaient double emploi avec le conseil pédagogique et le conseil école-collège.

 

 

 
 
 
 
ALC