SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Ecole-collège : une nouvelle organisation pour une meilleure continuitĂ©
Article publié le lundi 15 juillet 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
Le Conseil SupĂ©rieur de l’Education rĂ©uni le 10 juillet a très largement soutenu (majoritĂ© des deux-tiers) deux textes-clĂ©s de la Refondation : les nouveaux cycles et le conseil Ă©cole-collège.

La scolaritĂ© Ă©cole-collège sera progressivement structurĂ©e en 4 cycles de 3 ans : cycle des apprentissages premiers (TPS/PS, MS, GS) ; cycle des apprentissages fondamentaux (CP, CE1, CE2) ; cycle de consolidation (CM1, CM2, 6ème) ; cycle des approfondissements (5ème, 4ème, 3ème)

  • RentrĂ©e 2014 : cycle des apprentissages premiers
  • RentrĂ©e 2015 : première annĂ©e des 3 autres cycles (CP, CM1, 5ème)
  • RentrĂ©e 2016 : deuxième annĂ©e des 3 autres cycles (CE1, CM2, 4ème)
  • RentrĂ©e 2017 : troisième annĂ©e des 3 autres cycles (CE2, 6ème, 3ème)

Le programme de formation sera refondé en conséquence, après que le Conseil Supérieur des Programmes aura redéfini les compétences du Socle Commun. Ce nouveau programme entrera en application en même temps que les cycles. L’année à venir sera une année de travail et de consultation des enseignants sur ces nouveaux contenus. Le SE-Unsa a d’ores et déjà fait la demande de temps dégagé pour que les équipes puissent y travailler.

Les cycles de trois ans donnent un espace « large Â» sans orientation et sans redoublement pour une progression souple des apprentissages et un accompagnement du travail des Ă©lèves. Le cycle de consolidation assure une continuitĂ© et une cohĂ©rence des programmes entre Ă©cole et collège et devrait contribuer Ă  rĂ©duire la fracture prĂ©judiciable aux Ă©lèves les plus fragiles.

Le SE-Unsa a obtenu que la structure du conseil école-collège soit suffisamment souple pour s’adapter à tous les cas de figure sur le terrain. Les enseignants qui y participeront seront proposés par les conseils de maîtres et le conseil pédagogique. Ils seront à parité entre l’école et le collège et les travaux seront présidés conjointement par le principal et l’IEN. Des commissions seront éventuellement mises en place sur des projets particuliers qui pourront être présidées par des enseignants ou des CPE. L’existence de ces commissions dans un texte réglementaire est un point d’appui pour revendiquer la reconnaissance de l’investissement des personnels dans les discussions qui s’ouvriront à l’automne sur les missions et services des enseignants.

En syndicat responsable, le SE-Unsa a alerté le ministère sur la nécessité de ne pas ajouter des instances aux instances existantes sans une remise à plat de l’ensemble des réunions statutaires auxquelles participent les enseignants. Il a été entendu puisque le ministère a retiré son projet de conseils de cycle de consolidation et d’approfondissement qui faisaient double emploi avec le conseil pédagogique et le conseil école-collège.

L’ensemble des syndicats de l’Unsa-Education a soutenu ces projets (syndicat des enseignants, des inspecteurs, des chefs d’établissement, des personnels administratifs, sociaux et de santĂ©).  Ils marquent une Ă©tape importante dans les Ă©volutions de notre système Ă©ducatif. Cependant, tout ne se joue pas dans les textes mais dans leur mise en Ĺ“uvre au quotidien. C’est pourquoi nous appelons Ă  une rĂ©forme intĂ©grĂ©e qui associe structures, contenus, formation initiale et continue, nouvelles pratiques et nouvelle organisation du travail des Ă©lèves et de tous les personnels et qui donne aux professionnels de l'Ă©ducation les moyens de la rĂ©ussite de tous les Ă©lèves.

 

 
 
 
 
ALC