SECTION SE-Unsa du PUY DE DOME - MAISON DU PEUPLE - 29 RUE GABRIEL PERI - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél. 04 73 19 83 83 - Fax. 04 73 19 83 87 - 63@se-unsa.org

 
Enseignants des Ă©coles : les premiers signes de reconnaissance
Article publié le vendredi 11 janvier 2013.
  • Lnk_facebook
  • Lnk_google
  • Lnk_twitter

Le ministère vient de rendre publique une circulaire précisant l’organisation du service des enseignants. Les 60 heures d’aide personnalisée se transforment en 36 heures d’activités pédagogiques complémentaires (APC) auxquelles s’ajoute un forfait annuel de 24 heures pour un indispensable temps de préparation et de concertation. C’est un premier pas, même si le SE-Unsa considère que ce temps doit entrer dans les 24 heures hebdomadaires de classe. Mais le ministère reconnaît ainsi à la fois les capacités d’initiatives des enseignants et leurs compétences professionnelles, de même que l’importance de leur travail hors de la présence des élèves.

En instituant une approche forfaitaire des temps « hors prĂ©sence d’élèves Â», ce texte Ă©vacue enfin les recensements tatillons instituĂ©s depuis 5 ans pour contrĂ´ler les activitĂ©s hors enseignement (concertation, suivi etc …).

Pour le SE-Unsa, cette circulaire va dans le sens d’une meilleure prise en compte de toutes les facettes du travail des personnels. Elle donne des signes tangibles du passage de l’injonction Ă  l’indispensable confiance dans la professionnalitĂ© des enseignants. Nous serons donc particulièrement vigilants Ă  sa mise en Ĺ“uvre sur le terrain afin que le changement ne soit  pas un vain mot.

Reste maintenant à traiter la question de la reconnaissance financière des missions des professeurs des écoles. Les compensations de perte du pouvoir d’achat liées au passage à la semaine de quatre jours et demi sont indispensables. Au-delà, le SE-Unsa attend du ministre un plan pluriannuel traduisant pour les enseignants la volonté gouvernementale d’accorder la priorité à l’école primaire.

 

 

 
 
 
 
ALC