SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Evaluations nationales : des pistes d’évolution
Article publié le vendredi 26 avril 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter
En attendant la réorganisation des nouveaux cycles d’enseignement et la mise en place de nouveaux dispositifs d’évaluation à partir de 2014, le ministère rend cette année les évaluations nationales CE1 et CM2 facultatives et sans aucune remontée. Le courrier adressé aux Dasen est clair : «Ces évaluations sont des outils pédagogiques qui seront utilisés librement par les maîtres et qui aideront les écoles dans leurs choix pédagogiques pour mieux faire réussir les élèves».

Le matériel de passation sera fourni aux écoles, et chacun choisira de l’utiliser, ou pas, selon les modalités qu’il jugera utiles (passation de certains items, moment de la passation...). Évidemment, même si cela n’est pas encore officiellement précisé, le caractère facultatif de ces outils d’évaluation engendre la fin des indemnités créées pour contenir la contestation de ces évaluations au moment de leur mise en place.

Pour le SE-Unsa qui revendique l’Isoe pour tous les enseignants des écoles, le ministre doit rapidement concrétiser les annonces faites il y a plusieurs semaines. Une indemnité reconnaissant les tâches liées au suivi des parcours des élèves doit être créée pour tous les enseignants.

Le SE-Unsa se félicite néanmoins de cette transition qui augure un repositionnement de ces évaluations. Le ministère n’a pas encore arrêté le dispositif pour 2013-2014 : banque nationale d’outils d’évaluation à utiliser librement suivant les besoins ou nouveaux protocoles d’évaluation obligatoires pour tous les élèves en adéquation avec les nouveaux cycles ?

Dans tous les cas, ces évaluations nationales doivent être au service de la réussite de tous les élèves.

Le SE-Unsa sera vigilant quant à la qualité des outils : ils doivent servir à évaluer les besoins des élèves dans un objectif d’adaptation des enseignements et non à établir des bilans sans suite pédagogique. Ils ne doivent en aucun cas servir à établir des classements contreproductifs entre élèves ou entre écoles.

L’AVIS DU SE-Unsa :

Les évaluations nationales peuvent constituer pour les enseignants des outils utiles d’information si :

• elles sont centrées sur une fonction diagnostique,

• elles sont passées à une date compatible avec la mise en œuvre d’actions pédagogiques efficaces,

• leurs finalités sont bien articulées avec les programmes d’enseignement,

• les enseignants disposent du temps nécessaire pour les exploiter de manière satisfaisante.

Le SE-Unsa s’oppose à tout protocole d’évaluation nationale de bilan des acquis des élèves en maternelle et exige que l’exploitation des résultats se fasse exclusivement au sein de l’institution scolaire.

Les résultats des évaluations nationales ne doivent pas être utilisés à des fins de classement des écoles et des établissements, voire d'évaluation des enseignants. Pour ce faire, elles ne doivent pas donner lieu à des remontées académiques et nationales des résultats.

 

 
 
 
 
ALC