SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Compte rendu du comité de suivi sur les rythmes scolaires du 16 septembre
Article publié le mardi 17 septembre 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Intervention du l’UNSA au comité de suivi sur les rythmes scolaires

128 communes ont choisi d’adopter, dès la rentrée 2013, les nouveaux rythmes scolaires.

Ces derniers s’accompagnent d’une réorganisation du temps de classe et des activités périscolaires.

L’UNSA 63, dans le souci d’amĂ©liorer les dispositifs actuels mais aussi de construire avec les enseignants et l’ensemble des partenaires les nouveaux rythmes en 2014, a rĂ©alisĂ©, Ă  cette rentrĂ©e, une enquĂŞte rapide auprès de l’ensemble des personnels du 1er degrĂ©. Force est de constater que de nombreux collègues ont rĂ©pondu Ă  notre enquĂŞte, ce qui montre bien l’intĂ©rĂŞt que porte notre profession Ă  ce changement. Bien Ă©videmment, les premiers constats,  les remarques ou dysfonctionnements font suite Ă  une pĂ©riode d’observation très courte mais constituent tout de mĂŞme une base d’analyse et de travail. C’est la raison pour laquelle, l’UNSA 63 a dĂ©cidĂ© de vous faire part des remontĂ©es de nos collègues Ă  cette instance :

Au niveau du passage aux 4,5 jours

  • JournĂ©e tout aussi longue pour les enfants puisque la majoritĂ© reste jusqu’à 17H. La semaine est donc plus longue et les enfants encore plus fatiguĂ©s
  • TĂ©moignages d’élèves qui disent « je suis fatiguĂ©, quand est-ce qu’on s’arrĂŞte Â».
  • Pour les Ă©lèves de maternelle (et notamment les petites sections), la matinĂ©e est beaucoup trop longue.
  • Certains regrettent que ce soient les contraintes horaires du ramassage scolaire qui aient fixĂ© les emplois du temps des Ă©coles.
  • Il est un peu tĂ´t pour noter des rĂ©sultats positifs ou nĂ©gatifs de ce changement de rythmes. Il faudra voir dans les prochaines semaines
  • JournĂ©es moins chargĂ©es pour les Ă©lèves et les enseignants (y compris dans le travail de prĂ©paration et de correction) lorsque que la pause mĂ©ridienne est rĂ©duite (1H30-1H45). Dans le cas contraire, peu de changement et intĂ©rĂŞt limitĂ©
  • Parents et enfants semblent contents dans les communes oĂą il y a eu une vĂ©ritable concertation avec l’ensemble des acteurs et oĂą les activitĂ©s pĂ©riscolaires sont dĂ©jĂ  en place avec une diversitĂ© des activitĂ©s proposĂ©es et la gratuitĂ©.
  • ...

Dans l'articulation temps scolaire/activitĂ©s pĂ©riscolaires :

  • Problèmes de transition/responsabilitĂ© en fin de journĂ©e: difficile de s’y retrouver entre les Ă©lèves qui rentrent chez eux, ceux qui sont inscrits au pĂ©riscolaire et ceux qui sont inscrits aux APC. Il faut ĂŞtre vigilant quant aux transferts de responsabilitĂ©s.
  • Dans certaines communes, aucune lisibilitĂ© sur les enfants inscrits ou non car listes gĂ©rĂ©es uniquement par la mairie et listes fournies aux enseignants (quand ils en ont) sont parfois fausses.
  • Quelle rĂ©ponse pour les enseignants lorsqu’un enfant n’est pas rĂ©cupĂ©rĂ© Ă  la fin du temps scolaire ?
  • Utilisation des locaux : dans certaines structures, les enseignants doivent libĂ©rer leur classe au profit des activitĂ©s pĂ©riscolaires et se retrouvent sans salle pour leurs APC ou leur travail personnel.
  • Problèmes de logistique (gestion des salles, du matĂ©riel, des clĂ©s, du bureau…)
  • Parents ne comprennent pas toujours le fonctionnement et changent d’avis ayant une incidence sur la gestion
  • DifficultĂ©s relationnelles avec la mairie
  • ...

Concernant les activitĂ©s pĂ©riscolaires :

  • Une large majoritĂ© des Ă©lèves reste pour les activitĂ©s pĂ©riscolaires
  • Elles n’ont pas encore dĂ©marrĂ©.
  • Dans certaines communes, aucune activitĂ© n’est mise en place : garderie dans la cour (ou dans des salles suivant la mĂ©tĂ©o). Les parents s’inquiètent
  • Pour les communes ayant choisi de rallonger la pause mĂ©ridienne sans mettre en place d’activitĂ©s, cela fait une pause trop longue pour les enfants qui se retrouvent dans la cour. Risque d’incidents augmentĂ©.
  • Mauvaise gestion et coordination des diffĂ©rents personnels d’encadrement.
  • Personnels d’encadrement, pas formĂ©s et n’ont pas les moyens d’assurer leurs missions convenablement (manque de locaux, pas de bureau…)
  • Taux d’encadrement très Ă©levĂ©s pour les activitĂ©s (groupes de 25/30 Ă©lèves) ainsi que pour les Ă©tudes (30 minutes d’étude avec 31 Ă©lèves parfois!).
  • Des municipalitĂ©s se sont pleinement investies et proposent des activitĂ©s de qualitĂ© et gratuite
  • ...
 
 
 
 
ALC